Petition Closed

Modification de la loi 44

 

Trop, c'est trop!

Nous soutenons certaines dispositions du projet de loi 44, incluant mais ne se limitant pas à la future interdiction de vapoter là où le tabac est interdit. Cependant, trop c'est trop.
Le projet de loi 44 engendré par la ministre déléguée à la Santé, Lucie Charlebois, met à jour la loi sur le tabac en assimilant l'usage de la cigarette électronique à celle du tabac dans les lieux publics. De plus, il est prévu de bannir la publicité ainsi que l’affichage de ce produit. Québec compte aussi retirer du marché le tabac aromatisé, incluant les saveurs de liquides. Le projet de loi 44 va toutefois plus loin en s’assurant que la cigarette électronique soit sous l’emprise des mêmes lois et législation régulant la vente et la consommation des produits du tabac. En d’autres mots, il sera interdit de « vapoter » dans un véhicule ayant à bord un passager mineur sous les 16 ans et même aller jusqu’à ne pas pouvoir fumer à moins de 9 mètres des bâtisses gouvernementales, hôpitaux, établissements d’enseignements, etc. De plus, l'interdiction de fumer sera étendue aux terrasses, après avoir été appliquée dans les restaurants et les bars sous les yeux mécontents des propriétaires de ces établissements. Beaucoup plus de limitations/réglementations seront modifiées, mises à jours ou ajoutées dès l’adoption du projet de loi 44 contentant plus de 13 pages! Si nous suivons et respectons ce projet de loi, nous ne vapotons plus, nous fumons! C'est carrément inacceptable que le projet de lois 44 puisse catégoriser les vapoteux comme fumeurs !

Le juste milieu

Nous sommes d'accord pour l’interdiction et la régulation des ventes de cigarettes électroniques aux personnes mineures. Une majorité de boutiques applique déjà cette règle en interdisant aux mineurs l’accès à la boutique. L'interdiction de "vaper" à dans les lieux publics (espaces commun fermés incluant mais ne se limitant pas à : restaurants, magasins, centre commerciaux, dépanneurs, bars, etc.) fait aussi beaucoup de sens puisque la cigarette électronique dégage beaucoup plus de fumée (non toxique, non nocive à la santé) mais avons-nous réellement besoin d'aller plus loin que ça? Alors que plusieurs médecins et scientifiques suggèrent qu'il s'agit, de loin, de la méthode qui s'avère la plus efficace pour cesser de fumer. Beaucoup d'autres scientifiques reconnus s'expriment publiquement en affirmant les points suivants :

- «La vapeur secondaire, est «certainement moins pire que le gaz d'échappement des véhicules qui passent à côté».
- «les traces de contaminants dans la vapeur expirée sont en quantité tellement minimes qu'il n'y a aucune raison de penser que ça peut être dangereux pour la santé».

Lorsque les médecins Gaston Ostiguy et Martin Juneau, respectivement pneumologue et cardiologue, ont été interrogés concernant les dangers liés à la cigarette électronique, ils ont répondus qu’ils n’hésitent pas à recommander la cigarette électronique à leurs patients fumeurs. Leurs position sur la cigarette électronique est très claire. L'interdiction du vapotage dans les endroits publics «n'est pas une position qui se justifie sur le plan scientifique», selon le Dr Juneau.
Pour quelles raisons ou idées préconçues notre gouvernement s'acharne à abaisser la cigarette électronique au même niveau que le tabac, alors que nous, consommateurs, nous savons très bien que la cigarette électronique et la cigarette traditionnelle ne peuvent être mise égale à égale. Il s’agit sans doute d’une question budgétaire...

Conséquences

Cela peut vous sembler anodin à première vue, mais une loi trop restrictive à l’égard des points de vente, en autre, aura pour conséquence de rendre le vapotage clandestin. Pourquoi couper l'accès et la visibilité à un produit qui comme possibilité de sauver des millions de vies de fumeurs ? C’est exactement le genre de campagne de désinformation mené conjointement par notre gouvernement et notre ministère de la santé. Nous, vapoteurs jugeons que cette campagne est totalement inacceptable.
Nous devons voir plus loin que ces lois ayant pour but de créer un climat de peur. Les gens n’étant pas informés sur le sujet prennent pour acquis ce que le gouvernement leurs transmet. Ce sont ces mêmes gens qui souhaitaient se débarrasser du tabac avec la cigarette électronique vont maintenant avoir peur d'un produit qui aura été classifié au même titre que le tabac sans avoir conduit aucune études scientifiques prouvant hors de tout doute que la cigarette électronique peut être classé au même niveau que la cigarette sans compter les désagréments causés à la fois aux consommateurs et aux marchands de cigarettes électroniques.

