Petition Closed
Petitioning Premier Ministre Manuel Valls and 1 other

Nous demandons que le gouvernement reconsidère de toute urgence l’asile politique offert au leader de l’ONG Sea Shepherd, Paul Watson, et qu’un audit complet soit réalisé sur cette ONG dite environnementale.

19 avril 2015.

Suite à la dernière attaque de requin sur l’ile de La Réunion, les jeunes usagers de la mer de La Réunion réagissent. Nous avons exprimé nos revendications aux Préfet de La Réunion. C’est désormais au Premier Ministre et à Madame la Ministre des Outremers que nous nous adressons.

Nous demandons que le gouvernement reconsidère de toute urgence l’asile politique offert au leader de l’ONG Sea Shepherd, Paul Watson, et qu’un audit complet soit réalisé sur cette ONG dite environnementale.

Notre demande fait l’objet d’une pétition, et le dossier fait l’objet d’une mise en ligne sur le web.

Nous demandons la mise en place immédiate d’un audit externe de l’ONG Sea Shepherd et de son antenne française :

- un contrôle de l’utilisation de ses fonds récoltés en France ;
- une investigation autour de ses stratégies de communication et sur la véracité des propos qu’elle diffuse au sujet de ses principales campagnes ;
- une investigation sur la gestion de ses plateformes de communication : entre non- modération et censure ;
- une évaluation de ses impacts positifs et négatifs sur le terrain, au niveau social et économique, en particulier en France.
- Un audit environnemental des actions menées.

Nous basons notre requête sur un dossier illustrant 4 ans d’action locale de cette ONG.
Dans ce dossier, est démontrée leur contre-productivité à La Réunion :
- Des preuves de censures, de désinformation, de mensonges sur la situation réunionnaise et ses requins, et d’appels à des comportements dangereux en dehors de toute expertise de l’ONG sur le sujet de la sécurité.

- Des témoignages d’associations écologistes,
- des témoignages d’adhérents, et des éléments juridiques indiquant que cette ONG n’agit pas dans le cadre de ses statuts ;
- des études sociologiques, des synthèses et des articles démontrant l’impact social de leurs interventions.

Nous avons découvert, partout dans le monde, des gens lui faisant les mêmes reproches pour ses autres campagnes. Mêmes stratégies et même contre- productivité.

Ainsi, se trouve également dans ce dossier :
- des articles sur leur contre-productivité au japon et aux Iles Féroé,
- des articles sur leurs magouilles au Costa Rica, en antarctique, et au Canada,                                                                                                                          - des articles sur la position anti immigration dangereuse de l’ONG.

RAPPEL DU CONTEXTE

Après 4 ans de crise requins, deux projets de sécurisation encadrés scientifiquement, et faisant l’objet de validation de l’État, de la Réserve marine et de consensus des principaux acteurs, sont enfin sur le point d’être mis en œuvre sur l’île. Ces deux projets sont complémentaires : ils ont été pensés ainsi, et représentent l’espoir de commencer à sortir enfin de cette crise interminable.

Ces projets sont : Cap requins, un système de capture ultra sélectif et ciblé. Cap requins permet aussi de poursuivre les marquages, d’entretenir les stations d’écoutes qui permettent de suivre les populations de requins. Or, à la Réunion, nous avons BESOIN de continuer à savoir ce qu’il se passe sous l’eau le long de nos côtes.

Les vigies requins de la Ligue de Surf, qui sans un programme de capture ciblée et de suivi en continue des requins accidentogènes, ne pourra pas se déployer.

Le dimanche 12 avril, notre camarade Elio, 13 ans, futur champion de surf, perdait la vie, la moitié du corps arraché par un requin bouledogue, sur l’ile de La Réunion.
Le jour même, les autorités lancent le dispositif de pêches post-attaques. Un requin est pêché.

Le jour même, Sea Shepherd France multiplie les publications sur Facebook pour critiquer les projets réfléchis dans le cadre du Plan d’action de réduction du risque requin de l’État. Stop au dispositif post attaque, stop au projet cap requin ! C’est la faute des pêcheurs de requins si ce drame s’est produit ! Tels sont ses mots le jour du drame. Alors que le silence du deuil s’impose, par respect et par humanité. Ses manières de communiquer les choses entrainent des réactions incontrôlables de la part de ses internautes: insultes envers la victime, ses parents, et la communauté surf. Les informations qu’elles diffusent sont en plus, fausses et mensongères.

Que l’on soit pour ou contre des captures, des parents viennent de perdre un enfant dans d’atroces conditions. Comment peut-on profiter d’un drame pour faire passer des idées subjectives via de fausses informations ?

Nous vivons sur l’ile de La Réunion. Pas un jour ne passe sans que nous soyons au contact de l’océan. Nous connaissons la problématique requin. Nous la vivons, nous avons perdu des proches. Nous savons que ce drame est celui de trop. Les réunionnais se divisent, sur la base de mauvaises informations, fournis par des gens majoritairement absents.

En métropole, elles sont relayées par des têtes d’affiche comme François Sarano. Même Nicolas Hulot soutient Sea Shepherd.

Cette ONG est la seule à produire les arguments mensongers menant à la haine de communautés entières. Elle est la seule à parler de massacre, et à utiliser de fausses informations pour faire porter la responsabilité des attaques aux porteurs de projets comme Cap requins.

Nous sommes jeunes, c’est notre avenir qui est en jeu, notre ile qui est trainée dans la boue, nos amis disparus qui sont bafoués. Nous avons cherché à comprendre. Nous qui soutenions Sea Shepherd avant qu’elle ne se mette à insulter nos morts et ceux qui travaillent à trouver des solutions pour nous, pour notre avenir.
De plus, nous observons cette montée des nationalismes et de mouvement comme le front national. Nous avons compris qu’une ONG comme Sea Shepherd amène des voix à ce genre de mouvement, notamment à travers le discours anti- immigration stigmatisant de son leader, désormais basé en France. Après l’avoir vu faire aux Etats Unis, nous refusons de laisser Paul Watson apporter des voix au FN.

Depuis 4 ans nous demandons des comptes à Sea Shepherd sans obtenir ni réponse ni transparence.

Comprenez bien que nous n’avons pas pour objectif de taper sans réfléchir sur une ONG, quelle qu’elle soit. Nous savons bien que les insultes ont fusé dans les « deux camps » qu’a fait naitre Sea Shepherd (pro et anti pêche). Mais Sea Shepherd, Paul Watson et Lamya Essemlali agissent sur l’opinion médiatique et publique. Ils sont censés diffuser des propos vérifiés.

Nous avons payé les dégâts de leurs agissements, et maintenant nous voulons que cessent ces attitudes et stratégies contreproductives, méprisantes du peuple et opaques.

Plus de détails sur : https://lesjeunessentinelles974.wordpress.com/

This petition was delivered to:
  • Premier Ministre
    Manuel Valls
  • Ministre des Outre-mer
    George PAU-LANGEVIN


    Les Jeunes SENTINELLES 974 started this petition with a single signature, and now has 748 supporters. Start a petition today to change something you care about.




    The only way Manuel Valls will listen

    Every signature matters and makes the petition more powerful. Add your name today and help us win.