Maternité, pédiatrie, chirurgie : pour leurs retours à l'hôpital de Saint-Claude !

0 a signé. Allez jusqu'à 7 500 !


Voilà plus d'un an que le Comité de Défense et de Soutien de l’Hôpital de Saint-Claude (CODESOHO) s'est créé, et qu'il n'a eu de cesse d'alerter les services de l’État sur la dangerosité des décisions de fermer la maternité, la pédiatrie, ainsi que de réduire le service de chirurgie, préconisations de L'Agence Régionale de Santé Bourgogne/Franche-Comté (ARS), pour des raisons à la fois sécuritaires et budgétaires.

Une situation fort préoccupante, si elle devait se produire, la maternité de Lons-le-Saunier étant à 1h de route (depuis Saint-Claude seulement, sans neige)...eh bien nous y sommes. Depuis le 1er avril 2018, les accouchements ne sont plus possibles à Saint-Claude, et la chirurgie est restreinte à de l'ambulatoire 2 jours par semaine. Cela dit en passant, Saint-Claude disposait d'un plateau technique quasiment neuf, que l'on/vous rembourse(z) encore...

Par manque de personnels, des raisons sécuritaires ont été avancées pour la maternité. Préconisation ? On ferme, on accouche à Lons, et on met en place des astreintes de sages-femmes pour les transferts en ambulance. Du génie.
Ce n'est certainement pas dans une ambulance avec une sage-femme d'astreinte, mais sans médecin, que les futures mamans (souhaitons-leur) trouveront les conditions de sécurité optimales. Par ailleurs, plus de 300 accouchements avaient lieu chaque année à Saint-Claude, donc plus que le seuil minimal d'activité (bien arbitraire d'ailleurs) en-deçà duquel une fermeture est envisagée.
Des raisons budgétaires disions-nous, car en amputant Saint-Claude, on requinquera Lons : là aussi du pur génie, car c'est à Oyonnax que les haut-jurassiens iront, dans l'Ain donc. A 1/2h de Saint-Claude, certes, mais bien plus depuis le haut...et toujours sans neige n'est-ce pas. C'est dire la méconnaissance de notre territoire....

Le Plan Régional de Santé, élaboré par des experts, a été présenté par l'ARS, et rejeté par toutes ces assemblées : Conseil Régional de Bourgogne/Franche-Comté, Conseil Départemental du Jura, et bien sûr Conseil municipal de Saint-Claude. Et pourtant ce plan est appliqué à la lettre. A quoi bon dès lors le soumettre à un vote ? Les haut-jurassiens, élu.e.s et habitant.e.s réunis, ont défilé plusieurs fois, rassemblant des milliers de personnes, pour refuser ce même plan, qui nie la réalité géographique de notre territoire et des besoins qui en découlent. Démocratie ? Vraiment ?

La pétition initiale n'aura malheureusement pas suffi à enrayer la machine administrative qui est à l’œuvre, et dont on connaît la force tant elle est hermétique à tout. Pour le moment tout du moins, car si nous luttions hier pour la sauvegarde de nos services en l'état à l'hôpital de Saint-Claude, nous nous battons aujourd'hui pour leurs réouvertures !!
Nous réclamons l'application de la loi montagne, sensée garantir « aux populations un accès par voie terrestre à un service de médecine générale, à un service d'urgence médicale, à un service de réanimation ainsi qu'à une maternité dans des délais raisonnables non susceptibles de mettre en danger l'intégrité physique du patient en raison d'un temps de transport manifestement trop important » (article 23 de la loi n°2016-1888 du 28 décembre 2016).  ». Nous réclamons donc la réouverture de la maternité, de la pédiatrie et de la chirurgie à temps plein. Et pour ce faire, nous demandons une véritable politique de recrutement de praticien.ne.s, qui n'a jamais été menée pour notre établissement !

Merci de votre soutien !



Comité de défense et de soutien de l'hôpital de Saint-Claude compte sur vous aujourd'hui

Comité de défense et de soutien de l'hôpital de Saint-Claude a besoin de votre aide pour sa pétition “Maternité, pédiatrie, chirurgie : pour leurs retours à l'hôpital de Saint-Claude !”. Rejoignez Comité de défense et de soutien de l'hôpital de Saint-Claude et 5 223 signataires.