STOP! Arrêtons de sacrifier les jeunes entreprises!

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !


Les jeunes entreprises sont aujourd'hui sacrifiées sur l'autel du COVID-19, nous avons besoin de vous pour faire bouger les choses! 

En 2019, le nombre total de créations d'entreprises en France a atteint un nouveau record avec 815 300 créations, soit 18 % de plus qu'en 2018. La moyenne d'âge des créateurs d'entreprises individuelles, est de 36 ans! Comment créer de l'emploi et faire fonctionner notre économie, si nos jeunes entreprises et nos jeunes entrepreneurs, ne peuvent survivre à la crise? Comment parler d'avenir pour notre pays? 

En effet, les jeunes entreprises qui, pour certaines ont moins d'un an, ne rentrent pas dans les dispositifs gouvernementaux (prêt garanti par l'Etat (PGE), prise en charge des coûts fixes, etc.). Les empêcher de travailler, c'est les sacrifier sur l'autel du COVID-19! 

Nous avons besoin de votre signature pour solliciter auprès du Gouvernement de nouvelles mesures pour relancer l'activité. Parmi les mesures proposées :

-         Mentionner dans les textes officiels, pour l'obtention des aides d'Etat, une référence au chiffre d'affaires (CA) de l 'année 2019 et/ou au CA de l'année 2020 (en fonction du meilleur CA réalisé) voire, pour permettre aux entreprises nouvellement crées, la référence au CA prévisionnel validé par un expert-comptable et suppression de la référence au plafond de 1 million de CA mensuel pour la prise en charge des coûts fixes, 

-        Une transformation de droit des prêts standards contractés par les jeunes entreprises en PGE (impliquant souvent un cautionnement personnel) pour bénéficier automatiquement des avantages qui y sont liés (report d'échéances, étalement de l'amortissement, etc), 

-          Une évaluation du montant du fonds de solidarité en fonction des besoins de trésorerie de chaque entreprise en procédant à une analyse individualisée avec un interlocuteur unique,

-          Une exonération des charges sociales et fiscales pour l’année 2021,

-          Une campagne de consommation « Made in France » pour permettre aux acteurs économiques de relancer l’activité,

-          Création d’un « Grenelle » dédié à la sortie de crise pour réunir l’ensemble des acteurs et trouver des solutions pérennes, transversales et en toute concertation afin de prévoir une loi de programmation avec des dispositifs adaptés, 

Votre signature nous aidera à défendre notre économie et préserver l'emploi des générations futures. On compte sur vous! 

Alexandra Lorin Guinard