NON A LA SUPPRESSION DE NOS COMMISSARIATS DANS LES HAUTS-DE-SEINE !

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Depuis quelques temps, la préfecture de police de la ville de Paris prépare une réorganisation complète des commissariats dans les Hauts-de-Seine.

Sans consultation de nos élus ni des habitants, le Préfet de police encore en fonction en avril dernier, Michel Cadot, a décidé d’élaborer en secret une nouvelle carte supprimant près des 2/3 de nos commissariats. Cette carte technocratique ne prendra en compte ni les réalités du terrain ni les besoins concrets de nos territoires, que nos policiers connaissent si bien, et aboutira nécessairement à une hausse de la criminalité.

Alors que l’on constate quotidiennement une hausse des actes d’incivilités et de petite criminalité, que l’on sait que cette criminalité peut constituer le premier pas vers le terrorisme et que l’on est toujours en état d’urgence, cette suppression de nos commissariats est tout aussi dangereuse qu’absurde ! Comment peut-on espérer assurer la sécurité des citoyens en faisant disparaître les commissariats et en supprimant les moyens de la police ? La vision court-termiste de cette réforme ne permettra d’ailleurs pas la moindre économie pour l’Etat, puisque la criminalité qui s’installera aussi vite coûtera bien plus cher que ce que coûtent aujourd’hui nos forces de l’ordre. En revanche, on devine tous les dégâts que cela aura sur notre vie de tous les jours et sur la sécurité des personnes les plus vulnérables, et notamment les enfants et les personnes âgées.

Selon les informations recueillies, parmi les commissariats particulièrement visés apparaissent ceux de Bois-Colombes, de Neuilly, de La Garenne, de Montrouge ou encore de Courbevoie. Seuls 9 des 25 commissariats actuels subsisteraient ! Le maire de Lyon venant d’être nommé ministre de l’Intérieur, on se doute que ce n’est pas là-bas qu’auront lieux des coupes budgétaires aussi absurdes et nuisibles.

Défendons nos commissariats !

L’ancien Préfet de police d’Ile de France vient d’être remplacé et un nouveau ministre de l’intérieur a été nommé. Nous pouvons leur faire entendre raison et arrêter ce projet mortifère.

 Cette nouvelle carte doit être présentée fin juin au nouveau Préfet de police, Michel Delpuech. Faisons entendre notre opposition à ce projet stupide et exigeons le maintien de nos commissariats en remettant cette pétition au Préfet de police ainsi qu’au ministre de l’Intérieur le 30 juin, jour où la nouvelle carte des commissariats sera présentée.



Julien compte sur vous aujourd'hui

Julien MOREL a besoin de votre aide pour sa pétition “Michel Delpuech: NON A LA SUPPRESSION DE NOS COMMISSARIATS DANS LES HAUTS-DE-SEINE !”. Rejoignez Julien et 53 signataires.