Pour un arrêt du matraquage fiscal sur les carburants

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


La pression fiscale qui pèse sur les carburants n'est plus acceptable. Les carburants sont taxés à plus de 100% ! Ce qui signifie que lorsque vous payez votre carburant, vous donnez plus d'argent à l'état que pour payer le produit lui même (production et distribution). Ceci couplé à un mécanisme honteux d'impôt sur l'impôt : nous payons de la TVA sur la TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques).

Tout cela est justifié par un argument écologique qui présente pourtant des limites.
L'objectif serait de détourner les français des véhicules thermiques. Or la seule alternative présentée, la voiture électrique qui, outre le fait d'être excessivement chère, n'est elle-même pas si écologique que ça.
En effet, la seule production d'une voiture électrique émet autant de CO2 que la fabrication et l'utilisation pendant 180000 km d'une voiture thermique classique (qu'elle soit essence ou diesel).

De plus que ferait l'état s'il perdait la mine d'or que représente la consommation d'essence et de diesel ? Il instaurerait sans aucun doute une taxe sur les voitures électriques qui sont elles aussi polluantes en nous avançant un argument tel que Mr Hulot nous présente aujourd'hui : "Je regrette que les consommateurs aient été incités à acheter des voitures électriques mais il ne s'agit pas d'une solution d'avenir...".

C'est pourquoi je vous demande aujourd'hui, au nom du peuple français, de revoir à la baisse la taxation des carburants qui a trop longtemps été augmentée sur fond d'arguments mensongers.
Il serait plus raisonnable d'encourager à l'achat de véhicules récents moins polluants via des systèmes de bonus plutôt que d'augmenter la pression fiscale sur un peuple qui n'a, dans son immense majorité, pas les moyens ni la possibilité d'acquérir un véhicule électrique. Manque de moyens en partie lié à la taxation excessive de produits d'utilité quotidienne comme les carburants.

Cordialement.



Benjamin compte sur vous aujourd'hui

Benjamin ROCH a besoin de votre aide pour sa pétition “Ministère de la transition énergétique et solidaire: Pour un arrêt du matraquage fiscal sur les carburants”. Rejoignez Benjamin et 63 signataires.