Reconnaissance de Marie-Barbe Loiselle comme personnage historique national

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Reconnaissance de Marie-Barbe Loiselle comme personnage historique national

Née à Québec en 1750, Marie-Barbe Loiselle, alias Baboche, connue également sous le nom d’Élisabeth Loiselle, reçut en 1778 une pension à vie du gouvernement pour services rendus lors du siège de Québec de 1775-1776.

Lors de l’arrivée des rebelles américains en décembre 1775, Marie-Barbe Loiselle, âgée de 25 ans, est probablement la seule de sa famille à résider à Québec. Quelques années plus tôt, son père Charles, veuf de Marguerite Bourré, avait quitté le quartier Saint-Roch pour s’établir dans la région de Montréal.

Malgré que son quartier soit investi par l’ennemi, Marie-Barbe Loiselle accepte tout de même d’agir comme agente de renseignement au service du gouverneur Guy Carleton. Faisant preuve de courage et de sang-froid, elle réussit à obtenir des informations capitales sur l’ennemi. En janvier 1776, après qu’on eut découvert son jeu et jetée en prison, elle réussit à s’enfuir et vient se réfugier à l’intérieur des murs de la ville.

Deux ans seulement après le départ de l’ennemi, qui eut lieu en mai 1776, les «services rendus» par Marie-Barbe Loiselle sont donc récompensés d’une pension à vie. Son travail fut visiblement très apprécié par le gouverneur britannique puisque les miliciens qui ont participé à la défense de Québec seront récompensés qu’en 1801-1802, soit plus de 23 ans après notre héroïne.

Lorsque Marie-Barbe Loiselle reçoit cette allocation, elle est depuis peu mère d’une fillette, née hors mariage, nommée Marie-Josette Magnan. La date de naissance de celle-ci demeure incertaine, mais certains documents portent à croire qu’elle serait née en mars 1776. Si cela s’avère, Élisabeth aurait donc agi comme espionne durant sa grossesse.

Si Laura Secord fut reconnue en 2002 personnage d’importance historique nationale pour avoir contribué à repousser les Américains lors de la guerre anglo-américaine de 1812 en parcourant à pied plusieurs kilomètres afin de livrer une information cruciale aux autorités britanniques, Marie-Barbe Loiselle, qui s’est exposée à plus d’une reprise au danger pour accomplir sa mission durant le siège de Québec de 1775-1776, devrait incontestablement avoir droit à la même désignation au provincial et au fédéral.

Injustement exclue de nos livres d’histoire, Marie-Barbe Loiselle doit être présente dans notre mémoire collective. Cette héroïne du siège de Québec de 1775-1776 est sans contredit un personnage féminin marquant de notre histoire.

En 2025, l'exploit de Marie-Barbe Loiselle lors du siège de Québec de 1775-1776 aura 250 ans.

Qu’attendons-nous pour lui rendre hommage ?

Cette pétition accompagnera la présentation d'un dossier au Ministère de la Culture et des Communications du Québec et à la Commission des lieux et monuments historiques du Canada pour la reconnaissance de Marie-Barbe Loiselle comme personnage d’importance historique.

Pour lire le billet sur Marie-Barbe Loiselle publié sur monsaintroch.com :

https://monsaintroch.com/2018/mademoiselle-baboche-heroine-oubliee-saint-roch/

Source de l'image : 

Vue de Québec, à partir du quai de Grant, vers 1793
George Heriot
Bibliothèque et Archives Canada, no d'acc 1989-470-1R



José compte sur vous aujourd'hui

José DORÉ a besoin de votre aide pour sa pétition “Ministère de la Culture et des Communications du Québec : Reconnaissance de Marie-Barbe Loiselle comme personnage historique national”. Rejoignez José et 193 signataires.