La honte à la cantine, ça suffit !

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Bonjour, dans JDE (journal des enfants), j'ai lu cet article sur la honte à la cantine, qui m'a scandalisée : http://c.lalsace.fr/jde/2017/05/11/la-honte-a-la-cantine

On traumatise des enfants (les souvenir d'enfant sont très marquant toute la vie) pour qu'ils se sentent tellement mal qu'ils supplient leurs parents de payer la cantine.

Cela m'a outré car je pense que les enfants ne doivent pas êtres mêlés de quelque manière que ce soit aux affaires des adultes, encore moins de cette manière. Ce sont les adultes qui humilient les enfants qui devraient avoir honte.

Cela existe au Etats-Unis (ça a été instauré par Donald Trump), mais aussi dans quelques cantines en France. Je voudrais que cette pratique s'arrête définitivement, au moins en France.

" ETATS-UNIS La honte à la cantine :
Parce que leurs parents ne payent pas la cantine, des élèves doivent manger des repas moins bons ou passer la serpillière.
 
Aux États-Unis, la cantine peut devenir un enfer pour les enfants dont les parents n’ont pas les moyens de payer.

Passer la serpillière : Dans certains établissements, ces élèves doivent en effet passer la serpillière, nettoyer les tables, porter un bracelet spécial ou se contenter de manger un simple sandwich froid. Parfois, leurs repas sont même jetés à la poubelle. Tout cela devant leurs camarades. Cette pratique s’appelle le lunch shaming [déjeuner dégradant]. Elle consiste à stigmatiser ces élèves [les montrer du doigt] afin d’obliger les parents à payer.

Interdite au Nouveau-Mexique : Cette pratique, traumatisante pour les enfants, est autorisée et pratiquée régulièrement aux États-Unis. Du moins jusqu’à présent. Le mois dernier, l’État du Nouveau-Mexique est devenu le premier à interdire ces « déjeuners dégradants ». Toutes les écoles de cet État ont désormais pour obligation de donner un repas sain aux élèves. Et de régler le problème du paiement directement avec les parents, sans mettre les enfants au milieu de tout ça.

En France aussi : En France, cette pratique est interdite. Mais, cette interdiction n'est pas toujours respectée, comme à La Teste de Buch (Gironde). Dans cette cantine, les enfants dont les parents ne peuvent pas payer n'ont le droit de manger que des raviolis. A Ruffec (Charentes), le maire avait installé un écran à l'entrée de la cantine qui affichait le nom des parents qui n'avaient pas payé." (JDE, 11 mai 2017)



elise compte sur vous aujourd'hui

elise LEHAIN a besoin de votre aide pour sa pétition “Ministère de l'éducation nationale : La honte à la cantine, ça suffit !”. Rejoignez elise et 101 signataires.