Petition update

Feedback et Enedis sont de retour et prêts à tout…

Collectif Chartres de Bretagne

Jan 23, 2017 — Forts du nouveau rapport de l’ANSES qui ne prouve en rien de l’innocuité du compteur Linky, Feedback et Enedis font leur grand retour sur Chartres et ses environs. Pour intimider les récalcitrants, ils n’hésitent pas à mentir en diffusant des rumeurs non fondées y compris par courrier officiel et à harceler les citoyens.

Par téléphone, Enedis a même confirmé que Monsieur Bonnin, Maire de Chartres de Bretagne aurait donné son accord pour reprendre le déploiement du Linky qui semblait ralentir sur la commune alors même qu’il avait fait une demande de vœu pour l’arrêter en novembre dernier lors du Conseil Municipal.

Cette information reste à vérifier lors d’un prochain entretien avec le Maire qui ne souhaite pas en l’état actuelle des choses nous recevoir pour le moment. Il est vrai que la situation est délicate au vu des derniers mensonges concernant Mme L. victime du Linky et du Sous-Préfet Monsieur Olagnon Denis, Secrétaire Général de la Préfecture, deuxième personnalité après le Préfet d’Ille et Vilaine et de la région Bretagne.

D’autre part, nous sommes surpris que le Maire puisse prendre une telle décision sans passer par le Conseil Municipal qui avait délibéré à l’unanimité en faveur de la demande de vœu du non déploiement du Linky…

Pour autant Enedis et Feedback usent de toutes les ruses pour imposer les compteurs :

• « Si vous refusez le compteur Linky, vous allez payer une amende »
• « Si vous refusez le compteur qui n’est pas payant à l’heure actuelle, il vous sera imposé plus tard et facturé »
• « Vous pouvez refuser mais vous aurez des frais de relève allant jusqu’à 300 euros »
• « Si vous refusez le Linky, on vous coupera le courant »
• « Si vous avez des panneaux photovoltaïques, vous êtes obligé de prendre le Linky » (ou, variante, « un décret est en préparation pour vous y obliger »)

Toutes ces allégations sont fausses :

• Les parlementaires n’ont voté aucune disposition pour intégrer une amende en cas de refus du Linky dans la loi de transition énergétique

• La facturation d’un compteur d’électricité à un particulier est tout simplement impossible car les compteurs (mais aussi la gestion et l’entretien des lignes électriques et autres installations de distribution) sont payés par une partie de nos factures d’électricité (environ 40% du montant), le TURPE : Tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité. Cet argent n’appartient pas à Enedis, c’est celui des citoyens, lesquels ne peuvent être contraints de payer quelque chose qui est déjà payé par leurs factures.

• la Commission de régulation de l’énergie évoque dans un de ses rapports une somme de 19 euros mensuels. Mais aucune disposition de ce genre n’a été votée, il ne s’agit à nouveau que de rumeurs destinées à effrayer les citoyens. Et même si un futur gouvernement voulait mettre une telle mesure en œuvre, il lui faudrait faire adopter une loi qui ne manquerait pas d’être immédiatement attaquée en justice : pour introduire une différence de traitement entre les usagers, encore faudrait-il pouvoir prouver qu’un usager doté d’un compteur ordinaire coûte plus cher qu’un usager « linkysé »… alors que c’est probablement l’inverse qui est vrai !

• Les acquis sociaux sont remis en cause un peu plus chaque jour mais, actuellement, il reste heureusement encore extrêmement complexe en France de couper l’électricité à des habitants. Plus improbable encore, et illégal, si c’est sous forme de rétorsion.

• Vos contrats avec EDF ou un autre fournisseur sont en cours, en bonne et due forme, sans qu’ils n’évoquent de compteur Linky. Ces contrats ne peuvent être modifiés unilatéralement. Attention donc si l’on vous propose de signer un nouveau contrat « mis à jour » : cette mise à jour concernera probablement Linky ! Ne signez rien, gardez vos contrats en cours…

Soyez vigilants, certains poseurs sont capables de bidouiller votre système électrique en retirant les fusibles en amont du compteur électrique, ce qui vous obligerait à appeler Enedis qui viendrait l’échanger contre un Linky pour défaut de fonctionnement de l’ancien compteur.

Par ailleurs ne pas hésiter à porter plainte à la gendarmerie de Bruz si vous êtes victimes de harcèlement téléphonique (plus de 30 appels par jour chez certaines personnes) et notamment sur la Commune de Pont Péan où un nouveau Collectif anti Linky s’est créé.

A ce sujet, une réunion d’information aura lieu mercredi 25 janvier à 20h00 salle du Conseil Municipal de Pont Péan, plusieurs Collectifs seront présents. N’hésitez pas à venir nombreux.

En attendant, si vous avez reçu un nouveau courrier de Feedback vous annonçant la pose prochaine du Linky vous pouvez toujours vous rendre à la Mairie de Chartres et demander à rencontrer le Maire et/ou déposer une réclamation si vous avez refusé le Linky. Car à preuve du contraire le Maire s’est engagé à ce que le Linky ne soit pas déployé chez les personnes qui n’en veulent pas.

Autre information importante, le Collectif de Chartres de Bretagne sera reçu par le groupe des Verts de Rennes vendredi 10 février.

Nous ne manquerons pas de communiquer sur ces différents sujets.

D'ici là nous formons le vœu, en ce début d'année 2017, que "les trois Pieds Nickelés du Big Data" trépassent...

Belle année à tous...


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.