Pour l'inclusion et la prise en compte des besoins réels des DYS !

0 a signé. Allez jusqu'à 7 500 !


NOTRE COMBAT POUR NOS ENFANTS DYS

L'ENSEIGNEMENT).

Message à notre ministre de l'enseignement Marie-Martine Schyns.

Nous sommes père et mère de deux enfants multi-dys et nous nous battons pour qu'ils puissent vivre une scolarité comme les autres.

Le parcours de nos enfants au sein de nos écoles est un parcours long et difficile parsemé d’embûches qu’il leur faut franchir au quotidien. Nous, en tant que parents, malgré la fatigue et le manque d’énergie qui n’est pas renouvelable, nous les suivons dans ce difficile parcours dont nous sortons tous épuisés.
Nous appréhendons chaque rentrée scolaire où l’on nous demande de répéter les mêmes choses dans les mêmes réunions et où l’on espère que les troubles de nos enfants seront entendus et pris en compte.

Pourtant les membres de notre gouvernement ne veulent pas de nos enfants arguant de prétextes financiers ou administratifs, de manque de formations pour les enseignants et surtout d’une non-volonté de les accueillir et de les prendre en charge.

L’école devrait être un projet tripartite enfant, parents et équipe enseignante avec l’enfant au centre. Le projet doit être repensé chaque année pour adapter les apprentissages aux enfants et non obliger les enfants à s’adapter aux apprentissages.

L’école n’est plus l’école des siècles précédents et doit être repensée dans toute sa globalité. Le projet scolaire devrait évoluer en fonction des élèves, de la répartition des classes et en tenant compte des handicaps troubles dys ou autres de chacun des élèves pour adapter ces apprentissages.

Les directions des écoles ne doivent plus penser aux côtés administratif et financier, mais doivent penser à un accueil et une prise en charge bienveillants et adaptés.

Nos enfants ne doivent plus souffrir à l’intérieur de nos écoles mais doivent s’épanouir et être heureux. Nos enfants ont également le droit, comme les autres enfants, de traverser en toute sérénité les différentes étapes de leur scolarité. Ras le bol de cette discrimination envers nos enfants, ras le bol du traitement qui leur est infligé dans les écoles, ras le bol de subir les décisions unilatérales !
Nous devons réfléchir à l’école de demain et demander aux décideurs de ce pays, notre Belgique, de travailler enfin pour l'école de demain. Suivre le propre rythme de l’enfant, libre de découvertes et d’apprentissages.

Si nos décideurs ne bougent pas, la seule solution est-elle l'école à la maison ? Mais à quel prix ? Nos enfants ont le droit de vivre comme les autres, sur les bancs de l'école avec des compagnons de classe, de pouvoir jouer ensemble en récréation, et recevoir un enseignement, certes adapté, mais donné dans les meilleures conditions.
Stéphanie et Samuel, des parents désespérés.



samuel compte sur vous aujourd'hui

samuel VANCOPPENOLLE a besoin de votre aide pour sa pétition “Ministre de l'enseignement : Pour l'inclusion et la prise en compte des besoins réels des DYS !”. Rejoignez samuel et 6 574 signataires.