Ouvrons une réflexion collective avec tous les acteurs du déchets !

0 have signed. Let’s get to 1,000!



Mesdames, messieurs représentant les autorités.
Le mot déchet est au cœur de bien des problèmes et des réflexions à l’heure de l’urgence climatique.
Tous les jours, des déchets sont jetés n’importe où et polluent notre territoire.
Chaque jours, des professionnels peu scrupuleux utilisent la nature comme déchèterie.
Tous les jours, les industriels ne cessent de produire des tonnes d’emballages qui envahissent notre quotidien.
Tous les jours, de grandes entreprises organisent un grand gâchis en envoyant à La destructions nourriture et objets parfois neufs.
Tous les jours, ce fléau grandit et aboutit à des situations dramatiques comme celle de la mer de déchets situés, à peine, à 20 km de Paris, comme ces centaines de dépôts sauvages constatés un peu partout où bien encore ces bords de routes transformés en poubelle.
Devant ces problèmes, les municipalités, premier intermédiaire des citoyens, sont souvent désœuvrées et désarmées devant l’inaction et la passivité des services publics compétents parfois par manque de moyens humains, de temps, d’argent ou autre.
Alors nous, LES MARCHEURS CUEILLEURS, association qui œuvre au quotidien contre cette pollution et qui ramassons des kg et des kg de déchets toutes les semaines avec des dizaines et des dizaines de bénévoles motivés, nous demandons que cela cesse et nous exigeons que soit mise en place une table ronde et une réflexion collective avec tous les acteurs concernés et ce dans les plus brefs délais.

L’urgence climatique est réelle et c’est l’avenir de nos enfants et petits enfants qui se joue maintenant.


L’objectif de cette table ronde serait de trouver une solution sur le sujet du traitement des déchets, gratuité des déchèteries pour les professionnels, augmentation de leur nombre ou possibilité de bennes en libre service par exemple mais également, traiter de la sensibilisation des plus jeunes au travers de l’école et des différents circuits éducatifs. Mesdames et Messieurs, nous vous demandons d’accepter nos demandes car seul on va vite mais ensemble on va plus loin !