NON! au projet de ferme photovoltaïque de St-Pons.

NON! au projet de ferme photovoltaïque de St-Pons.

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Pierre LANDO a lancé cette pétition adressée à Mairie de St-Pons et à

Le 13 juin 2018, par communiqué de presse, nous apprenions la décision prise par la mairie de Saint-Pons de raser 14ha de forêt dans les graves du Riou-Bourdoux pour y installer un parc photo-voltaïque.

Dans une vallée ou la principale source de revenu est le tourisme, à l'heure ou il a fallut prendre en compte l'impact visuel de ce projet, les simulations d'impacts visuel (p39) se sont limités à une vue depuis la route des chapeliers.

Pas de simulation depuis les fenêtre de la résidence "la voile des neiges" à Pra-Loup. Pas de simulation depuis les télécabines.

Dans une région où l'on a déjà sacrifié 28km² de terre et d’innombrables village et hameaux pour la construction d'un barrage hydro-électrique qui produit 700 milions de kilowattheure par an, n'avons nous pas déjà fait notre part pour la transition énergétique ?
Peut-on réellement imaginer que la destruction de 14ha de forêt soit écologique ?
Comme le dit le rapport d'enquête publique (p19) "Il n'existe pas à ce stade de bilan carbone global de l'opération".

Dans un pays ou l'état abandonne le financement des communes, ou la taxe d'habitation est appelée à disparaitre, les conseils municipaux n'ont d'autre choix que de trouver des solutions de financement pour leurs communes. Grâce à la magie du capitalisme, il y a toujours des "porteurs de projets" prêt à proposer des solutions.

Comme le dit le rapport d'enquête publique (p11) "rien sur le coût du projet et son financement dans les 43 pages du «résumé»".

On propose aujourd'hui à la commune de Saint-Pons de s'endetter pour percevoir un loyer !
Si l'opération était rentable, si le loyer permettait de recouvrir les échéances de l'emprunt, alors que l'on nous parle de taux d'emprunt presque négatif, le porteur de projet aurait-il besoin de demander à la commune et aux particuliers de mettre la main au portefeuille ?

Sous couvert de "financement participatif" et "d'implication dans l'économie", on nous demande de financer un projet qui n'est rentable que pour ceux qui le vendent !

Et de toute façon la CCVUSP fera main-basse sur les revenus c.f. le rapport d'enquête publique (p15) "Mme Sophie VAGINAY, présidente de la CCVUSP, [...] demande la «mise à disposition gracieuse» des terrains communaux où sera implanté le parc[...]."

Ci vous aussi vous souhaitez l'annulation de ce projet, merci de signer cette pétition.

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !