Pétition pour la réouverture de la source située sur la rue Fortier à Saint-Jérôme

0 have signed. Let’s get to 500!


J'ai contacté le ministère de l'environnement et les gens responsables du dossier. J'ai aussi contacté la ville de Saint-Jérôme qui n'est pas responsable de la fermeture. Unissons nos voix pour conserver notre droit à l'eau de source du Québec!

Pour portez plainte vous aussi, envoyez là à alain.rochon@environnement.gouv.qc.ca

Extrait de ma plainte envers le ministère pour la fermeture :

Depuis 5 ans, je vis à Saint-Jérôme, tout près d'une source d'eau située sur le boulevard Lajeunesse à Bellefeuille avec un accès par la rue Fortier. Je vais chercher de cette eau à chaque deux jours depuis des années. Je n'ai bu que cette eau depuis plus de deux ans. Cette eau m'a beaucoup aidé à stabiliser ma santé. La qualité est exceptionnelle et la pureté est stable tout au long de l'année, contrairement aux autres sources affectées par la fonte des neiges ou bien la pluie en général.

Depuis 11 ans, j'ai parcouru les Laurentides de long en large pour trouver de l'eau de qualité : Mont-Laurier, Lost river, Sainte-Agathe-des-Mont, St-Hyppolyte, Mirabel, Ste-Adèle, etc. Je connais à peu près toutes les eaux disponibles dans la région des Laurentides. J'ai aussi cogné à des portes et bu l'eau de nombreux puits artésiens, aucun n'était bon ou pur comme celui de la source sur Fortier. Parfois contaminés avec des goûts d'urine animal, de plastique provenant des canalisations, de métaux lourds, de pesticides en milieu agricole et autres. J'ai pas mal tout vu et tout goûté vu ma sensibilité et mes recherches.

Mon état de santé fragile me rend très sensible à mon environnement, à la qualité de l'eau que je bois ainsi qu'à mon alimentation. Je détecte facile la moindre source d'intoxication ou de pollution avec laquelle j'entre en contact vu mon hypersensibilité chimique multiple.

L'eau de la source près de la rue Fortier à Bellefeuille, qui a été fermé par le ministère de l'environnement il y a environ 10 jours, était l'eau la meilleure que j'ai pu consommer depuis que je suis tombé malade en 2004. Ma santé, mon travail et ma survie dépend pour le moment de cette eau. L'eau chez moi contient de l'ocre ferreux et ne peux pas être bue sans conséquence sur ma santé. Je suis incapable de boire l'eau dans des bouteilles en plastique sur une période prolongée vu ma santé fragile.

Je représente la voie de centaines de personnes qui se sentent lésé dans leur droit d'accès à l'eau potable et pour qui boire de l'eau chloré ou fluoré n'est pas une option.

Votre ministère et son incohérence m'inquiète fortement. Si vous désirez protéger l'eau potable, pourquoi autorisé un port méthanier dans le fleuve, des projets de mines près d'Esker d'eau d'une grande qualité en Abitibi, l'usage de pesticides/herbicides ou bien la fracturation hydraulique pour ne nommer que cela. L'enjeu de la conservation de l'eau n'a rien à voir avec l'accès par quelques centaines de personnes à un puits artésien dont le débit est contrôlé par un robinet et dont l'achalandage est même pas 5-10% du temps entre 8h et 8h. Si vous désirez contrôler l'eau, il y a de plus gros poissons à rechercher comme les entreprises, les agriculteurs, les municipalités et les embouteilleurs exportateurs d'eau potable.

Je porte officiellement plainte pour incompétence et dommages envers ma santé envers votre ministère.

L'incompétence se résume ainsi : fermer une source ouverte depuis 20-30 ans à laquelle des centaines de personnes s'approvisionnent en se basant sur un "signalement" peu détaillé, sans avoir de preuve d'un lien d'un lien causale entre un signalement de santé et l'eau de la source en question. Ceci est pure incompétence. Pourquoi ne pas empêcher les municipalités de distribuer de l'eau rendue là, leur eau est beaucoup plus toxique et a causé plus de cas d'intoxication qu'on peut les compter.

De plus, vous semblez ignorer les autres causes possibles qui peuvent engendrer une plainte. La jalousie et l'appât du gain entraîne le mal chez l'être humain. Par exemple, saviez-vous qu'une autre source existait et était ouverte sur la rue Clément à deux rues de là? Celle-ci fut fermée car quelqu'un avait mis du poison dans l'eau! Il y a nécessairement des intérêts quelconque qui tentent de réduire l'accès gratuit à l'eau.

Vous ne travaillez pas pour les citoyens mais contre eux. Vous agissez seulement pour les causes des grandes entreprises mais lorsque la liberté des citoyens est en jeu, que faites-vous ? Rien. Pire encore vous vous dressez comme un obstacle face à la générosité humaine et au partage des ressources appartenant à tous les Québecois dont l'eau fait partie. Un homme de presque 80 ans veut partager son eau par pure bonté et voilà que vous vous dressez contre cette personne pour n'aider personne.

Combien d'argent gaspille le gouvernement ou bien votre ministère pour des choses complètement inutiles et qui n'apportent rien au bien-être des citoyens? Pourquoi ne pas trouver 2000$ dans un programme et financer les tests d'eau que vous demandez. Il est à noter que le propriétaire de la source a fait analyser l'eau par un laboratoire certifié et l'analyse était affichée sur la source avant votre interruption. D'ailleurs, demandez-vous à tous les cultivateurs 2000$ de tests d'eau par année pour utiliser leur puits pour arroser légumes et abreuver leurs animaux ? Pourtant les cas de E.coli dans les salades et autres aliments sont de plus en plus fréquents et proviennent des déjections animales épandues dans les champs et qui contaminent aussi les puits d'eau. Vous devriez traiter des vrais enjeux et participer à rendre l'accès à l'eau de qualité plus facile pour les citoyens.

Je demande que la source soit réouverte immédiatement jusqu'à ce que vous puissiez fournir des preuves tangibles des risques pour la santé que pose celle-ci. Des excuses de votre part envers tous les gens lésés dans cette situation serait aussi un bon début.


Want to share this petition?