Salaires, congés: Pour un moratoire et l'ouverture de négociations à la Mairie de St Denis

0 a signé. Prochain objectif : 500 !

Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !

A l'appel de l'intersyndicale CGT-FSU-SUD-UNSA de la mairie de St Denis (93)

Lettre pétition

A l’attention de monsieur le Maire, Mathieu Hanotin, chef du personnel,

Je suis de la direction accueil, de l’administration générale, des bâtiments et architecture, de la caisse des écoles, du CCAS, du centre technique, de la commande publique, du commerce, de la communication, de la culture, de l’enfance-loisirs, de l’état-civil, du développement social, des finances, de la jeunesse, de la petite enfance, des ressources humaines, de la restauration, de la santé, du secrétariat des élus, des solidarités, des sports, de la tranquillité publique, de la vie des quartiers, de la vie scolaire …

En cette année 2020, nous vivons une période difficile :

  • Pandémie particulièrement violente sur notre territoire populaire,
  • Confinement qui aggrave une crise économique déjà importante pour nos collègues et nos publics précarisés,
  • Graves problèmes dans l’Éducation nationale qui entrainent d’importantes grèves depuis cette rentrée.

Notre société en crise a besoin urgemment de réponse politique de nature à apaiser les relations entre notre service public de proximité et la population qui en a grand besoin.

Pourtant, monsieur le Maire, vous engagez des chantiers en matière de ressources humaines qui marquent un bouleversement profond de nos droits sociaux et salariaux, alors que les organisations syndicales pour quatre d’entre-elles (CGT, SNUTER-FSU, SUD-Solidaires, UNSA) n’ont toujours pas eu l’occasion d’être reçus pour des propositions.

Aussi, je vous demande d’accepter un moratoire (arrêt de toutes vos restructurations, Congés, RIFSEEP, …) le temps de négocier avec les organisations syndicales, ce qui permettra ainsi de retrouver un climat serein nécessaire au bon  fonctionnement du service public communal rendu aux Dionysiens et Dionysiennes.