Droit de vote des Mauriciens de la diaspora aux élections générales Mauriciennes

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


English version here

Il n’y a pas de statistique officielle sur la diaspora Mauricienne, mais on estime à plus de 300000 le nombre de Mauriciens vivant à l'étranger soit près d'un quart de sa population. Notre pays a connu plusieurs vagues d'émigrations depuis son indépendance et beaucoup de jeunes mauriciens partent étudier, travailler dans de nombreux pays du monde.


Malgré cette ouverture sur le monde, aujourd’hui, chaque citoyen Mauricien établi à l'étranger, en âge de voter, est privé de ce droit (sauf le personnel diplomatique).  Les Mauriciens de la diaspora aiment leur pays et souhaitent un rapprochement.

Alors que Maurice est un des pays les plus développés d'Afrique, pourquoi ne pas accorder le droit de vote aux mauriciens de la diaspora sans restrictions comme le font plus de 70 pays dans le monde parmi lesquels le Botswana, l'Afrique du Sud, la Norvège, la France, la Suisse, l'Estonie, l'Autriche ou la Croatie ?

Maurice a ratifié le Pacte international relatif aux droits civils et politiques auprès du Haut-Commissariat des droits de l'Homme de l'ONU qui comporte l'article 25. Ce dernier stipule notamment que "Tout citoyen a le droit et la possibilité, sans aucune des discriminations visées à l'article 2 et sans restrictions déraisonnables [...] De prendre part à la direction des affaires publiques, soit directement, soit par l'intermédiaire de représentants librement choisis"

La république de Maurice va pourtant à l'encontre de cet article.

Nous demandons donc aux Honorables membres de l'Assemblée Nationale, de l'Exécutif et Du Comité sur la Réforme Électorale, d'accorder ce droit fondamental, en toute égalité, aux mauriciens vivant à l'étranger et de créer une circonscription de l'étranger pourqu'ils puissent élire leur(s) représentant(s) au parlement.

A chaque élection législative, 8 sièges de députés sont systématiquement attribués selon le 'Best Loser System' (mécanisme garantissant la représentativité des minorités ethniques) basé sur un recensement ethnique datant de 1972. Pourquoi ne pas re-attribuer au moins un de ces sièges à un député de l'étranger et s'attaquer à ce vrai problème de représentativité ?

Il est du devoir de la Nation de privilégier le lien avec chacun de ses ressortissants et leur enfants, ne pas perdre le contact avec eux . Pour continuer à faire rayonner Maurice sur le plan économique et culturel, il faut impliquer l'ensemble des mauriciens dans la vie politique de leur pays.

Vive la République de Maurice !

Le collectif 'Anou Voté' composés de citoyens mauriciens propose des solutions et informe sur sa page Facebook.



Anou Voté compte sur vous aujourd'hui

Anou Voté a besoin de votre aide pour sa pétition “Membres de l'assemblée nationale mauricienne et chef de l'état Mauricien: Droit de vote des Mauriciens de la diaspora aux élections générales Mauriciennes”. Rejoignez Anou Voté et 127 signataires.