Solutions

Bien qu'il soit difficile de se tenir debout dans une société qui tente de contrôler tous nos faits et gestes, nous devons engager un dialogue constructif permettant l’élargissement de vos horizons et de votre niveau de compréhension sur les produits de la vape. Nous voulons que le ministère de la santé du Québec modifie le projet de lois 44, rien de moins. Nous ne pouvons tolérer que la cigarette électronique soit classée au même niveau que le tabac. Nous exigeons une loi spécifique à notre produit. Nous exigeons qu'un caucus soit fait avec les consommateurs et les marchands des produits de la « vape » afin d’implanter une nouvelle législation et réglementation des produits de la vape basée sur des faits réels et non pas sur des spéculations avant d’anéantir un moyen sécuritaire et sain pour la santé des québécoises et québécois. Il y a beaucoup d’études faites sur cette planète prouvant que la cigarette électronique n’est pas nocive pour la population. Pourquoi refuser de vous d'ouvrir les yeux ? Il est grand temps de se faire entendre et de passer à l'action. Levez-vous !


Copie du projet de lois 44:

1
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE
Projet de loi no
44
Loi visant à renforcer la lutte contre
le tabagisme
Présentation
Présenté par
Madame Lucie Charlebois
Ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la
jeunesse et à la Santé publique
Éditeur officiel du Québec
2015
2° épreuve
15-044f.indd 1 2015-04-22 4:13 PM
2
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
notes explicatives
Ce projet de loi modifie la Loi sur le tabac afin de restreindre
davantage l’usage du tabac, tant dans les lieux fermés qu’à l’extérieur.
À ce titre, il interdit notamment de fumer dans les véhicules automobiles
lorsqu’un mineur de moins de 16 ans y est présent ainsi que sur les
terrasses. Il applique également aux lieux fermés qui accueillent le
public l’interdiction de fumer dans un rayon de neuf mètres de toute
porte communiquant avec ces lieux.
Le projet de loi étend par ailleurs le champ d’application de la
loi à la cigarette électronique en assimilant cette dernière au tabac
et encadre l’usage du tabac dans certains lieux, notamment en
établissant des normes pour l’aménagement d’abris extérieurs pour
fumeurs.
Le projet de loi resserre les normes applicables au commerce du
tabac, entre autres en interdisant la vente au détail ou la distribution
de produits du tabac comportant une saveur ou un arôme autres que
ceux du tabac et en interdisant aux adultes d’acheter du tabac pour
les mineurs.
De plus, le projet de loi édicte de nouvelles dispositions pénales,
hausse le montant des amendes déjà prévues par cette loi et renforce
certaines autres dispositions pénales par une responsabilisation
accrue des administrateurs et dirigeants des personnes morales,
sociétés ou associations et des employeurs.
Finalement, le projet de loi contient des dispositions modificatives,
transitoires et finales nécessaires à la mise en œuvre de cette loi.
loi modifiée par ce projet DE :
– Loi sur le tabac (chapitre T-0.01).
RÈGLEMENT :
– Règlement d’application de la Loi sur le tabac (chapitre T-0.01,
r. 1).
15-044f.indd 2 2015-04-29 9:23 AM
3
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
Projet de loi no
44
LOI VISANT À RENFORCER LA LUTTE CONTRE
LE TABAGISME
LE PARLEMENT DU QUÉBEC DÉCRÈTE CE QUI SUIT :
LOI SUR LE TABAC
1. Le titre de la Loi sur le tabac (chapitre T-0.01) est remplacé par le suivant :
«Loi concernant la lutte contre le tabagisme ».
2. L’article 1 de cette loi est modifié par l’insertion, après « qui contient du
tabac », de « , la cigarette électronique et tout autre dispositif de cette nature
que l’on porte à la bouche pour inhaler toute substance contenant ou non de la
nicotine, y compris leurs composantes et leurs accessoires, ».
3. L’article 1.1 de cette loi est remplacé par le suivant :
«1.1. Aux fins de la présente loi, à moins que le contexte ne s’y oppose,
le mot :
« tabac » comprend également les accessoires suivants: les tubes, papiers et
