Pétition fermée

Tous pour réexaminer nos modalités de recrutement des enseignants contractuels

Cette pétition avait 5 signataires


                                                             Des élèves en péril !

   Notre système éducatif est pour la plupart dans un état pitoyable. Le nouveau recrutement des « enseignants » aujourd’hui néglige les qualités pédagogiques. D’abord en France en 2006 puis vint le Maroc s’induire, comme bien souvent, dans la même erreur, la même bêtise comme il est question du devenir des générations à venir .

Le parcours de l’élève se définit dès son primaire, collège et lycée . Que vaudra donc le recrutement des bons éléments à l’enseignement supérieur lorsque l’école secondaire engendrera de médiocres apprentis incapables de mettre en mots oraux ou écrits leur pensée, incapables de supporter l’allure poussée de la vie universitaire ?

J’aborde ici ce phénomène dit métamérisme*, cela veut dire que la rentabilité, la productivité ainsi la créativité de l’élève dépend essentiellement et varie selon les références d’idées, de savoir et de techniques qui l’inspirent : la famille, la société et principalement l’école où le rôle de l’enseignant reste primordial.  

Il paraît donc important de réexaminer les dernières modalités de recrutement des 24.000 enseignants contractuels (note ministérielle n° 072/17 le 07 juin 2017) et choisir avec la même procédure, la même pertinence et la même lucidité et les professeurs de l’université et les maîtres de l’école secondaire qui feront de nos enfants, de nos élèves les hommes de demain assimilant la responsabilité de conduire notre pays vers de nouvelles perspectives et de nouvelles orientations.
« On ne peut pas prédire l’avenir, mais on peut imaginer des futurs » disait le prix Nobel de physique Dennis Gabor.

......................................................................................................................................................
* On appelle métamérisme les variations de couleur que subit un objet en fonction des différentes sources lumineuses qui l'éclairent. Cet effet est directement lié à la distribution spectrale de la source lumineuse. Si il n'y avait que le soleil pour nous éclairer on ne parlerait pas de couleurs métamères.                                                      



N compte sur vous aujourd'hui

N A a besoin de votre aide pour sa pétition “Ministère de l'éducation nationale et de la formation professionnelle: Tous pour réexaminer nos modalités de recrutement des enseignants contractuels”. Rejoignez N et 4 signataires.