Soutenir les sportifs de haut niveau étudiants kinés de St Maurice

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !


Sportif de haut niveau : Double projet, double peine !

Depuis quelques semaines, les 50 sportifs de haut niveau et étudiants à l'Ecole Nationale de Kinésithérapie et de Rééducation (ENKRE) de St Maurice (94) sont confrontés à une difficulté financière qui remet en cause leur double projet – sport de haut niveau et études – mais aussi leurs qualifications potentielles pour les grands championnats à venir, JO de Tokyo (2021) et de Paris (2024) en tête.

Leurs frais de scolarité annuels viennent en effet d'être multipliés par 31 (!) en passant de 232 euros à 7267 euros. La raison ? L'absence d'un accord entre la Région Ile-de-France et l'Etat sur la prise en charge des frais de scolarité de ces SHN qui, depuis un arrêté du Ministère de la Santé du 17 janvier 2020, ne bénéficient plus d'un traitement particulier pour accéder à la formation de masseur-kiné.

Victimes de ce dysfonctionnement, ces étudiants sportifs de haut niveau, informés par deux courriers de leur école en fin d'année universitaire, n'ont même pas été conviés à une réunion de concertation qui s'est déroulée en juillet dernier en présence des ministères concernés, du Comité Olympique, de l'Agence Nationale du Sport, du directeur de l'Ecole de St Maurice, mais en l'absence de la Région. Rien de concret n'est sorti de cette rencontre ; une seconde réunion serait en préparation, avec les principaux concernés espérons-le !

Cette situation ubuesque dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris se doit d'être dénoncée. Enzo Lefort, champion du Monde de fleuret 2019 et ancien étudiant de St Maurice a réagi vertement « A 4 ans des JO de Paris, le sport de haut niveau régresse en France ». (article en bas de page)

Le Collectif des Sportifs de Haut Niveau de l'ENKRE de St Maurice, soutenus par l'Union Nationale des Sportifs de Haut Niveau, appelle tous les sportifs et anciens sportifs de haut niveau à se mobiliser pour dénoncer cette situation pathétique, éviter que d'autres situations comparables apparaissent dans les semaines ou les mois à venir, et surtout peser pour un règlement rapide et constructif de la situation des 50 étudiants kiné SHN de St Maurice.

Le collectif des sportifs de haut niveau de l'ENKRE : Clément Dorigo et Roza Soposki

Avec le soutien de l'Union Nationale des Sportifs de Haut Niveau

Lettre ouverte à lire en intégralité