filtres à cigarette, les pipes, y compris leurs composantes, et les fume-cigarettes;
« fumer » vise également l’usage d’une cigarette électronique ou de tout
autre dispositif de cette nature. ».
4. L’article 2 de cette loi est modifié :
1° par le remplacement du paragraphe 2° par le suivant :
« 2° les locaux ou les bâtiments mis à la disposition d’un établissement
d’enseignement; »;
2° par la suppression du paragraphe 3°;
3° par le remplacement, dans le paragraphe 7°, de « six » par « deux »;
4° par l’insertion, après le paragraphe 10°, du suivant :
« 10.1° les véhicules automobiles à bord desquels se trouve un mineur de
moins de 16 ans; ».
15-044f.indd 3 2015-04-23 12:21 PM
4
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
5. L’article 2.1 de cette loi est modifié par le remplacement du paragraphe 3°
par les suivants:
« 3° les terrains mis à la disposition d’un établissement d’enseignement,
visé par la Loi sur l’instruction publique (chapitre I-13.3), la Loi sur l’instruction
publique pour les autochtones cris, inuit et naskapis (chapitre I-14) ou la Loi
sur l’enseignement privé (chapitre E-9.1) et qui dispense, selon le cas, des
services d’éducation préscolaire, des services d’enseignement primaire ou
secondaire, des services éducatifs en formation professionnelle ou des services
éducatifs pour les adultes en formation générale, aux heures où cet établissement
reçoit des élèves mineurs;
« 4° les terrains d’un centre de la petite enfance ou d’une garderie aux heures
où ce centre ou cette garderie reçoit des enfants;
« 5° les terrasses et les autres aires extérieures exploitées dans le cadre d’une
activité commerciale et qui sont aménagées pour y permettre le repos, la détente
ou la consommation de produits. ».
6. L’article 2.2 de cette loi est modifié par le remplacement, dans le premier
alinéa, de « 1°, 3°, 4° et 6° de l’article 2 » par « 1° à 6.2°, 7.2° à 9°, 11° et 12°
de l’article 2 ».
7. L’article 3 de cette loi est modifié :
1° par le remplacement du premier alinéa par le suivant :
«3. L’exploitant d’un lieu visé aux paragraphes 1°, 7°, 7.1° ou 7.2° de
l’article 2 peut aménager un fumoir fermé dans ce lieu. »;
2° par l’insertion, dans le deuxième alinéa et après « qui », de « demeurent
ou ».
8. Cette loi est modifiée par l’insertion, après l’article 3, du suivant :
«3.1. L’exploitant d’un lieu visé à l’article 2, sauf s’il s’agit d’un lieu
visé aux paragraphes 1° ou 2° de cet article, d’un centre de la petite enfance
ou d’une garderie, peut aménager un abri pour fumeurs sur son terrain si cet
abri pour fumeurs respecte les conditions suivantes:
1° il est utilisé exclusivement pour la consommation de tabac;
2° aucune autre activité ne s’y déroule;
3° il est situé à l’extérieur d’un rayon de neuf mètres de toute porte
communiquant avec un lieu visé au présent alinéa.
15-044f.indd 4 2015-04-29 9:23 AM
5
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
L’exploitant d’un point de vente de tabac, au sens du paragraphe 1° du
deuxième alinéa de l’article 14.1, ne peut aménager un abri pour fumeurs sur
le terrain où se situe ce point de vente ou contribuer ou participer, directement
ou indirectement, à son aménagement. ».
9. Cette loi est modifiée par l’insertion, avant l’article 5, du suivant :
«4.1. Un fabricant de tabac qui exploite un centre de recherche peut y
aménager un local où il est possible de faire usage de tabac à des fins de
recherche.
Seules les personnes soumises à une recherche peuvent, dans le cadre de
cette recherche, fumer dans ce local.
Les normes prévues au troisième alinéa de l’article 3 s’appliquent à ce local.
Le fabricant de tabac doit informer le ministre avant de commencer à utiliser
ce local. ».
10. L’article 5 de cette loi est modifié par l’insertion, après le
paragraphe 1° du premier alinéa, du paragraphe suivant :
« 1.1° pour les personnes admises par un établissement exploitant un centre
hospitalier de soins généraux et spécialisés qui peuvent, à des fins médicales,
faire usage d’un produit assimilé à du tabac, dans la mesure prévue par
