Non à la mise en veille des contrats d'apprentissage des élèves ingénieur​s

Non à la mise en veille des contrats d'apprentissage des élèves ingénieur​s

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Un apprenti ingénieur ESIPE a lancé cette pétition adressée à Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation

Depuis l’Arrêté du 22 janvier 2020, la loi Avenir Professionnel peut permettre à l'employeur la mise en veille du contrat d'apprentissage d'un élève lors d'une ouverture internationale à l'étranger même en cas de mobilité académique. Concrètement, cela implique que l'alternant à l'étranger n'est plus rémunéré et protégé par son employeur.

Une ouverture de trois mois minimum à l’international est une obligation dans un cursus d'ingénieur. Donc tous les apprentis ingénieurs sont concernés.

Jusqu'ici tout se passait bien, les étudiants en apprentissage bénéficiaient du statut d'un dispositif classique de détachement qui leur permettait de bénéficier du maintien de leurs droits: salaire, couverture sociale… 

Pour des jeunes déjà fortement impactés par la situation sanitaire c'est un nouveau coup dur. Nombreux sont les apprentis qui voient leurs rêves s'effondrer avec la suppression de la rémunération de l'apprentissage et l'impossibilité de financer leur mobilité internationale. La mobilité internationale dans le cadre de leur séquence académique était une obligation mais aussi source d'un enrichissement personnel et professionnel.

Cette pétition a donc pour but de faire entendre la voix des apprentis ingénieurs contre la mise en veille du contrat d'apprentissage notamment lors d'une mobilité longue en séquence académique. Mobilisons-nous!

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !