Ecole en surchauffe : attention danger !

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !


L'accès à l'instruction dans de bonnes conditions est indispensable pour chaque enfant. Le groupe scolaire Jean Mermoz de Montpellier est, comme de nombreuses écoles de la ville, un bâtiment doté d'une structure métallique (de 1966) en décalage total avec les enjeux climatiques et écologiques d'aujourd'hui :

o  Le bâtiment est une passoire thermique qui chauffe les oiseaux en hiver et cuit les enfants de mai à septembre

38°C relevés dans le dortoir des 3/4 ans hors canicule, des classes dans lesquelles les températures dépassent largement la température extérieure dès le retour des beaux jours. 

o  Les enfants et personnel de l'école souffrent de maux de tête, saignements de nez, fatigue, malaises...

o  La mairie, bien qu'informée et alertée chaque année depuis au moins dix ans, n'a proposé aucune solution pérenne.

o  S'ajoute la très faible tenue au feu de ce type de bâtiment en cas d'incendie. N'oublions pas le drame humain de l'incendie du collège Pailleron de 1973 qui a induit des programmes d'investissement sur certains territoires.

La qualité du patrimoine scolaire de Montpellier est une honte pour notre ville !

Cette pétition vise à informer et sensibiliser le plus grand nombre en espérant changer la priorité de nos élus locaux.

Nous ne pouvons plus accepter que nos enfants apprennent dans ces conditions. Nous exigeons :

o  la mise en œuvre de solutions concrètes pour répondre à l'urgence de la situation : plan anti chaleur, aménagements, isolation...

o  La programmation de travaux de rénovation du groupe scolaire Jean Mermoz à Montpellier

o  Une politique de rénovation des écoles à structure métallique de la ville de Montpellier.

 

C’est un formidable défi que de trouver les solutions pour un accueil des élèves à Montpellier dans des conditions décentes aujourd’hui et demain !