règlement du gouvernement; ».
11. Cette loi est modifiée par l’insertion, après l’article 8.1, du suivant :
« 8.1.1. L’exploitant d’un salon de cigares doit afficher l’avis de
reconnaissance délivré par le ministre dans le salon de cigares en un lieu
accessible à tous de manière à ce qu’il soit visible en tout temps. ».
12. Cette loi est modifiée par l’insertion, après l’article 11, du suivant :
«11.1. Les articles 10 et 11 ne s’appliquent pas à l’égard d’un véhicule
automobile visé au paragraphe 10.1° de l’article 2. ».
13. L’article 12 de cette loi est modifié :
1° par l’insertion, dans le paragraphe 1° et après « fumoir », de « , d’un abri
pour fumeurs, d’un local visé à l’un des articles 4.1 et 35 »;
2° par le remplacement du paragraphe 2° par le suivant :
« 2° au système de ventilation d’un fumoir, d’un local visé à l’un des
articles 4.1 et 35 ou d’un salon de cigares; ».
15-044f.indd 5 2015-04-23 12:21 PM
6
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
14. L’article 13.1 de cette loi est modifié par le remplacement du deuxième
alinéa par le suivant :
«Cette preuve doit se faire au moyen d’une pièce d’identité, délivrée par un
gouvernement ou l’un de ses ministères ou par un organisme public, sur laquelle
sont inscrits le nom et la date de naissance de la personne qui désire acheter
du tabac ou être admise dans un salon de cigares. ».
15. Cette loi est modifiée par l’insertion, après l’article 13.1, du suivant :
«13.2. Un mineur ne peut, dans un point de vente de tabac au sens du
paragraphe 1° du deuxième alinéa de l’article 14.1, acheter pour lui-même ou
pour autrui un produit du tabac ou s’y présenter faussement comme une
personne majeure pour acheter du tabac.
L’interdiction prévue au premier alinéa ne s’applique pas à un mineur qui
agit dans le cadre d’une opération de contrôle du respect de l’article 13. ».
16. Cette loi est modifiée par l’insertion, après l’article 14.3, du suivant :
«14.4. Il est interdit à une personne majeure d’acheter du tabac pour un
mineur. ».
17. L’article 17 de cette loi est modifié par le remplacement du
paragraphe 7° du premier alinéa par le suivant :
« 7° dans un lieu où est exercée principalement l’activité de restaurateur au
sens de la Loi sur les produits alimentaires (chapitre P-29). ».
18. Cette loi est modifiée par l’insertion, après l’article 17.1, du suivant :
«17.2. Il est interdit de donner en location une cigarette électronique ou
tout autre dispositif de cette nature ainsi qu’une pipe à eau, y compris leurs
composantes et leurs accessoires. ».
19. L’article 20.2 de cette loi est modifié par le remplacement, dans les
premier et deuxième alinéas, de « point de vente de tabac » par « commerce ».
20. Cette loi est modifiée par l’insertion, après l’article 20.3, du suivant :
«20.3.1. L’exploitant d’un point de vente de tabac spécialisé visé au
deuxième alinéa de l’article 20.3 doit afficher l’avis de reconnaissance délivré
par le ministre dans le point de vente en un lieu accessible à tous et de manière
à ce qu’il soit visible en tout temps. ».
21. L’article 24 de cette loi est modifié par l’insertion, après le paragraphe 2°
du premier alinéa, du paragraphe suivant :
15-044f.indd 6 2015-04-22 4:13 PM
7
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
« 2.1° concerne un produit du tabac dont la vente ou la distribution est
interdite par l’article 29.2; ».
22. L’article 28 de cette loi est modifié par la suppression du quatrième
alinéa.
23. L’article 29 de cette loi est modifié par la suppression de la deuxième
phrase du deuxième alinéa.
24. Cette loi est modifiée par l’insertion, après l’article 29.1, des suivants:
«29.2. Il est interdit de vendre, d’offrir en vente ou de distribuer un
produit du tabac comportant une saveur ou un arôme autres que ceux du tabac,
notamment ceux liés au menthol, à un fruit, au chocolat, à la vanille, au miel,
aux bonbons ou au cacao, ou dont l’emballage laisse croire qu’il s’agit d’un
tel produit.
«29.3. L’article 29.2 ne s’applique pas à la cigarette électronique ou à
