Pétition : créneaux de gymnastique Vent d'Ouest à l'IUFM

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Depuis 20 ans, l’association Vent d’Ouest avait un créneau de gymnastique à l’IUFM de 13h30 à 18h30 et pouvait enchaîner les trois groupes d’enfants sur des durées satisfaisantes de 1h à 1h30 en fonction des groupes.

Ce lieu permettait à nos enfants d’être accueillis dans de bonnes conditions (disponibilité des éducateurs, calme, espace, temps de relaxation,…). Nous avons choisi cette association pour la qualité de ses prestations et les valeurs qu’elle défend, notamment le bien-être de l’enfant.

Lors de la réunion d’avril 2016, l’association avait eu l’information du maintien de ce créneau. Cependant, le 8 juillet, la responsable du service des sports de la ville de NIORT, Mme GALLOT, informe Vent d’Ouest de la réduction du créneau horaire à l’IUFM et d’un créneau à prévoir à la salle de gym du PONTREAU. Pourquoi cette information n’arrive que le 8 juillet, lorsque la saison de gymnastique est terminée ? Ces changements n’avaient ils pas été anticipés depuis plusieurs mois ?

Depuis cette date et malgré les sollicitations de l’association, Vent d’Ouest n’a jamais obtenu de réponse de cette personne à ses inquiétudes sur les modifications d’organisation imposées.

En septembre, Vent d’Ouest a du décaler la reprise de l’activité d’une semaine et informer les parents dans l’urgence.

L’association, ayant obtenu un créneau au PONTREAU, a du revoir son organisation et réduire chaque séance d’un quart d’heure. Sur ce créneau, Vent d’Ouest partage le gymnase avec une autre association de gymnastique entraînant donc beaucoup de bruits et de va et vient. Malgré tous les efforts de Vent d’Ouest pour s’adapter à cette situation, les éducateurs ne peuvent plus offrir la même qualité de prestations et nos enfants en subissent les conséquences.

Le 27 septembre, un technicien du service des sports a refusé d’entendre les remarques de l'association et a rappelé qu'elle avait « la chance d’avoir un gymnase à disposition gratuite mais que les portes étaient grandes ouvertes ».

Est-il nécessaire de rappeler qu’en tant que parents, nous payons des impôts qui permettent au service des sports de mettre ces locaux à disposition des petites associations ?

Comment de tels propos peuvent ils être tenus si l’on souhaite réellement que ces associations puissent exister ? Paradoxalement, sur le Vivre à Niort de mars 2017, le dossier dédié à la politique sportive de NIORT met en avant que «  la ville soutient l’élan des Niortais vers les activités physiques en s’appuyant sur un tissu associatif dense et dynamique ». Cela suppose donc un respect des associations et des sportifs mais est ce vraiment le cas ?

De plus, quel aura été l’intérêt de réduire l’accès à l’IUFM, si ce n’est mettre en difficulté l’association, les enfants et les parents adhérents quand on sait que l’UNSS n’a utilisé le gymnase que 5 fois de septembre aux vacances de février.

La ville peut-elle vraiment vanter «  son amour pour le sport » (vivre à Niort mars 2017) quand les choix qu’elle fait, n’offrent plus à nos enfants la possibilité d’exercer leurs activités sportives dans de bonnes conditions ?

Lors de la prochaine attribution des créneaux, nous demandons le retour de Vent d’Ouest sur les horaires accordés depuis 20 ans. Il pourrait être envisagé de laisser la possibilité à l’UNSS d’utiliser la salle certains mercredi après-midi si besoin, à condition de prévoir un autre lieu adapté à l’activité de nos enfants.

Vous trouverez à suivre les signatures des parents mécontents et en désaccord avec les décisions prises par le service des sports de la Ville.



Loïc compte sur vous aujourd'hui

Loïc N a besoin de votre aide pour sa pétition “Mairie de Niort : Service des Sports: Pétition : créneaux de gymnastique Vent d'Ouest à l'IUFM”. Rejoignez Loïc et 112 signataires.