Sauvons les écoles de Tasque, Préchac/Adour, Jû-Belloc !

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Nouveau ! Même avec des effectifs suffisants et en augmentation(!), nos écoles sont menacées de fermeture pour être regroupées en sacrifiant la qualité de l'enseignement...

Demandons expressément le maintien de ces postes dans ces établissements à la rentrée prochaine ! Sauvons nos écoles !!!

Nos écoles, soit environ 70 enfants, sont réparties sur trois communes rurales gersoises, (membres de la Communauté de Communes Bastides et Vallons Plaisance – Marciac), avec à ce jour un enseignant dans chaque école :

Maternelle à Préchac sur Adour
CP – CE1 – CE2 à Jû-Belloc
CM1 – CM2 à Tasque.

Marciac, réputée mondialement pour son célèbre Festival de Jazz, est un exemple fort au regard de l’enseignement en milieu rural, notamment grâce au développement artistique innovant de son collège.

Nous souhaitons vivement attirer votre attention sur la décision de fermeture de ces classes, alors que les effectifs sont là pour les maintenir.

Nous sommes convaincus que les ouvertures de classes, notamment grâce au dédoublement des CP / CE1 en éducation prioritaire, sont absolument nécessaires, mais nous ne pouvons concevoir que les futures classes de centre-bourgs se retrouvent surchargées du fait de la fermeture des petites écoles rurales.

Qu’adviendrait-il alors de la qualité de l’enseignement et de la prise en compte individuelle de chaque enfant qui existe aujourd’hui ? 

Un enseignement de qualité et de proximité contribue sans aucun doute à former de la meilleure façon qui soit les citoyens de demain, et ceci grâce notamment à ce bel outil qu’est l’Education Nationale : maintenir nos écoles rurales permet d’assurer cela au plus près des populations.

Il est également important de rappeler qu’une grande partie des enfants scolarisés dans nos communes rurales emprunte les transports scolaires : la fermeture de nos trois écoles entrainerait inévitablement des temps de trajets beaucoup trop longs pour des enfants âgés de 3 à 11 ans, et par conséquent une désertification des zones rurales, alors que nous nous efforçons de les maintenir attractives, grâce notamment à la création de services de proximité (épicerie, bar restaurant, associations sportives), ou encore à des loyers abordables, indispensables pour les familles modestes.

Nous sommes persuadés que notre Président de la République et notre Ministre de l’Education sont, comme nous, de fervents défenseurs de la ruralité et de l’Education pour tous, et à ce titre nous voulons croire que le Conseil départemental de l'éducation nationale prendra la juste décision de maintenir ouvertes les écoles de Tasque, Jû-Belloc et Préchac sur Adour tant que les effectifs le permettront.



Association de Parents d'Élèves des Écoles de Tasque, Jû-Belloc et Préchac sur Adour compte sur vous aujourd'hui

Association de Parents d'Élèves des Écoles de Tasque, Jû-Belloc et Préchac sur Adour a besoin de votre aide pour sa pétition “Ministère de l'Éducation Nationale: Sauvons les Écoles de Tasque, Préchac/Adour, Jû-Belloc !”. Rejoignez Association de Parents d'Élèves des Écoles de Tasque, Jû-Belloc et Préchac sur Adour et 829 signataires.