Obtenir une bonification des notes du DSCG pour la session 2020

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !


Lettre ouverte adressée à Madame la Ministre (MESRI), et à Monsieur le Président du Conseil Supérieur de l’Ordre de l’Expertise Comptable (CSOEC) : 

Les épreuves écrites du DSCG étant terminées, j'aimerais vous faire part de mon ressenti et de celui de mes camarades signataires de cette pétition qui ont tout comme moi passés les épreuves écrites de DSCG pour la session 2020.

L’année scolaire 2019/2020 est une année bien particulière pour tout le monde, il s’agit d’une situation inédite, et nous le comprenons bien. Notre examen a toujours été reconnu comme difficile. Il est d’ailleurs souvent renommé par nos professeurs comme « la voie d’excellence », nécessitant un travail régulier, de la rigueur et de l’investissement. 

Je m’adresse à vous aujourd’hui, Madame la Ministre, et M. le Président pour vous faire part de l’inquiétude, de la démotivation et de la frustration de mes camarades et de moi même face au déroulement de nos épreuves écrites cette année. 

Nous savons que le programme de DSCG a été réformé cette année, et que nous avons donc passé les examens en fonction de cette réforme qui est loin d’être la première sur ce cursus ces dernières années et nécessaire pour nous former aux attentes de nos futurs recruteurs. 

Par ailleurs, je souhaite vous présenter le contexte et les circonstances de notre formation au nom de mes camarades étudiants en formation initiale, en alternance, et également pour les professionnels et étudiants en candidat libre :

- Nous avons eu accès à des livres réformés des éditeurs Foucher, dunod, carré DSCG... uniquement à partir du mois de janvier 2020 (non disponible à la vente avant et pour certains sur commande) suite à la réforme, 

- Aucun sujet 0 n’a été publié en ce qui concerne les épreuves de DSCG, toutes unités d’enseignements confondues, les annales sans réformes ont donc été notre seule source d’entraînement et d’exercice en condition réelle de l’examen qui pour certaines matières n’ont malheureusement que très peu de concordance, 

- Nous avons été formé pour certains d’entre nous par des professeurs qui ont omis certaines précisions importantes pour nos examens, par manque d’information ou à cause de questions à la limite du référentiel dans les sujets selon moi, (je cite l’importance de la RGPD dans le programme qui ne constitue seulement que quelques lignes de nos livres pour l’UE5 sur presque 400 pages ou encore l’information de la suppression de la dissertation sur l’épreuve de finance (UE2) pour certains étudiants),

- Nous avons rencontré des incohérences, des erreurs de montants dans les sujets ainsi que des énoncés contradictoires notamment pour l’UE4 et l’UE3. 

- Nous avons tous vécu de manière différente cette situation de crise sanitaire et nous avons su tant bien que mal nous adapter tout comme vous dans l’exercice de vos fonctions pour suivre notre formation à distance, certains d’entre nous ont également perdu des proches pendant ou après le confinement, d’autres ont vécu l’isolement loin de leurs proches et de leur famille, et d’autres ont été débordé par leur activité dans les cabinets et nous sommes également tous confrontés aux questionnements sur notre avenir, sur la situation économique du pays et les opportunités d’emplois qui se présenteront pour nous après obtention de notre examen,

- Nous avons dû également vivre avec l’angoisse du déroulement de nos examens, suite au report des épreuves du DCG, après plusieurs mois de confinement et de cours en ligne à distance, être aussi constamment dans l’attente de savoir si nous allions pouvoir ou non passer nos examens avec la seconde vague de coronavirus, se préparer à passer un examen avec un masque tout en respectant des règles sanitaires strictes,

- Nous avons également eu l’information que cette année nous n’aurons pas le droit au bénéfice de la double correction, 

Je ne rentre pas dans le détail des épreuves Madame la Ministre, et Monsieur le Président du Conseil supérieur de l’ordre de l’expertise comptable, cependant je vous faire part de l’indignation et de l’étonnement des étudiants inscrits sur cette session 2020 qui je pense pour beaucoup d’entre nous vont se réorienter sur un autre master donnant des équivalences sur le diplôme par échec de cette année et par déception. 

Honnêtement nous ne voyons pas comment les taux de réussite de nos examens (qui sont déjà faibles) puissent être équivalents aux années précédentes dans ces circonstances et avec des sujets pour lesquels nous n’avons pas été préparés dans des conditions optimales. 

Je suis inquiète de voir autant de mécontentements sur les réseaux sociaux, ou sur les forums consacrés aux étudiants de la filière de l’expertise comptable. Je suis également inquiète de l’avenir de notre filière qui perd de son attractivité auprès des recruteurs chaque année, car de plus en plus d’entreprises font appel à des profils en école de commerce spécialité finance. 

Nous ne vous demandons pas d’octroyer le diplôme à tout les inscrits loin de là, mais de la clémence sur les corrections ou l’obtention d’une bonification pour les étudiants investis de notre filière qui malgré toutes les connaissances acquises cette année n’ont pas pu comprendre les sujets (erreurs présentes dans le sujet de l’UE3) ou qui n’ont tous simplement pas les réponses au sujet d’examen dans leur cours (UE5 : questions sur la RGPD, obligation du DPO, registre : absent de nos cours).

Nous vous demandons une solution car nous sommes tous démunis face à cette situation. 

Nous avons la chance d’avoir un pays qui se mobilise pour l’égalité des chances, et sensible à l’éducation de nos jeunes, j’espère que vous écouterez notre cri de désespoir par peur de perdre une année de travail difficile par manque de cohérence de notre formation avec les sujets de nos épreuves. 

Nous avons besoin d’avoir votre soutien, afin de ne pas démotiver les élèves de notre filière.

Dans l’attente d’un retour de votre part, nous vous prions d’agréer Madame la Ministre, et M. le Président l’expression de notre respectueuse considération.