Mon ex mari m'empêche de voir mes enfants : la justice ne fait rien !!!

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Je suis maman de trois enfants. J'ai été mariée plus de 15 ans et en 2012 mon ex mari décide de me quitter. Pire, il décide de me priver de mes enfants. Je n'ai plus eu de contact avec mes enfants. Pendant plusieurs mois, mon ex mari avec le concours de son frère ont manipulé mes enfants. Ils leurs ont dit que je les avais abandonné pour m'enfuir avec un autre homme. Mes enfants âgés de 10 ans, 9 ans et 4 ans en 2012 ont donc été facilement manipulé. Mon ex mari a réussi à faire croire à mes enfants que je n'étais plus leur mère, je cite les propos de mes enfants " on n'est pas tes enfants, tu n'es pas notre mère on est pas sorti de ton ventre".

J'ai alors saisi le juge aux affaires familiales pour demander la garde de mes enfants. Le juge m'a octroyé la garde sauf que mes enfants ont refusé de venir avec moi. Ils ont refusé tout contact avec moi. Les travailleurs sociaux m'ont donc demandé de saisir le juge et de sollicité un droit de visite et d'herbegement en attandant que la relation entre mes enfants et moi puisse se rétablir. Le juge aux affaires familiales a décidé de m'octroyé un droit de visite médiatisé. Mon ex mari décide de ne pas respecter la décision du juge. Un rapport des travailleurs sociaux est remis au procureur qui décide de saisir le juge des enfants en 2013.

Les services de l’enfance ont fait état dans leur rapport d’un syndrome d’aliénation parentale.

Le juge des enfants prononce une mesure d’assistance éducative en milieu ouvert et ordonne un examen psychiatrique pour toute la famille. Je suis autorisée à rencontrer mes enfants dans le cadre de visite médiatisée. De 2013 jusqu’en 2015, mon ex mari n’a respecté aucune des décisions du juge des enfants.

Le juge des enfants constate un syndrome d’aliénation parentale et décide en 2014 de confier les enfants à la Direction de l’enfance et de la famille. Les enfants sont placés pour une durée de 6 mois.

Le placement n’a abouti à aucun changement. En 2015, le juge des enfants prononce une nouvelle fois la mise en place de visite médiatisée . Mon ex mari respecte cette fois-ci la décision mais il continu à manipuler ses enfants contre leur maman.

En 2016, le juge des enfants met fin à la mesure d’assistance éducative et transfert le dossier au juge aux affaires familiales.

Le 28 janvier 2016, le JAF prononce le divorce et fixe la résidence des enfants chez leur père malgré les éléments du dossier qu’il détient. En effet, le jAF est conscient de l’entrave de mon ex mari dans la relation entre les enfants et leur maman. Il précise que je bénéfici d’un droit de visite et que je dois aller récupérer les enfants au domicile de mon ex mari  malgré la relation conflictuelle entre les parents.

Je fais appel de la décision du JAF.

En mars 2017, la cour d’appel de Besançon confirma la décision du TGI de Belfort en précisant tout de même que mon ex mari ne respecte aucune des obligations qui lui incombe.

Depuis janvier 2016, je n'ai plus revu mes enfants. Mon ex mari refuse délibérément  de faire droit à la décision de justice. je me rends tous les samedis au domicile de mon ex mari qui ne daigne pas ouvrir la porte du domicile.

Je dépose plainte tous les samedis contre mon ex mari pour non représentation d’enfant. Le procureur a décidé de classer mes plaintes au motif suivant :

« Il résultait que les enfants eux-mêmes se montraient particulièrement résistants à l’idée de se voir confiés à leur mère alors même que Monsieur , au moins de façade, tentait de les lui remettre. »

Je demande à Madame la garde des scaux, Nicole BELLOUBET et à Madame la Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène SCHIAPPA, à ce qu'une loi soit proposée pour les parents et les enfants victimes de l'aliénation parentale.



Nadjat compte sur vous aujourd'hui

Nadjat BOULEDJOUIDJA a besoin de votre aide pour sa pétition “Marlène SCHIAPPA - Nicole BELLOUBET: Mon ex mari m'empêche de voir mes enfants : la justice ne fait rien !!!”. Rejoignez Nadjat et 173 signataires.