Non à la fermeture de classe au lycée pour 2 élèves en moins !!!

Non à la fermeture de classe au lycée pour 2 élèves en moins !!!

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
FCPE CHARLIEU a lancé cette pétition adressée à Monsieur le Directeur Académique des Services de l'Education Nationale

Dernière semaine avant les vacances et nous apprenons avec stupéfaction la fermeture d'une classe de première en raison d'un quota non atteint 103 élèves au lieu de 105 ! Malgré la venue du Ministre de l'Education Nationale le 16 octobre dernier louant l'excellence de notre lycée -seul établissement dans le Bassin Nord- situé sur un territoire rural et accueillant des élèves des départements limitrophes.

Les enseignants et les élèves n'ont eu de cesse de s'adapter aux changements récents. Il a fallu préparer les lycéens à la nouvelle réforme du bac, les professeurs ont dû se familiariser avec de nouveaux programmes. A ces transformations se sont ajoutées les fermetures de spécialités. Tous ont subi ces changements à contrecœur. La pandémie et le confinement sont également venus peser sur les épaules des enseignants et des élèves.

En dépit de cet investissement remarquable de la part de nos équipes pédagogiques et de nos élèves, la suppression de la classe de Première se maintient.

Nous vous demandons de deviner les conditions misérables dans lesquelles les enseignants et les élèves se retrouveront à la rentrée. Les conditions d'enseignement se trouveront ainsi dégradées et ne conduiront pas les élèves de Seconde à poursuivre dans un établissement proposant des classes surchargées.

En tant que Fédération des Conseils de Parents d’Élèves, nous ne pouvons nous résoudre à cette fermeture de classe sans autre justificatif que le défaut de 2 élèves : les enjeux et les risques d'une telle décision sont trop dramatiques.

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !