Petition Closed
Petitioning Manuel Valls, ministre de l'Intérieur
This petition will be delivered to:
Manuel Valls, ministre de l'Intérieur

mettez fin aux contrôles d'identité abusifs !

192
Supporters

Française, d'origine moitié Indienne moitié Tunisienne, je suis née et ai vécu en France toute ma vie. Depuis l'age de 14 ans, j'ai subi une quarantaine de contrôles d'identité et j'ai été témoin des dérives possibles de la police lors de ces contrôles. Et encore j'ai de la chance, car nombreux sont ceux dans mon entourage qui subissent ces contrôles de façon quotidienne.

Je profite de l'arrivée prochaine du récépissé, de la levée de l'omerta sur les problèmes liés aux contrôles, pour demander au nouveau ministre de l'Intérieur et à son équipe un engagement le plus complet, pour des mesures efficaces et des résultats concrets :
- un récépissé détaillé sur le contrôle
- la mise en place d'une commission indépendante
- une formation des agents
- des mesures à l'égard des mineurs
- un n° de matricule sur les uniformes

Que vous ayez ou non vécu ce genre de situation, joignez-vous à nous en signant. Pour un contrôle d'identité respectueux des droits de l'homme !

Et n'hésitez pas à laisser un commentaire : votre avis compte.


Je viens de signer la pétition suivante adressée à Manuel Valls, nouveau ministre de l'Intérieur,

----------------

Avec la remise d'un récépissé à toute personne subissant un contrôle d'identité, le gouvernement fait un premier pas vers un contrôle respectueux des droits des citoyens.

Dans une France qui refuse les statistiques ethniques, un Noir a en moyenne six fois plus de risques de se faire contrôler qu’un Blanc, et un Arabe, huit fois plus.

Française, d'origine moitié Indienne, moitié Tunisienne, je suis née et ai vécu en France toute ma vie. Depuis l'age de 14 ans, j'ai subi une quarantaine de contrôles d'identité et j'ai été témoin des dérives possibles de la police lors de ces contrôles. Je profite de la levée de l'omerta sur les problèmes liés aux contrôles d'identité pour demander au ministre de l'Intérieur et son équipe un engagement complet pour des mesures concrètes :

- un récépissé détaillé sur le contrôle (date, horaire, numéro de matricule, motif...)

- la mise en place d'une commission indépendante qui pourra traiter d'éventuels litiges posés lors de ces contrôles et évaluer les actions menées. Cette commission doit voir le jour en concertation avec les collectifs et associations des droits de l'homme tels que "STOP le contrôle au faciès",  le "Réseau d'Alerte et d'Intervention pour les Droits de l'Homme" (RAIDH), Amnesty International, etc.

- une formation apprenant aux force de l'ordre à maîtriser leur comportement lors des échanges avec le peuple de France, (non-agressivité et calme de l'agent, vouvoiement, motif du contrôle énoncé dès le début, présentation des cartes professionnelles...)

- des mesures, surtout, à l'égard des mineurs qu'ils oublient souvent de considérer comme des enfants.

- enfin, un n° de matricule inscrit en lettres blanches à un endroit visible sur les uniformes de chaque agent de l'État.

Je vous remercie pour votre attention et vous prie de croire, Monsieur, en l'expression de mes sincères salutations,

----------------



Letter to
Manuel Valls, ministre de l'Intérieur
Je viens de signer la pétition suivante adressée à Manuel Valls, nouveau ministre de l'Intérieur,

----------------

Avec la remise d'un récépissé à toute personne subissant un contrôle d'identité, le gouvernement fait un premier pas vers un contrôle respectueux des droits des citoyens.

Dans une France qui refuse les statistiques ethniques, un Noir a en moyenne six fois plus de risques de se faire contrôler qu’un Blanc, et un Arabe, huit fois plus.

Française, d'origine moitié Indienne, moitié Tunisienne, je suis née et ai vécu en France toute ma vie. Depuis l'age de 14 ans, j'ai subi une quarantaine de contrôles d'identité et j'ai été témoin des dérives possibles de la police lors de ces contrôles. Je profite de la levée de l'omerta sur les problèmes liés aux contrôles d'identité pour demander au ministre de l'Intérieur et son équipe un engagement complet pour des mesures concrètes :

- un récépissé détaillé sur le contrôle (date, horaire, numéro de matricule, motif...)

- la mise en place d'une commission indépendante qui pourra traiter d'éventuels litiges posés lors de ces contrôles et évaluer les actions menées. Cette commission doit voir le jour en concertation avec les collectifs et associations des droits de l'homme tels que "STOP le contrôle au faciès", le "Réseau d'Alerte et d'Intervention pour les Droits de l'Homme" (RAIDH), Amnesty International, etc.

- une formation apprenant aux force de l'ordre à maîtriser leur comportement lors des échanges avec le peuple de France, (non-agressivité et calme de l'agent, vouvoiement, motif du contrôle énoncé dès le début, présentation des cartes professionnelles...)

- des mesures, surtout, à l'égard des mineurs qu'ils oublient souvent de considérer comme des enfants.

- enfin, un n° de matricule inscrit en lettres blanches à un endroit visible sur les uniformes de chaque agent de l'État.

Je vous remercie pour votre attention et vous prie de croire, Monsieur, en l'expression de mes sincères salutations,

----------------