tout autre dispositif de cette nature, ni à leurs composantes ou à leurs
accessoires. Le gouvernement peut, dans la mesure prévue par règlement, leur
rendre applicables les dispositions de cet article.
Il ne s’applique pas non plus aux produits du tabac fabriqués au Québec et
qui sont destinés exclusivement à l’exportation. ».
25. L’intitulé du chapitre VII de cette loi est remplacé par le suivant :
« INSPECTION, SAISIE ET ENQUÊTE ».
26. L’article 34 de cette loi est modifié :
1° par le remplacement, dans le paragraphe 11°, de « 13, 14.1 à 14.3 et 16
à 19 » par « 14.1 à 14.4 et 19, du paragraphe 2° du premier alinéa de
l’article 21 et de l’article 29.2 dans un point de vente de tabac et de l’application
des articles 13, 16 à 18 et des paragraphes 1° et 3° du premier alinéa de
l’article 21 en tout lieu visé par ces dispositions; »;
2° par l’ajout, après le paragraphe 11°, de ce qui suit :
« 12° exiger de toute personne présente dans un point de vente de tabac ou
qui en sort qu’elle prouve qu’elle est majeure au moyen d’une pièce d’identité
prévue au deuxième alinéa de l’article 13.1.
Avant d’exiger d’une personne visée au paragraphe 12° du premier alinéa
la preuve de sa majorité, un inspecteur doit être raisonnablement convaincu
que cette personne a acheté un produit du tabac. ».
27. L’article 35 de cette loi est modifié par l’ajout, à la fin, des alinéas
suivants:
15-044f.indd 7 2015-04-23 2:54 PM
8
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
«Le ministre peut autoriser un analyste à aménager un local où il est possible
de faire usage de tabac pour effectuer l’analyse ou l’examen demandé.
Seules les personnes identifiées par l’analyste peuvent, dans le cadre de cette
analyse ou de cet examen, fumer dans ce local.
Les normes prévues au troisième alinéa de l’article 3 s’appliquent à ce
local. ».
28. Cette loi est modifiée par l’insertion, après l’article 38, du suivant :
«38.0.1. Le ministre peut désigner toute personne pour enquêter sur
toute matière relative à l’application de la présente loi.
Sur demande, l’enquêteur doit se présenter et produire un certificat, signé
par le ministre, qui atteste sa qualité. ».
29. L’article 38.1 de cette loi est modifié par le remplacement de « ou un
analyste » par « , un analyste ou un enquêteur ».
30. Cette loi est modifiée par l’insertion, après l’article 38.1, du suivant :
«38.2. Tout membre d’un corps de police visé par la Loi sur la police
(chapitre P-13.1) peut contrôler l’application du paragraphe 10.1° de
l’article 2 sur tout territoire sur lequel il assure des services policiers et, à cette
fin, peut faire immobiliser un véhicule automobile s’il a des motifs raisonnables
de croire qu’un mineur de moins de 16 ans se trouve dans ce véhicule alors
qu’une personne y fume. ».
31. L’article 42 de cette loi est modifié par le remplacement de « 50 $ à 300 $
et, en cas de récidive, d’une amende de 100 $ à 600 $ » par « 250 $ à 750 $ et,
en cas de récidive, d’une amende de 500 $ à 1 500 $ ».
32. L’article 43 de cette loi est remplacé par le suivant :
«43. L’exploitant d’un lieu ou d’un commerce visé au chapitre II qui
contrevient aux normes d’utilisation, d’installation, de construction ou
d’aménagement prévues aux articles 3 à 8.2 ou aux dispositions d’un règlement
pris en application des paragraphes 1° ou 2° de l’article 12 et dont la violation
constitue une infraction est passible d’une amende de 1 000 $ à 50 000 $ et, en
cas de récidive, d’une amende de 2 000 $ à 100 000 $. ».
33. L’article 43.1 de cette loi est modifié par le remplacement de « 500 $ à
2 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 1 000 $ à 6 000 $ » par « 2 500 $
à 125 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 5 000 $ à 250 000 $ ».
34. Cette loi est modifiée par l’insertion, après l’article 43.1, du suivant :
15-044f.indd 8 2015-04-22 4:13 PM
9
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
«43.1.1. L’exploitant d’un lieu ou d’un commerce visé au chapitre II
est passible d’une amende de 500 $ à 25 000 $ et, en cas de récidive, d’une
amende de 1 000 $ à 50 000 $ s’il :
1° néglige d’apposer l’affiche requise par l’article 10 ou contrevient aux
dispositions d’un règlement pris en application du paragraphe 3° de
l’article 12 et dont la violation constitue une infraction;
2° contrevient aux dispositions de l’article 11. ».
35. L’article 43.2 de cette loi est modifié :
1° par le remplacement, dans le premier alinéa, de « 500 $ à 2 000 $ et, en
cas de récidive, d’une amende de 1 000 $ à 6 000 $ » par « 2 500 $ à 125 000 $
et, en cas de récidive, d’une amende de 5 000 $ à 250 000 $ »;
2° par le remplacement, dans le deuxième alinéa, de « 100 $ à 300 $ et, en
cas de récidive, d’une amende de 200 $ à 600 $ » par « 500 $ à 1 500 $ et, en
cas de récidive, d’une amende de 1 000 $ à 3 000 $ ».
36. Cette loi est modifiée par l’insertion, après l’article 43.2, du suivant :
«43.2.1. Un mineur qui contrevient aux dispositions de l’article 13.2
commet une infraction et est passible d’une amende de 100 $.
Dans une poursuite intentée en vertu du présent article, il incombe au
défendeur de prouver qu’il était alors majeur. ».
37. L’article 43.3 de cette loi est modifié par le remplacement de « 2 000 $
à 25 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 4 000 $ à 50 000 $ » par
« 2 500 $ à 125 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 5 000 $ à
250 000 $ ».
38. L’article 43.4 de cette loi est modifié par le remplacement de « 500 $ à
2 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 1 000 $ à 6 000 $ » par « 2 500 $
à 125 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 5 000 $ à 250 000 $ ».
39. L’article 43.5 de cette loi est modifié :
1° par le remplacement du premier alinéa par le suivant :
«43.5. L’exploitant d’un point de vente de tabac qui, en contravention
de l’article 14.3, vend du tabac à une personne majeure alors qu’il sait ou aurait
dû savoir que celle-ci en achète pour un mineur est passible d’une amende de
2 500 $ à 125 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 5 000 $ à
250 000 $. »;
15-044f.indd 9 2015-04-22 4:13 PM
10
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
2° par le remplacement, dans le deuxième alinéa, de « 100 $ à 300 $ et, en
cas de récidive, d’une amende de 200 $ à 600 $ » par « 500 $ à 1 500 $ et, en
cas de récidive, d’une amende de 1 000 $ à 3 000 $ ».
40. Cette loi est modifiée par l’insertion, après l’article 43.5, du suivant :
«43.6. Une personne majeure qui contrevient aux dispositions de
l’article 14.4 est passible d’une amende de 500 $ à 1 500 $ et, en cas de récidive,
d’une amende de 1 000 $ à 3 000 $. ».
41. L’article 44 de cette loi est remplacé par le suivant :
«44. L’exploitant d’un point de vente de tabac qui contrevient aux
dispositions du premier alinéa de l’article 15 ou de l’article 17.2 est passible
d’une amende de 1 000 $ à 50 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de
2 000 $ à 100 000 $. ».
42. L’article 45 de cette loi est modifié par le remplacement de « 100 $ à
1 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 200 $ à 3 000 $ » par « 500 $ à
1 500 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 1 000 $ à 3 000 $ ».
43. L’article 46 de cette loi est modifié par le remplacement de « 300 $ à
2 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 600 $ à 6 000 $ » par « 2 500 $
à 125 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 5 000 $ à 250 000 $ ».
44. L’article 48 de cette loi est modifié par le remplacement de « 2 000 $ à
25 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 4 000 $ à 50 000 $ » par
« 2 500 $ à 125 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 5 000 $ à
250 000 $ ».
45. L’article 48.1 de cette loi est modifié par le remplacement de « 100 $ à
300 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 200 $ à 600 $ » par « 500 $ à
1 500 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 1 000 $ à 3 000 $ ».
46. L’article 49 de cette loi est modifié par le remplacement de « 300 $ à
2 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 600 $ à 6 000 $ » par « 1 000 $
