Contre la réforme "PACES ONE"

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Une nouvelle réforme appelée "PACES ONE", consistant en l'interdiction d'un redoublement de la PACES pour la promo de la rentrée 2018/2019 vient d'être mise en place dans un certain nombre de Facultés Parisiennes (qui restent bien discrètes sur le sujet) mais également dans d'autres facultés en France.

En effet, d'ici septembre 2019, plus aucun étudiant en PACES ne sera doublant, éliminant toute "seconde chance" de réussite pour les plus motivés.
Cette réforme met en avant un "gain de temps" pour les étudiants en PACES qui seraient réorientés soit en licence en cas d'échec au concours, soit en Alter PACES qui permettrait à ces mêmes étudiants de revenir en seconde année de médecine au bout de 2 à 4 ans. Où se trouve le gain de temps ? Où se trouve l'humanité à ne laisser aucune seconde chance ?
Cette même réforme met en avant le "désengorgement" des faccultés surchargées : ne serait-ce donc pas plus judicieux de faire une sélection sur dossier à l'inscription plutôt que de refuser le droit au redoublement à des étudiants qui ont sacrifié une année pour réussir ce concours ?

De plus cette réforme ne va faire qu'accentuer, une fois encore, les inégalités sociales, faisant fleurir davantage les prépas privées, notamment avec les P0, et ne laissant donc une chance de devenir médecin qu'aux étudiants dont les parents ont les moyens financiers.

Enfin, ce type de réforme n'est-il pas un leurre au vrai problème en France ? Pourquoi ne pas augmenter le numérus closus au vu des déserts médicaux ? Des médecins surchargés de consultations aux horraires aberrants, plus suceptibles de commettre des erreurs médicales ? Pourquoi un concours si sélectif, rendant malades les jeunes étudiants, les fragilisant psychologiquement, alors que la France manque de médecins, engendrant des embauches de médecins étrangés sous-payés, poussant de potentiels futurs médecins à aller faire leurs études à l'étranger ? Et pourquoi refuser le redoublement à des étudiants qui se sont acharnés pendant un an sur leurs cours, se coupant de toute vie sociale et familiale ?

Il est temps que le gouvernement s'attaque au réel problème qu'est le numérus closus plutôt que de formuler des réformes qui ne font que pénaliser les étudiants et la future société.

Au nom d'étudiants comme moi qui auraient aimé faire une année de licence avant de doubler, et aux générations futures qui seront nécessairement pénalisées. Au nom d'une France qui voit son désert médical croître de jour en jour. Au nom des étudiants en PACES qui donnent tout leur possible pour réussir un concours excessivement difficile et qui se verront interdire le droit au redoublement.



Agathe compte sur vous aujourd'hui

Agathe SERGENT a besoin de votre aide pour sa pétition “Ministre : Contre la réforme "PACES ONE"”. Rejoignez Agathe et 161 signataires.