Contrôle ferroviaire sécuritaire au Canada

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Le Canadien National met directment à risque l'économie Canadienne ainsi que la population et les travailleurs dans l'est du Canada, suite à sa décision de centraliser tout le contrôle ferroviaire dans ses installations à Edmonton qui sont situés directement dans une gare de triage ou transitent un haut volume de marchandises dangeureuses.

Selon des statistiques du Bureau de Sécurité des transports, de 2008 à 2018, il s’est produit au total:

-          283 feu/explosions sur les chemins de fer au Canada

-          829 déraillements en voie non principale (c’est à dire en voie de triages)

-          318 collisions en voie non principale (c’est à dire en voie de triages)

Également, de toute évidence, le CN ne sera probablement pas en mesure d'assurer des opérations en français dans toutes les régions désignées bilingues selon la loi sur les langues officielles en centralisant à Edmonton, ou seulement 7.3% de la population dit parler le français.

Le gouvernement doit prendre action pour empècher autant de risques, non seulement pour l'économie, mais aussi pour la sécurité du public et des travailleurs dans l'est du Canada.