à 50 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 2 000 $ à 100 000 $ ».
47. L’article 49.1 de cette loi est abrogé.
48. L’article 49.2 de cette loi est modifié par le remplacement de « 300 $ à
2 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 600 $ à 6 000 $ » par « 1 000 $
à 50 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 2 000 $ à 100 000 $ ».
49. L’article 49.3 de cette loi est remplacé par le suivant :
«49.3. L’exploitant d’un point de vente de tabac qui contrevient aux
dispositions de l’un des articles 8.1.1, 20.3.1, 20.4 ou 20.5 ou à celles d’un
15-044f.indd 10 2015-04-22 4:13 PM
11
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
règlement pris en application de l’article 20.7 et dont la violation constitue une
infraction est passible d’une amende de 1 000 $ à 50 000 $ et, en cas de récidive,
d’une amende de 2 000 $ à 100 000 $. ».
50. L’article 50 de cette loi est modifié :
1° par le remplacement, dans le premier alinéa, de « 500 $ à 3 000 $ et, en
cas de récidive, d’une amende de 1 000 $ à 8 000 $ » par « 2 500 $ à 125 000 $
et, en cas de récidive, d’une amende de 5 000 $ à 250 000 $ »;
2° par le remplacement, dans le deuxième alinéa, de « 2 000 $ à 300 000 $
et, en cas de récidive, d’une amende de 5 000 $ à 600 000 $ » par « 5 000 $ à
500 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 10 000 $ à 1 000 000 $ ».
51. L’article 51 de cette loi est modifié par le remplacement de « 2 000 $ à
300 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 5 000 $ à 600 000 $ » par
« 5 000 $ à 500 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 10 000 $ à
1 000 000 $ ».
52. L’article 52 de cette loi est modifié par le remplacement de « 1 000 $ à
200 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 2 000 $ à 400 000 $ » par
« 5 000 $ à 500 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 10 000 $ à
1 000 000 $ ».
53. L’article 53 de cette loi est modifié :
1° par le remplacement, dans le premier alinéa, de « 1 000 $ à 300 000 $ et,
en cas de récidive, d’une amende de 5 000 $ à 600 000 $ » par « 5 000 $ à
500 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 10 000 $ à 1 000 000 $ »;
2° par le remplacement, dans le deuxième alinéa, de « d’une amende de
1 000 $ à 5 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 2 000 $ à 10 000 $ »
par « des mêmes amendes que celles prévues au premier alinéa ».
54. Cette loi est modifiée par l’insertion, après l’article 53, du suivant :
«53.1. Quiconque contrevient aux dispositions de l’article 29.2 est
passible d’une amende de 2 500 $ à 125 000 $ et, en cas de récidive, d’une
amende de 5 000 $ à 250 000 $. ».
55. L’article 54 de cette loi est modifié par le remplacement de « 1 000 $ à
5 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 2 000 $ à 15 000 $ » par
« 1 000 $ à 100 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 2 000 $ à
200 000 $ ».
56. L’article 54.1 de cette loi est modifié :
15-044f.indd 11 2015-04-22 4:13 PM
12
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
1° par le remplacement, dans le premier alinéa, de « 300 $ à 2 000 $ et, en
cas de récidive, d’une amende de 600 $ à 6 000 $ » par « 500 $ à 25 000 $ et, en
cas de récidive, d’une amende de 1 000 $ à 50 000 $ »;
2° par le remplacement, dans le deuxième alinéa, de « 1 000 $ à 5 000 $ et,
en cas de récidive, d’une amende de 2 000 $ à 15 000 $ » par « 1 000 $ à
50 000 $ et, en cas de récidive, d’une amende de 2 000 $ à 100 000 $ ».
57. L’article 55 de cette loi est modifié :
1° par le remplacement de « 300 $ à 2 000 $ et, en cas de récidive, d’une
amende de 600 $ à 6 000 $ » par « 2 500 $ à 125 000 $ et, en cas de récidive,
d’une amende de 5 000 $ à 250 000 $ »;
2° par l’ajout, à la fin, de l’alinéa suivant :
«Toutefois, s’il s’agit d’un fabricant ou d’un distributeur de produit du tabac,
il est passible d’une amende de 5 000 $ à 500 000 $ et, en cas de récidive, d’une
amende de 10 000 $ à 1 000 000 $. ».
58. L’article 57.1 de cette loi est remplacé par les suivants:
