Historiens, Géographes mobilisons nous !

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


La réforme du bac et du lycée propose un enseignement de spécialité intitulé "Histoire-Géographie-Géopolitique-Sciences politiques". Il s'agit là de la seule option pour tout élève qui souhaiterait approfondir ses connaissances en Histoire-Géographie et qui aimerait que cette discipline constitue l'une des bases de ses études supérieures.

Or, le Ministère propose de découpler cet enseignement en le scindant pour partie aux professeurs d'Histoire Géographie et pour partie aux Professeurs de Sciences économiques et Sociales pour ce qui concerne les Sciences politiques.

Cependant, les SES disposent déjà d'un enseignement de spécialité dénommé "Sciences économiques et sociales". Ainsi bien que leur discipline soit amputée sans concertation aucune, les professeurs de Sciences économiques et sociales, demeurent garantis dans leurs fondements scientifiques et voient leurs horaires d'enseignement maintenus sur le papier.

Il n'en va pas de même pour les professeurs d'Histoire-Géographie. Ces derniers seront les seuls à ne pas disposer d'un enseignement de spécialité digne de ce nom dont ils seront les concepteurs et les évaluateurs. Ainsi, les élèves qui auront choisi la spécialité ne l'identifieront pas comme "Histoire Géographie" puisqu'ils auront une double évaluation et deux intervenants en face d'eux.

Enfin, pour les professeurs certifiés et agrégés d'Histoire Géographie, il s'agit d'une dégradation sans précédent de leurs conditions de travail, puisque aucun bloc horaire ne dépassera au mieux 4 heures hebdomadaires. Cela signifie qu'un professeur agrégé devra au minimum assurer ses cours devant 5 classes ( + de 150 élèves), tandis qu'un certifié aura 6 classes minimum (+ de 180 élèves). Cela signifie également un nombre de suppressions de postes très élevé dans la discipline.

Nous demandons à ce qu'un enseignement de spécialité "Histoire Géographie" soit mis en place au plus tôt et que celui-ci soit l'apanage des professeurs d'Histoire Géographie.

Faute de cet enseignement, nous demandons à ce que soit créée une certification complémentaire "sciences politiques" pour que les professeurs d'Histoire Géographie puissent enseigner pleinement dans l'enseignement de spécialité dénommé "Histoire Géographie Géopolitique Sciences politiques".



rodolphe compte sur vous aujourd'hui

rodolphe POURRADE a besoin de votre aide pour sa pétition “Ministère de l'Education Nationale: Historiens, Géographes mobilisons nous !”. Rejoignez rodolphe et 45 signataires.