Assurer toute l'année les heures de scolarisation à domicile pour les enfants malades

0 a signé. Allez jusqu'à 10 000 !


Monsieur Macron aime rappeller qu'il est pour une jeunesse active et qui travaille. Il nous expliquait dans son programme que " Face aux multiples défis auxquels la France et les Français sont confrontés, l’école est le combat premier. Seule l’éducation pourra garantir la cohésion sociale et la prospérité de la France, offrir à chacun la possibilité de se réaliser grâce à une école plus juste et plus soucieuse de l’accompagnement comme de l’orientation de chaque élève".

Qu'elle n'a donc pas été notre surprise d'apprendre, il y a quelques jours, que le soutien scolaire à domicile que recevait notre fille s’arrêtait car l'enveloppe budgétaire allouée par l'Etat pour la scolarisation des enfants malades est vide dans l’académie d'Aix-Marseille.

Je suis écœurée, dépitée, outrée d’apprendre cette nouvelle. 
Je suis écœurée de m’entendre dire qu’elle a déjà été beaucoup aidée.Oui, c’est vrai mais elle a aussi été « beaucoup » malade 2 ostéosarcomes et une leucémie depuis mai 2011….Dépitée de m’entendre conseillée de l’inscrire au CNED. C’est ce qu’elle fait déjà en inscription libre depuis le début de la seconde avec ardeur et ténacité. Elle y arrive grâce au soutien de ses professeurs…. 5 heures par semaine qui passe dès la rentrée à 02h00 pour s’arrêter en Avril. Le ministère de l’éducation Nationale pense-t-il vraiment que l’on puisse réussir une classe de seconde avec deux heures de cours par semaine ?

Je suis outrée d’apprendre qu’il n’y aura plus de prise en charge cette année pour les autres enfants qui tomberont malades seuls les renouvellements seront assurés et dans des conditions similaires à celles d’Esther. Plusieurs parents m'ont déjà signalés qu'ils étaient dans ce cas là.
L’Etat doit arrêter de faire des économies sur le compte des enfants malades….Pas de moyens donnés aux soignants, pas de véritables fonds dédiés à la recherche, pas de considération pour les difficultés rencontrées par les familles… et maintenant plus de scolarisation !
Alors oui, ce n’est que l’Ecole, il y a plus grave mais c’est trop. Esther se bat depuis le CE 2 contre le cancer, elle se bat pour maintenir sa scolarité au meilleur niveau, elle a le droit comme ses camarades à une scolarisation. Le droit à l’éducation est un des droits universels de l’enfant et la France n’est pas capable de l’assurer pour les enfants malades.
Alors oui, je suis écœurée, dépitée, outrée mais je suis aussi déterminée à faire changer les choses afin que le ministère de l'Education Nationale revoie son budget et assure le droit fondamental à l'éducation.

Je vous demande donc de nous aider en signant cette pétition pour tous les enfants malades qui souhaitent continuer à suivre leur scolarité. La maladie est une injustice contre laquelle on ne peut rien, le manque d'heures donné pour le suivi scolaire des enfants malades est une injustice que nous pouvons faire cesser en nous unissant.



Elise compte sur vous aujourd'hui

Elise PLATZ a besoin de votre aide pour sa pétition “Ministére de l'Education Nationale: Maintenir et assurer toutes l'année les heures de scolarisation pour les enfants malades”. Rejoignez Elise et 8 985 signataires.