«57.1. Dans toute poursuite pénale relative à une infraction à la présente
loi ou à ses règlements, la preuve qu’elle a été commise par un agent, un
mandataire ou un employé de quiconque suffit à établir qu’elle a été commise
par ce dernier, à moins que celui-ci n’établisse, sous réserve de l’article 14,
qu’il a fait preuve de diligence raisonnable en prenant toutes les précautions
nécessaires pour en prévenir la perpétration.
«57.1.1. Lorsqu’une personne morale, un agent, mandataire ou employé
de celle-ci ou d’une société de personnes ou d’une association non personnalisée
commet une infraction à la présente loi ou à ses règlements, l’administrateur
ou le dirigeant de la personne morale, société ou association est présumé avoir
commis lui-même cette infraction, à moins qu’il n’établisse qu’il a fait preuve
de diligence raisonnable en prenant toutes les précautions nécessaires pour en
prévenir la perpétration.
Pour l’application du présent article, dans le cas d’une société de personnes,
tous les associés, à l’exception des commanditaires, sont présumés être les
administrateurs de la société en l’absence de toute preuve contraire désignant
l’un ou plusieurs d’entre eux ou un tiers pour gérer les affaires de la société. ».
59. L’article 77 de cette loi est modifié par le remplacement du premier
alinéa par le suivant :
«77. Le ministre doit au plus tard le (indiquer ici la date qui suit de cinq
ans celle de la sanction de la présente loi) faire rapport au gouvernement sur
la mise en œuvre de la présente loi, et par la suite tous les cinq ans, faire rapport
au gouvernement sur l’application de celle-ci. ».
15-044f.indd 12 2015-04-23 12:21 PM
13
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
RÈGLEMENT D’APPLICATION DE LA LOI SUR LE TABAC
60. Le Règlement d’application de la Loi sur le tabac (chapitre T-0.01, r. 1)
est modifié par l’insertion, après l’article 1, du suivant :
«1.1. Un établissement exploitant un centre hospitalier de soins généraux
et spécialisés peut identifier des chambres où les personnes qu’il admet peuvent,
à des fins médicales, faire usage de marihuana, dans la mesure où ces personnes
détiennent un document médical fourni par un médecin qui leur permet de se
procurer légalement de la marihuana séchée auprès d’un producteur autorisé. ».
DISPOSITIONS TRANSITOIRES ET FINALES
61. Malgré l’article 29.2 de la Loi concernant la lutte contre le tabagisme,
édicté par l’article 24, l’exploitant d’un point de vente de tabac peut, jusqu’au
(indiquer ici la date qui suit de neuf mois celle de la sanction de la présente
loi), continuer de vendre ou d’offrir en vente des produits du tabac comportant
une saveur ou un arôme autres que ceux du tabac.
62. Malgré l’article 29.2 de la Loi concernant la lutte contre le tabagisme,
édicté par l’article 24, le distributeur de produits du tabac peut, jusqu’au
(indiquer ici la date qui suit de six mois celle de la sanction de la présente loi),
continuer de distribuer des produits du tabac comportant une saveur ou un
arôme autres que ceux du tabac.
63. Les dispositions de la présente loi entrent en vigueur le (indiquer ici la
date de la sanction de la présente loi), à l’exception :
1° de celles des articles 4 et 5, qui entreront en vigueur le (indiquer ici la
date qui suit de six mois celle de la sanction de la présente loi);
2° de celles des articles 6 et 16, qui entreront en vigueur le (indiquer ici la
date qui suit d’un an celle de la sanction de la présente loi).
15-044f.indd 13 2015-04-23 12:21 PM
14
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
15-044f.indd 14 2015-04-22 4:13 PM
15
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
15-044f.indd 15 2015-04-22 4:13 PM
16
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
AGB-Tabagisme-LD 2ÉP-15-044f
15-044f_V2
15-044f.indd 16 2015-04-22 4:13 PM

 

 

 

This petition was delivered to:
  • Ministère de la Santé Québec
  • lucie charlebois

    Alexis DANIEL started this petition with a single signature, and now has 4,724 supporters. Start a petition today to change something you care about.