Demande d'indulgence pour les personnes dyspraxiques dans les auto écoles

Demande d'indulgence pour les personnes dyspraxiques dans les auto écoles

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
nllym jeunesse active , a lancé cette pétition adressée à MDPH

Bonjour à tous,

Aujourd'hui, en 2019, évoquer le sujet de passer le permis pour une personne dyspraxique est toujours un moment agaçant, désolant et problématique, vous en découvrirez les raisons ou vous vous reconnaîtrez dans ce que je vais dire, et si je lance cette pétition c'est parce qu'il faudrait que cela change ! 

D'abord je vais vous expliquer en quoi consiste ce handicap ; La dyspraxie est un handicap invisible faisant partie des troubles cognitifs "dys" qui concernent 6 à 8% de la population française. Ce trouble du "comment faire" à des conséquences sur la vie quotidienne de l'enfant et de l'adulte touché. Ces conséquences concernent les acquis de motricité fine : par exemple faire ses lacets, découper quelque chose à l'aide de ciseaux, boutonner un vêtement, écrire, éplucher un fruit, manipuler des petits objets,ect. Et de motricité globale... : coordination des mouvements des grands muscles, réflexes (comme rattraper une balle), courir correctement, tenir en équilibre, faire du vélo, conduire une voiture... C'est pourquoi bien souvent une personne dyspraxique est en grande difficulté dans le domaine du sport. Cependant ce trouble n'influence en aucun cas le potentiel intellectuel de la personne qui est le même que celui d'une personne dite "normale". Des difficultés sur le plan visuo-spatial (exemple : se repérer dans un bâtiment ou un lieu donné, se repérer face à un tableau, sur une feuille) et visuo-constructif sont aussi présentes.

Un peu d'anatomie ; Notre cerveau possède une forme de mémoire appelée la mémoire procédurale, qui garantit l'automatisation des gestes appris comme les précédents cités, et cela en principe sans le moindre effort. Or chez une personne dyspraxique cette mémoire ne fonctionne pas bien. Ainsi nous souffrons de l'absence de ces automatismes et nous devons la plupart du temps effectuer un très grand effort de concentration et de réflexion afin d'effectuer un geste précis. Certains gestes demeurent parfois même impossibles à réaliser malgré la volonté et la connaissance de la méthode requise. De ce fait cela implique aussi une difficulté pour effectuer plusieurs gestes en même temps, comme en l'occurrence la conduite d'un véhicule, car nous devons en permanence nous concentrer sur une unique action afin de réussir à la réaliser.

C'est pourquoi le passage du permis de conduire est à tout âge problématique pour une personne qui souffre de dyspraxie, le problème étant que les auto-écoles ne sont que très peu informées, voire pas du tout sur ce trouble car la MDPH (maison départementale des personnes handicapées) ne considère pas qu'il soit "suffisamment grave" pour que l'on puisse bénéficier d'aides financières ou toute forme d'adaptations ou/et de mises en place lors de l'examen pour les candidats dyspraxiques. Effectivement il est important de préciser qu'un dyspraxique échoue presque systématiquement plusieurs fois le code de la route et le permis, parfois plus de 7 fois et parfois même sans succès. Il est donc bien évident de préciser que cela revient à des sommes exorbitantes (parfois plus de 2500€) et cela est tout de même très problématique non ?? Surtout que plus le nombre d'échecs à chaque tentatives augmente pour un candidat, moins il a de chances d'obtenir une réadmission les fois suivantes pour un nouvel essai proche de son lieu de résidence... 

C'est pourquoi le but de cette pétition qui me tient à coeur car je suis moi même concernée est que l'on demande à la MDPH pour les adultes et adolescents dyspraxiques :

-> La reconnaissance de la dyspraxie par la MDPH dans le cadre du passage du permis de conduire

-> pouvoir bénéficier d'une aide financière sous présentation d'une prescription et d'un bilan effectué par un spécialiste pouvant déceler ces troubles moteurs (psychomotricien, neuropédiatre, orthophoniste en fonction de l'âge du patient) pouvant témoigner du handicap

-> Et d'un aménagement de l'épreuve du permis se traduisant par une méthode adaptée de la part des inspecteurs des autos écoles le long de la période d'apprentissage.

Nous avons besoin de vous et de vos signatures !

 

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !