Nouvelle enquête sur l'organisation de la semaine de 4 jours sur le RPI de l'Amezule

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Par une enquête diffusée fin 2017 l’ensemble des parents des enfants scolarisés dans le RPI ont été invités à se prononcer sur les deux projets d’organisation de la semaine scolaire élaborés par les membres du conseil d’école.

Or, la présentation pas du tout équilibrée et orientée des deux organisations dans ce document valorise clairement l’organisation 1, en avançant de plus des arguments contestables :

  • En quoi des matinées allongées sont-elles plus propices aux apprentissages ? 
  • En quoi ne pas attendre pour faire la sieste entre midi favorise-t-il un sommeil récupérateur ?
  • En quoi le fait d’avoir une pause plus longue entre midi favorise-t-il l’excitation ?

De fait, quelques parents d’élèves qui ont d’ores et déjà voté pour l’organisation 1 ont déjà dit que leur décision n’était pas un choix complètement réfléchi mais un choix contraint par la mise en forme de l’enquête proposée.

Surtout, ce document ne met pas du tout en avant une conséquence importante de l’organisation 1 à savoir la suppression du bus méridien (d’entre midi) et la quasi obligation aux familles trop éloignées de Sorneville ou Moncel de mettre leurs enfants à la cantine.

Cela mériterait une discussion plus large, moins partiale et n’évacuant pas les solutions existantes car cela n’est pas du tout anodin et signifie :

  • Un coût important pour les familles concernées pour un service qui est loin d’être satisfaisant par une qualité médiocre de la restauration pour le prix payé par repas (7,20 euros sans subvention de la CAF)
  • La suppression d’une pause longue entre midi qui est bien souvent très appréciée des enfants et beaucoup plus reposante que le temps en périscolaire dont les conditions d’accueil et d’encadrement sont plus que problématiques (bruit, locaux inadaptés, manque d’activités, personnels peu formés…) et en aucun cas comparable au temps passé à domicile ou chez les assistantes maternelles 
  • La nécessité d’organiser un service supplémentaire de cantine à la va-vite pour la prochaine rentrée qui n’est pas sans poser de questions
  • La fin de la prise en charge des enfants entre midi par les nombreuses assistantes maternelles qui se trouveraient alors en difficulté

Il faut pouvoir discuter d’une organisation qui tiennent réellement compte des spécificités de notre RPI notamment les distances importantes entre communes qui obligent à trouver les solutions les plus équilibrées dont l’objectif premier doit être d’abord le bien-être des enfants.

Nos petits villages perdent peu à peu leurs services de proximité il serait bon de garder au moins ceux concernant nos enfants et de ne pas prendre à la légère la suppression des transports scolaires méridiens qui existent depuis plus de 30 ans.

Le passage à la semaine de 4 jours ne doit pas aboutir à bouleverser sans vraie concertation une organisation qui par de nombreux aspects est appréciée par les familles et adaptée aux enfants, même si elle est largement perfectible.

Il faut que chacun puisse se prononcer sur les changements envisagés par le bais d’une nouvelle enquête beaucoup plus objective, diffusée en ligne pour que chaque voix compte et soit comptée préalablement à la décision du conseil d’école.

 



Séverin compte sur vous aujourd'hui

Séverin AUBERT a besoin de votre aide pour sa pétition “Membres du Conseil d'école du RPI de l'Amezule: Nouvelle enquête sur l'organisation de la semaine de 4 jours sur le RPI de l'Amezule”. Rejoignez Séverin et 98 signataires.