Meurtre? Un bébé est mort à Paris.

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !


  • Mesdames, Messieurs, les citoyens, Membre du ministère de la santé, Conseil de l'ordre des médecins, APHP, 

A COMBIEN ESTIMER VOUS LA VIE D'UN ENFANT ?! ET SI C'ÉTAIT LE VOTRE ? 

Pour nous permettre d'obtenir des réponses, nous vous demandons s'il-vous-plait une signature suivis du partage de la pétition.

Voilà 6 mois que notre bébé est DECEDE 2 FOIS après avoir redonné des signes de vie dans un hôpital de Paris après une grossesse parfaite et des examens excellent jusqu'à l'entrée en salle d'accouchement et le percement de la poche.

Alors que le col de l'utérus était suffisamment ouvert, la sage-femme a fait appel au chef gynécologue. Celui-ci a demandé à la sage-femme de positionner le bébé dans une certaine position dans le ventre. L'ayant fait partiellement à deux reprises, elle rappelle le chef gynécologue afin qu'il effectue lui-même les manipulations.

Cependant, aidé par les explications du chef gynécologue, c'est un interne en formation qui a effectué les manipulations de l'accouchement jusqu'à même utiliser la ventouse d'extraction. Puis, voyant les essais infructueux et le temps s'écouler. Le chef gynécologue a effectuer sa première manipulation en fin d'accouchement avec le 2ème essai de ventouse.

Notre bébé est SORTI VIVANT mais fatigué. Sa fatigue était sûrement due à cause du manque d'oxygène et à l'absence de réaction du corps médical pendant un instant terriblement long (au moins 15 à 20min) lorsqu'on apercevait déjà ses cheveux à la sortie du vagin.

Une fois né, il a été enmené en salle de réanimation puis nous est revenu en main "décédé".

Après un long moment (2h) passé dans nos bras où il était soi-disant "mort" il a réussi à se battre et à donner des signes de renaissance. Les secours d'urgence (SAMU)* sont revenus après être PARTI afin de l'emmener dans un hôpital spécialisé pour nouveau-nés; où il est mort définitivement.

*PS : Le SAMU est parti suite à l'annonce du décès et est revenu suite à l'annonce de sa vie. Le chef de salle de réanimation a déclarer n'avoir jamais vue un enfant mort et réagir à la vie sans aucune raison apparente. 

Suite à l'incompréhension générale de tout les corps médicaux de 3 hôpitaux de Paris et de colombes, d'un gynécologue et d'une sage-femme extérieure qui ont suivi la grossesse ; nous avons demandé une autopsie et attendons les résultats.

Cependant, les résultats n'arrivent pas et les informations transmises sont floues voire contradictoires. Nous ressentons une certaine gêne et réticence de leur part et pensons qu'il y a en finalité soit une erreur médicale soit une accumulation d'erreur qui vaut leurs silences. 

Afin de se prévenir du pire, nous décidons d'agir et faisons cette pétition afin de pousser le corps médical à prendre ses responsabilités et à nous transmettre de véritables réponses sur les causes de son décès.

En finalité, nous souhaitons à ce jour, connaître la vérité du décès de notre bébé et voulons que chacun des protagonistes soient tenus responsable de leurs actes.

Il est horrible de devoir donner naissance à un enfant puis d'avoir à préparer son enterrement.

Leurs silences sont assourdissants !!! 

Nous ne souhaitons à aucun parent de vivre cette situation de près comme de loin.

  • Faisant suite à vos souhaits de générosité nous avons ouvert une cagnotte qui nous permettra d'avancer dans les démarches.

Lien d'accès :

https://app.lyf.eu/pot/d0b68874-2d0c-4f1a-b855-7deb9333967