Soutenez la démarche visant à donner un nouveau nom au Parc des Sports de Dijon !

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Dijonnaises, Dijonnais, élus et simples citoyens, amis et supporters du DFCO,
ne serait-il pas temps de reconsidérer le nom porté par le stade de Dijon ?
Devenu moderne, il reste marqué par un lien avec une ancienne figure de l'histoire dijonnaise dont le passé interroge : Gaston Gérard.

A l'initiative de la construction du Parc des Sports qui porte aujourd'hui son nom, Gaston Gérard est également associé dans l'esprit de nombreux Dijonnais à la création de la Foire internationale ou à une célèbre recette gastronomique.
Ses choix politiques lors de l'Occupation de la France pendant la seconde guerre mondiale sont aujourd’hui moins mis en lumière, et pour cause...
Homme politique français, Gaston Gérard commence sa carrière politique en 1907 en étant élu conseiller général de Dijon, où il est né en 1878. Il est maire de Dijon de 1919 à 1935, est élu député de 1928 à 1932 et de 1936 à 1940, sous l'étiquette de la Gauche radicale puis de la Gauche démocratique et radicale indépendante, au sein d'une mouvance que l'on peut qualifier de centriste.
C'est en tant que député qu'il choisit de figurer parmi les 569 parlementaires qui votent les pleins pouvoirs constituants au maréchal Pétain, le 10 juillet 1940, entraînant la fin de la IIIème République et l'avènement du régime de Vichy.
Il reste ensuite proche du nouveau pouvoir dans la perspective de retrouver, au gré de multiples manœuvres, son siège de maire de Dijon. Cette nomination, décidée à partir de 1941 par le gouvernement pour les villes de plus de 20 000 habitants, lui échappe au profit de Paul Bur, auquel il vouera dès lors une féroce inimitié.
En dépit de sa déception, Gaston Gérard s'affiche opportunément à plusieurs reprises auprès des milieux collaborationnistes.
Il bénéficie du soutien du Progrès de la Côte-d'Or, journal à la solde de l'occupant, dans sa quête pour retrouver le pouvoir municipal. Il sollicite le maréchal Pétain à Vichy. Il y retrouve Pierre Laval, un de ses amis dont il fut sous-secrétaire d’État lorsque ce dernier dirigeait le gouvernement en 1931-1932.
A la Libération, un rapport des Renseignements généraux daté du 4 octobre 1944, fait mention de Gaston Gérard sur la liste des adhérents et sympathisants de la Ligue française. De son nom original, « Ligue française d'épuration, d'entraide sociale et de collaboration européenne », ce mouvement, est une organisation collaborationniste fondée par Pierre Costantini. Celui-ci fait aussi partie des fondateurs de la Légion des volontaires français contre le bolchevisme (LVF), groupement de combattants français qui partiront combattre sur le front russe aux côtés de l'armée allemande.
On retrouve aussi Gaston Gérard prononçant un discours lors de l'inauguration des « Ailes de Bourgogne », autre groupe collaborationniste.
Ces choix conduisent Gaston Gérard à être condamné pour indignité nationale à l'inéligibilité par une décision rendue le 9 décembre 1945 .
Aux abords du stade Gaston Gérard, à proximité de la place qui porte elle aussi ce nom, le square du 18 Juin accueille un monument honorant l'action résistante de la France Libre... A quelques centaines de mètres de là, près du rond-point du 8-Mai 1945 et de la rue Jean Moulin se dresse le « stand de Montmuzard » où de nombreux résistants ont été exécutés...
Cette proximité, pour le moins malencontreuse, ajoute au débat sur la nécessité de rebaptiser le Parc des Sports.
On peut enfin considérer que les valeurs humanistes théoriquement portées par la pratique du sport en général et du football en particulier s'accordent bien mal avec les choix effectués par Gaston Gérard pendant l'Occupation.
E. Menetrey 

Sources :
http://www.bienpublic.com/grand-dijon/2011/06/25/faut-il-rebaptiser-le-stade https://blogs.mediapart.fr/anne-duvivier/blog/190611/la-memoire-qui-flanche http://www.laccentbourguignon.com/gaston-gerard-le-collabo-oublie/ http://www2.assemblee-nationale.fr/sycomore/bio/(num_dept)/3360 https://www.francebleu.fr/infos/politique/des-documents-font-resurgir-le-passe-collabo-de-gaston gerard-1504806637
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Costantini
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligue_française
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gaston_Gérard

A la lumière de ces éléments, nous vous sollicitons par le biais de la pétition ci-jointe.



Matthieu compte sur vous aujourd'hui

Matthieu FOUCRÉ a besoin de votre aide pour sa pétition “Matthieu Foucré : Soutenez la démarche visant à donner un nouveau nom au Parc des Sports de Dijon !”. Rejoignez Matthieu et 60 signataires.