Non au compteur LINKY pour l'école maternelle et primaire de Bullion

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Cette pétition a été mise en place afin de demander à la mairie de refuser l’installation du compteur LINKY à l’école maternelle et élémentaire de Bullion.

Pour justifier cette demande nous nous sommes appuyés sur le travail réalisé par différentes instances très sérieuses, qui se sont elles-mêmes entourées de cabinets d’avocats (dont l’ONG PRIARTEM) :

1. RAISON SANITAIRE

Linky utilise la technologie CPL ( Courant Porteur en Ligne) qui n’est pas adaptée au réseau domestique:

« Le principe des CPL consiste à superposer au courant électrique alternatif de 50 ou 60 Hz un signal à plus haute fréquence et de faible énergie. 

le réseau électrique n'est pas adapté au transport de ces fréquences car il n'est pas blindé. »

En conséquence, la plus grande partie de l'énergie injectée par le modem CPL est rayonnée sous forme d'onde radio et créé un champ magnétique dans toutes les pièces. »

Un groupe de 29 experts internationaux ont démontrés entre 2011- 2012 (cf rapport EUROPAEM) que l’exposition en continue, même à faible dose avait des incidences sanitaires ( tumeurs du cerveau, l’infertilité, les dégénérescences…).

En mai 2011, l’Assemblée Parlementaire du conseil de l’Europe adopte donc un rapport dans lequel il demande à l’ensemble des états membres de prendre toutes les mesures raisonnables pour réduire l’exposition aux champs électromagnétiques, en particulier sur l’exposition des enfants et des jeunes enfants qui semblent être plus vulnérables aux tumeurs cérébrales.

En janvier 2015, le Parlement Français adopte un loi globale qui protège le grand public des expositions excessives aux ondes électromagnétiques.

La Swiss de Ré, dans son étude SONAR 2013 sur les risques assurantiels émergents, ayant classé les conséquences imprévues des radiofréquences comme risque fort, aucune police d'assurance ne couvre le déploiement du Linky

Le NOMBRE D’INCENDIE ÉLECTRIQUES A DOUBLÉ ENTRE 2012 et 2013, contrairement aux dires d’ENEDIS, qui de son côté communique sur le fait qu’il n’y a pas eu d’augmentation d’accidents électriques.

Ces chiffres sont communiqués par l’ONSE, Observatoire National de la Sécurité Electrique, qui fait des statistiques sur les incendies.

 

2. RAISON ECONOMIQUE

La Cour des comptes dénonce le coût du  programme :

« II Un dispositif coûteux pour le consommateur mais avantageux pour Enedis

A - Un coût effectif total de 5,7 Md€ en euros courants

B - Des conditions avantageuses pour Enedis, un financement assuré par les usagers » (Rapport Cour des Comptes de février 2018 page 253-254)

L’ADEME rapporte que :

Le changement du parc de compteurs électromécaniques et électroniques actuels par des compteurs Linky impliquerait en effet une augmentation de la consommation électrique annuelle de l’ordre de 0,5 TWh.

( rapport de l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie page 3 en pièce jointe)

Ce qui correspond à la consommation de 400 000 ménages.

 

3. RAISON ECOLOGIQUE

Un désastre écologique  avec le remplacement de 35 millions de compteurs en état de fonctionnement : « L’objectif est de remplacer 90% des anciens compteurs dans 35 millions de foyers d’ici 2021. »

(https://espace-client particuliers.enedis.fr/web/ espace-particuliers/carte-de- deploiement)

« La durée de vie des compteurs Linky ™ est estimée à une vingtaine d’années. »

(https://particuliers  engie  .fr/assistance-client/ questions-reponses/mon- equipement/mon-installation- et-mon-compteur/duree-vie- compteurs-linky.html)

3 fois moins que les compteurs mécaniques…

 

4. RAISON JURIDIQUE  

le Linky contrairement aux informations diffusées par ENEDIS n’est pas obligatoire

La Directive européenne ne prévoit aucune disposition légale obligeant les administrés à accepter l’installation d’un tel compteur pour leur foyer.

8 pays de l’Union Européenne ont prévu de ne pas procéder au déploiement

La possibilité de refus est maintenant d’ailleurs totalement actée par un courrier du Ministre de la transition énergétique qui, dans un courrier du 14 novembre 2017, adressé au maire de Loubaut,

écrit : « le refus de remplacement d’un compteur par un particulier est possible, notamment dans le cas où les équipes de poses ne peuvent accéder à l’ancien compteur par la voie publique ».

 

En vertu du principe de précaution et de protection, dont nous sommes garants pour nos enfants, nous demandons à la mairie de ne pas soumettre nos enfants à ce risque, et donc de refuser l’installation du compteur Linky à l’école.

 

 



N compte sur vous aujourd'hui

N A a besoin de votre aide pour sa pétition “Mairie de Bullion: Non au compteur LINKY pour l'école maternelle et primaire de Bullion”. Rejoignez N et 41 signataires.