Aidez-nous à faire sortir nos filles du foyer de l'ASE

Aidez-nous à faire sortir nos filles du foyer de l'ASE

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
maman COURAGE a lancé cette pétition adressée à Ministère de la justice et Président du TGI de Paris

Madame le juge des enfants,

Nous vous adressons ce courrier en tant que membres du collectif de soutien révoltés par le placement d'A et I B., les enfants de CD et HB.

Madame vous avez pris la décision non seulement de ne pas lever le placement de ces enfants, mais de le prolonger pour UN AN et de retirer presque tous les droits d'hébergement que les parents avaient obtenu pour les week-ends. Nous sommes tous révoltés de savoir ces petites filles si adorables en souffrance dans ce foyer ! Vous avez demandé une expertise psychiatrique de la famille, celle-ci vous a été transmise et le psychiatre a demandé la fin du placement pour ces enfants, sans quoi de graves troubles et traumatismes pourraient s'installer. Pourquoi n'en tenez-vous pas compte madame? Nous avons lu ce rapport et ce psychiatre ne fait part d'AUCUN TROUBLE CHEZ LES PARENTS ! Il demande une levée du placement avec mise en place d'une thérapie familiale. Pourquoi n'avez-vous pas suivi ses recommandations?

Ces petites filles souffrent et réclament à corps perdu leur retour chez leurs parents. Pourquoi ? Car elles sont bien traitées, aimées, choyées, entourées de beaucoup d'amis et viennent d'avoir un petit chaton. Les priver de tout cet amour est-il votre objectif? Le rôle d'un juge des enfants n'est-il pas, au contraire, de penser au bien-être des enfants? Vous avez décidé de maintenir ces fillettes placées dans un foyer où elles ne sont pas en sécurité, où on leur inflige des punitions, des menaces, où A. n'est pas surveillée alors qu'elle a des idées suicidaires ! PRENEZ LA AU SERIEUX MADAME car vous seriez responsable si jamais il arrivait quelque chose à cette petite fille. Pourtant deux psychiatres vous ont alertée et A. elle-même vous a dit qu'elle voulait mourir. Vous attendez qu'elle passe à l'acte? Vous souhaitez que l'on vous accuse de non assistance à personne en danger? Très bien madame, prenez ce risque, fermez vos yeux et vos oreilles, faites comme si tout cela n'existait pas. Mais cela pourrait avoir de très lourdes conséquences.

Pourquoi un tel acharnement sur cette famille? 
Toute cette histoire est en train de s'ébruiter largement et vos agissements paraissent très suspicieux au regard de la situation qui ne présente AUCUN DANGER POUVANT MOTIVER UN PLACEMENT.

Vous auriez pu agir dans la légalité, dans la droiture en refusant d'organiser le placement des fillettes instauré par votre collègue, mais vous ne l'avez pas fait madame. Pourquoi n'avez-vous laissé aucune chance aux parents de se défendre, de s'exprimer, de justifier leur situation? Tout était déjà joué d'avance et la maman qui était seule avec ses enfants ce 31 janvier a eu beau avoir la parole face à vous, vous ne l'écoutiez pas, vous aviez déjà pris votre décision, et ce comportement est inacceptable et indigne d'un juge des enfants, car vous avez fait preuve de PARTIALITE envers la partie adverse.

Tout ce dossier n'est qu'un mirage, une succession d'éléments choquants dans lequel on ne comprend absolument pas pourquoi vous avez décidé de placer les enfants, mais encore pire de prolonger ce placement ! Nous allons adresser cette pétition à votre hiérarchie ainsi qu'à plusieurs ministères, et bien sûr aux journalistes et aux chaînes télévisées. Cette affaire est tout simplement ahurissante et nous vous prions de revoir votre position car CES FILLETTES SONT EN GRANDE SOUFFRANCE ET PERSONNE NE LES ECOUTE, LES PARENTS SONT DEMOLIS PSYCHOLOGIQUEMENT ET RIEN NE PEUT JUSTIFIER LEUR PLACEMENT JUSQU'EN JUIN 2020 !

Nous vous adressons nos sincères salutations.

LE COLLECTIF DE SOUTIEN DE LA FAMILLE B.
Parmi nous réalisatrices, chefs d'entreprise, enseignants, assistante sociale, éditeurs, médecins, juristes, psychologue, psychiatre

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !