Marseille - Sauvegardons nos faubourgs, Non au bétonnage de nos jardins

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Des habitants de la rue Jean dans le 4ème s’inquiètent d’une modification du PLU qui permettrait un projet de construction immobilière de grande ampleur (plus de 16m de hauteur, une emprise au sol de plus de 500m2) aux n°22 et 24 de la rue à la place d’une maison de faubourg et d’une petite bastide, toutes deux entourées de jardins arborés.

Ces riverains ont créé le collectif « JEAN VEUT PAS ! », unis par un même objectif et mobilisés pour protéger leur rue des conséquences désastreuses d’un tel projet immobilier :

- Les jardins privatifs, sur les n° pairs de la rue, sont un vrai poumon vert : plus de 60% de cette surface. Ils forment un espace de nature urbain qui contribue effectivement à l’amélioration de la qualité de l’air, des eaux souterraines et des sols. Ces « espaces de nature urbains » sont aujourd’hui reconnus pour lutter contre les effets des « îlots de chaleur urbains » : pollution et réchauffement des villes. Le remplacement d’un espace de nature par un projet de cette ampleur ajoutera à l’effet de serre dans le quartier.

- De plus la rue Jean est une rue étroite, en sens unique comme toutes les rues voisines, les trottoirs y sont eux même étroits et souvent impraticables, le stationnement y est limité et déjà très difficile ; pour toutes ces raisons l’augmentation de la circulation, liée à la construction d’un immeuble, rendra cette rue très accidentogène.

Ces habitants souhaitent mettre en avant le caractère patrimonial et la qualité paysagère des numéros pairs de la rue Jean et demandent donc la protection de cette rive Est de la rue par une modification du PLU plus ambitieuse et mieux adaptée pour éviter les projets immobiliers démesurés et disproportionnés qui mettraient en danger l’équilibre environnemental de cet ensemble harmonieux.

L’idée n’est pas de refuser tout projet mais de définir des projets plus raisonnables et cohérents, mieux intégrés dans leur environnement urbain permettant la mise en valeur de l’existant et améliorant le cadre de vie des habitants. Il s’agit d’inscrire le quartier et la rue Jean dans l’évolution de la politique d’urbanisme des grandes villes qui intègre des notions d’environnement, de nature en ville, de développement durable et de qualité de vie. Marseille ne doit pas se retrouver à la traine aux détriments de ses 111 villages qui font sa fierté.

Pour plus d'infos, c'est ici

Merci pour votre soutien !



JEAN compte sur vous aujourd'hui

JEAN VEUT PAS a besoin de votre aide pour sa pétition “Marseille - Sauvegardons nos faubourgs, Non au bétonnage de nos jardins”. Rejoignez JEAN et 198 signataires.