Pour maintenir le projet de scolarisation des enfants réfugiés de Grande Synthe

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Dans un esprit de responsabilité citoyenne mais aussi en tant qu'acteurs de l'école, des enseignants ont choisi de s'impliquer auprès des enfants des familles réfugiées du camp humanitaire de la Linière à Grande Synthe. Depuis maintenant plus de 10 mois, ils accueillent au mieux ces enfants, vont à la rencontre des familles, prennent en compte leurs besoins pour y répondre le plus humainement, le plus efficacement possible...

Cette action a très vite dépassé le cadre du seul temps scolaire et s'est développée sur le temps des vacances scolaires en impliquant les enfants de l'école, leurs parents, des collègues des alentours, de nombreux bénévoles. Ce projet noble et ambitieux a été remarqué, salué et encouragé par l’administration et la presse. C'est au regard de cette dynamique et de toutes les actions déjà entreprises, que face à des annonces inquiétantes de fermeture du camp de la Linière, nous en appelons à vous pour que ces chantiers ne soient pas abandonnés.

Un camp humanitaire n’est pas une solution durable, mais c’est avant tout un moyen pour des familles réfugiées de se mettre à l'abri et d'être accompagnées dans leur projet de survie. Nous ne demandons pas le maintien coûte que coûte de ce camp en particulier, mais le maintien de conditions d'accueil décentes. C’est pourquoi, le Sgen-CFDT Nord Pas de Calais vous demande :

-          Que l’accueil et l’accompagnement des familles réfugiées soit une priorité

-          Le maintien du projet d'accueil des enfants réfugiés

-          Le maintien des familles concernées sur le secteur de Grande Synthe,ce qui implique de ne pas les éparpiller sur le territoire national

 



Sgen CFDT Nord Pas de Calais compte sur vous aujourd'hui

Sgen CFDT Nord Pas de Calais a besoin de votre aide pour sa pétition “Michel LALANDE : Pour maintenir le projet de scolarisation des enfants réfugiés de Grande Synthe”. Rejoignez Sgen CFDT Nord Pas de Calais et 247 signataires.