HALTE AUX TRAVAUX QUI METTENT EN PÉRIL LE PATRIMOINE ARCHITECTURAL DE LAGHOUAT !

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Appel pour l'arrêt immédiat des travaux qui défigurent les sites du secteur sauvegardé de la ville de Laghouat

Alors que le vieux Ksar de la ville de Laghouat, classé patrimoine national, et l’ensemble des sites du secteur sauvegardé qui s’étend de la rue Zgag El Hadjadj au quartier El Gharbia sur une superficie de plus de 30 hectares, sont détériorés et défigurés tous les jours soit par des travaux de particuliers soit par des détournements de leur vocation, un coup très grave vient d’être porté à ce patrimoine architectural unique par des travaux de transformation de l’ex-presbytère qui jouxte l’ex-église de Laghouat devenue Musée communal, pour en faire une maison d’hôte de la wilaya alors qu’il en existe une juste à côté (ancienne wilaya de la ville) et l’autre flambant neuf dans le quartier dit Snaouber.

Les travaux en cours réalisés dans l’anarchie la plus totale sont en train de défigurer complètement ce site historique dont l’âge dépasse le siècle et qui aurait dû être restauré selon les normes et transformé en musée, en bibliothèque ou en résidence artistique. 
Il en est de même de l’ancien site qui abritait la direction de la Jeunesse et des Sports de la ville qui fait face à l’ex-Palais de Justice devenu un dépotoir et un urinoir public et qui tombe en ruine.

Si rien n’est entrepris pour arrêter ce massacre à ciel ouvert, gageons que d’ici une dizaine d’années, tout le secteur sauvegardé et ses sites disparaîtront et avec eux disparaîtra un pan essentiel de la ville comme avait disparu la belle Porte d’Alger construite en pierres taillées.

Nous signataires de cet appel, nous demandons au Directeur de la culture de Laghouat et aux autorités concernées de prendre de toute urgence les mesures suivantes :

- arrêter immédiatement les travaux en cours dans l’ex-presbytère et l’ex-direction de la Jeunesse et des Sports,

- annuler la décision de transformer l’ex-presbytère et l’ex-direction de la Jeunesse et des Sports en maisons d’hôte de la wilaya,

- confier leur restauration à des spécialistes,

- s’opposer aux opérations irréfléchies qui menacent de défigurer le patrimoine classé ou de le faire disparaître,

- entamer au plus vite la restauration de l’ensemble immobilier du secteur sauvegardé à intérêt historique, qui par son homogénéité et son unité architecturale, esthétique, artistique et traditionnelle justifie sa protection, sa restauration et sa mise en valeur.

Laghouat, le 24 avril 2019

Premiers signataires

Lazhari Labter, écrivain
Kaddour Bouzidi
Mohamed Hadj Kaddour
Fellague Oumelkheir, poète
Lina Chaoui, architecte
Yacine Tadj, militant associatif 
Amine Labter, artiste
Mohamed Djoudi, universitaire
Khaled Ferhat, ingenieur d'Etat
Miloud Ali Khaizar, poète
Meriem Sator, architecte
Bachir Blidi
Med Hadj Aissa, retraité
Mohamed Bentireche, ingénieur et photographe amateur.
Yacine Delici, médecin
Soulef Guessoum
Youcef Sehairi, ingénieur d Etat en électronique
Sadjia Chougar 
Zohra Bensenouci
Arabi Merad 
Nassera Evrard 
Fatima Ait yakoub, directrice d'agence
Rafika Mokhtari, architecte
Ines Fella, étudiante à l'ENSL
Abdallah El Hakim Lemdani
Saida Azzouz 
Lilia Yasmine Lameche, médecin vétérinaire
Imane Ouali, militante.
Hocine Mahieddine, fonctionnaire
Benbrika Nadjat, fonctionnaire 
Nordin Lazri 
Khaled Naili, écrivain 
Malek Reda 
Mounir Touati
Bachir Ziregue 
Fouzia Laradi, attachée culturelle /poète 
Hamza Djaballah, scènographe 
Boulaf Krina
Omar Bouameur 
Rezzoug Ahmed, artiste
Nour Bedj, poète
Abdelaziz Alilouche, ex DG de l' EC Laghouat (ex-DNC)
Asma Ghenam, architecte
Ouiza Lannabi, mère de famille.
Hichem Arrar, architecte
Anothera Ona, architecte spécialité patrimoine
Taouti Miloudi, retraité
Samia Lamara-Leghima
Khaoula Rebai, enseignante
Hassina Hsahraoui Nour, journaliste, directrice de la revue "Salama"
Nadia Djaroudib
Roudina Hammadi
Abou Rami
Rachid Ferhat
Imad Bedra
Benamar, architecte
Feri Kadri
Ikram Sk
Boudélaà Isra Dalal, architecte
Rachid Boudaoud, architecte
Kebir Mohamed Islam, architecte
Ava Beatrix Nazik Sophie
Ali El Hadj Tahar
Bourzgue Batoul 
Farida Saffidine, enseignante à la retraite et écrivain
Singulier Souhila, archeologue
Hala Chaima Atatfa, pharmacienne
Amel Dali, médecin
Yas Mine
ِAmin Reffis, architecte
Ahmine Kahina, étudiante
Arezki Metref, chroniqueur, écrivain
Farida Goucem
Bachir Talha, universitaire
Jam Bxl 
Sabrina Mabrouki
Bachir Rouighi
Lakdar Ferhat 
Djamel Metref, retraité 
Bencheikh Darda 
Boualem Souilah 
Dali Sabrina, architecte 
Ahmed El Houiti 
Mariama Nekli 
Amèle El Mahdi 
Tayeb Gouhiri 
Abdenacer Bourdouz 
Benbella Mahçar 
Fatima May Ghoul
Ahfir Mohamed 
Yacine Rayane 
Mohamed Sif Eddine, architecte 
Lila Bouali, retraitée
Abdelhamid Djerfaf 
Boubakeur Gueddouda
Tiriri Maha Ryma ; architecte
Bellakhdar Nassima, architecte
Saïda Otmanetolba, onsultante/Poéstesse
Hali Aziza 
Abdelhamid Rezzoug, architecte
Abdouu Ndoyee 
Djaouida Bouhmida 
Hakima Moulkheir Boussaidane 
Nadjem Hatem
Mohamed Bigby 
Ghaya Harchaoui 
Nadia Djaroudib, avocate
Chaoui Yousra, étudiante en génie civil 
Zerouala Wael, architecte
Manel Moulai, architecte
Cherif Radja, architecte 
Bouabdelli Chahinez