Plus de personnel dans les EHPAD pour plus d'humanité !

Plus de personnel dans les EHPAD pour plus d'humanité !

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Colette MARCHAL a lancé cette pétition adressée à Ministère des Solidarités et de la Santé et à

Qui n'a pas entendu parler de "maltraitances" dans les EHPAD?  Le problème est devenu endémique malgré la kyrielle impressionnante de lois et de règlements qui se succèdent depuis des décennies sans grand changement sur le fond!

Le labyrinthe de textes existant mériterait  de façon urgente d'être SIMPLIFIE ET CLARIFIE pour éviter les dérives persistantes constatées : Des employés submergés de travail, qui finissent par s'énerver de ne pas réussir à mener leur mission correctement, des résidents qui appellent et qui ne voient venir personne, parfois pendant une heure, même quand ils ont besoin d'uriner et qu'ils se trouvent dans l'incapacité d'aller seuls aux toilettes, la solitude et le repli sur soi ou la dégénérescence des personnes âgées de ces résidences qui sont souvent privées d'échanges lors des passages des employés dont  "la rentabilité" des prestations prévaut sur la qualité humaine, etc...

Les exemples de maltraitances dans les EHPAD sont aussi nombreux que variés dans le domaine de l'inhumain et il serait bien difficile d'en dresser une liste exhaustive!

Les causes pernicieuses de ces sévices qui existent malheureusement dans tous les EHPAD-(faites votre petite enquête dans l'établissement le plus proche de chez vous et vous le constaterez )- s'enchevêtrent entre elles pour conduire à une situation, devenue actuellement insupportable et qui fait honte à la Nation toute entière.

Il est temps de mettre un terme aux pénuries dramatiques de moyens matériels qui se conjuguent  aux  carences endémiques de personnels et conduisent à ce traitement indécent de nos aînés. Il est temps d'assurer enfin aux doyens d'entre nous une fin de vie digne et sereine dans un cadre du même style.

Dans le rapport final remis à Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé par Jérôme Guedj, le 16 juillet 2020, "36 propositions et pistes pour une politique pérenne de lutte contre l’isolement des personnes âgées" ont été dégagées mais s'avèrent largement insuffisantes pour endiguer les souffrances des résidents des EHPAD.

La grande Loi Dépendance attendue pour l’automne 2019 a été repoussée au mieux à l'automne 2020! Reste à savoir quand le projet de Loi pourra être discuté au Parlement, car le nombre de textes à examiner pourrait reporter son étude à 2021!  Elle prévoie d'augmenter à 25% le ratio d'encadrement pour le porter à 0,8 agent par personne d'ici 2024. C'était déjà l'objectif du Plan de Solidarité Grand Âge de 2006! Elle veut instaurer une nouvelle institution-(encore une!)-pour permettre à la fois, la hausse des effectifs, la transformation des modes de management, la prévention des risques professionnels, la montée en compétences à travers une politique de formation ambitieuse, le développement de perspectives de carrières en faveur de l'attractivité des métiers du grand âge et d'une meilleure structuration de la filière.

 

Selon les derniers commentaires à ce sujet du Président de La République,  cette nouvelle Loi s'attache à donner une place plus importante aux soignants, ce qui est une intention très honorable. Ce qui est moins compréhensible c'est que cette ébauche de législation future ne mentionne pas une seule fois la résolution ferme de tourner définitivement la page des maltraitances en EHPAD! Motus et bouche cousue sur ce constat qui dérange au point qu'il n'est même pas mentionné; pas plus que la nécessaire humanité dont doit s'assortir toutes les prestations adressées aux résidents des EHPAD!

 

D'abord, donc,  il faut SIMPLIFIER et CLARIFIER  la législation qui traite des EHPAD. En effet, dans ces établissements régis par différents statuts et financés par différentes sources-(Etat, Collectivités Publiques et ou Territoriales, et argent personnel des pensionnaires)- règne, pour le commun des mortels, un flou intolérable sur les véritables conditions matérielles de fonctionnement de la structure. Un voile pudique recouvre amplement l'origine exacte de la manne financière et de sa destination et un brouillard épais enveloppe le nombre réglementaire exact et la réelle affectation prévue des employés dans les corps de métiers représentés.

 

Certes le bilan annuel  de chaque EHPAD est visible par tous, mais il ne reste lisible que pour un faible pourcentage d'individus capable de déchiffrer les arcanes de la comptabilité. Ce manque de clarté pour les profanes sert à défendre la cause importante des actionnaires des structures à but lucratif qui leur consacrent  une part financière,  qu'il n'est sans doute pas utile de crier sur les toits quand les carences criantes d'équipements de la majorité de ces établissements pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées s'étalent, elles, au grand jour-(par exemple par  l'absence de la climatisation qui fait cruellement défaut dans les chambres individuelles en période de canicule)-!

 

Enfin il convient également D'AUGMENTER DE FAÇON EXPONENTIELLE LE NOMBRE D'AGENT DE SERVICE HOSPITALIER, D' AIDES-SOIGNANTS ,D'INFIRMIERS, ET D'ANIMATEURS INTERVENANTS DANS LES EHPAD. Depuis déjà plusieurs années, les directions de ces établissements font porter plusieurs "casquettes" de métiers à certains de leur employés pour pallier à leur "manques" du moment. Une personne recrutée comme animatrice peut dans ce cas se trouver conduite à remplir les fonctions d'un aide-soignant ou d'un Agent de Service Hospitalier ou même remplir dans la même journée ces trois activités tour à tour selon les besoins...Cette pratique récurrente, quel que soit le statut de l'EHPAD tend à se développer, elle aussi de façon endémique, un peu partout en France!

 

Si vous voulez comme je le souhaite également réduire sensiblement les principales causes de maltraitances dans les EHPAD, signez cette pétition. Cet écrit, s'il parvient à recueillir un nombre suffisant de personnes atteindra peut-être sa vocation première de rendre plus douce et plus digne la vie des anciens en modifiant la législation existante.

 

Au nom de tous nos aînés qui souffrent chaque jour dans ce lieu d'exclusion et de non droit que sont devenus les EHPAD où ils sont obligés de résider, je vous en remercie du fond du cœur.

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !