Adressée à Ministre de la Culture Madame Alda Gréoli

Manifeste pour l’emploi artistique et le soutien aux créatrices et créateurs de la FWB

0

0 signature. Allez jusqu'à 5 000.

93 millions d’euros, 236 contrats-programmes : le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles dispose d’un levier exceptionnel pour combattre la précarité scandaleuse des travailleurs et travailleuses artistiques des arts de la scène.

Jamais une telle opportunité ne s’est présentée d’agir fortement pour l’emploi artistique et le soutien concret aux créatrices et créateurs de la FWB.

Avec un budget global de plus de 90 millions d’euros et 236 contrats à négocier, à rédiger et à mettre en œuvre sur les 5 prochaines années, la Ministre de la Culture, Madame Alda Greoli, au sein du Gouvernement PS-CDH, se prépare à donner son interprétation du décret sur les arts de la scène.

S’agira-t-il de confirmer les priorités énoncées en faveur des artistes (cf. l’article 65 2° et 6° notamment), ou de se contenter d’un exercice factice en la matière, sans oser « Bouger les lignes » ? Dans cette hypothèse, il suffirait de se laver les mains des réalités criantes du terrain et de renvoyer les responsabilités politiques au laisser-faire d’un secteur dispersé et sous-financé pendant une décennie ?

Rappelons ici que lors de ce processus, la Coupole « Artistes au Centre » avait pourtant conclu très précisément à la nécessité de « Déterminer des quotas d’emploi artistique selon les subventions, la nature des relations contractuelles et des budgets ; les inscrire dans les contrats-programmes et les conventions des opérateurs. Revoir les missions et les obligations des opérateurs subventionnés ».
Et également que cette priorité a été validée en tête de liste des objectifs prioritaires applicables à l’ensemble du secteur des arts de la scène et qu’elle a guidé la rédaction et l’adoption du nouveau Décret du 25 janvier 2017.

L’enjeu mérite la clarté : une telle attitude serait interprétée sans nul doute comme un nouvel abandon particulièrement cynique au moment où la protection sociale des artistes, comme celle d’autres catégories de la population, est sévèrement remise en cause au niveau fédéral, et notamment par l’Onem.

Nous créatrices et créateurs, travailleuses et travailleurs artistiques de la FWB demandons :

  • que la Ministre de la Culture et le Gouvernement dans son ensemble s’engagent en faveur de l’emploi artistique et du soutien aux créateurs de la FWB par des objectifs clairs et évalués de manière transparente durant les 5 prochaines années, et selon des modalités contractuelles précises et adaptées comme précisé dans les conclusions d’« Artistes au centre », dans les contrats-programmes à établir, comme le veut le Décret.
  • que chacun des partis démocratiques du Parlement de la FWB, siégeant tous dans les nombreux Conseils d’Administration des institutions subventionnées, confirme son soutien à la prise de mesures contractuelles en faveur de l’emploi artistique et du soutien aux créateurs de la FWB dans les contrats-programmes, et veillent à ce qu’ils soient négociés avec comme l’une des priorités l’objectif de lutter contre la précarité croissante des travailleuses et travailleurs artistiques.

 

Retrouvez ce manifeste sur le site de la SACD et de l'Union des Artistes.

Cette pétition sera remise à:
  • Ministre de la Culture
    Madame Alda Gréoli


    SACD et Union des Artistes a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 3 880 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    MdA compte sur vous aujourd'hui

    MdA ASBL a besoin de votre aide pour sa pétition “Manifeste pour l’emploi artistique et le soutien aux créatrices et créateurs de la FWB”. Rejoignez MdA et 3 879 signataires.