Débaptiser la "Place Rochambeau" de Bruay-la-Buissière

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


(* and ENGLISH, SWAHILI)

Monsieur le maire de Bruay-la-Buissière,

Nous demandons que la « Place Rochambeau », située dans votre commune de Bruay-la-Buissière, soit débaptisée, en raison des atrocités que rappelle ce patronyme.

Au plan législatif, l’attribution d’un nom à un espace public ne doit pas être de nature à heurter la sensibilité des personnes et ne doit non plus porter atteinte à l'image de la ville ou du quartier concerné. Quoi qu’il en soit, ce nom fait penser entre autres à ce personnage qui avait affamé des centaines de chiens pour dévorer des Noirs en Haïti. Rochambeau-fils fut en effet un acteur du rétablissement manqué de l’esclavage en Haïti. En outre, les fonds de cale des bateaux étaient utilisés comme locaux à gaz, en vue d’asphyxier les Noirs et mulâtres, par du souffre. Selon un témoignage de 1802, Rochambeau-fils avait conçu le projet d’anéantir toute la population noire d’Haïti. En réalité, il poursuivait le travail de son prédécesseur, Leclerc, lequel écrivit le 17 septembre 1802 à Napoléon, à propos d’Haïti : « J’aurai à faire une guerre d’extermination ».

Il importe de souligner que tout maire tient de ses pouvoirs généraux de police le droit de contrôler les noms de toutes les voies et d’interdire celles qui seraient contraires à l’ordre public et aux bonnes mœurs. Comparons ce patronyme Rochambeau avec un autre cas : du fait de la première Guerre mondiale, Paris ne porte quasiment plus de nom de rue rappelant l’Allemagne.

Changer ce nom, c’est ne plus banaliser ces actes. C’est aussi choisir d’arrêter la perpétuation inconsciente de certains comportements discriminatoires.  

Comptant sur votre capacité à ouvrir sur un nouvel horizon les yeux des générations futures, nous vous prions d’agréer, Monsieur le maire, de même que tout le Conseil municipal, nos salutations les meilleures.

k. FIOKOUNA, pour le Collectif Afrique

*************

 

Mayor of Bruay-la-Buissière,

We want that the "Place Rochambeau", located in your town of Bruay-la-Buissière, be renamed, because of the atrocities that this name recalls.

Legally, the naming of a public space must not be such as to offend the sensitivity of people and must not affect the image of the city or neighborhood concerned. Anyway, this name is reminiscent of the one who hungered hundreds of dogs to devour blacks in Haïti. Rochambeau (the son and not the father) was indeed an actor in the failed recovery of slavery in Haiti. In addition, the bilges of the boats were used as gas room, with a view to suffocating blacks and mulattoes, by suffering from sulfur. According to a testimony of 1802, Rochambeau (the son) had conceived the plan to annihilate all the black population of Haïti. In fact, he continued the work of his predecessor, Leclerc, who wrote to Napoleon on September 17, 1802 about Haïti: "I will have to make a war of extermination".

It is important to insist that every mayor derives from his general powers of police the right to control the names of all the ways and to forbid those which are contrary to public order and morality. Let's compare this surname Rochambeau with another case: because of the First World War, Paris has almost no street name reminiscent of Germany.

Changing this name means no longer trivializing these acts. It is also choosing to stop the unconscious perpetuation of certain discriminatory behaviors.

Counting on your ability to open the eyes of future generations on a new horizon, we ask you to accept, Mr. Mayor, as well as the entire City Council, our best regards.

K. FIOKOUNA, for Collectif Afrique

*************

 

Meya wa Bruay-la-Buissière,
Tunaomba kwamba "Place Rochambeau", iko katika mji wako wa Bruay-la-Buissière, utaitwa jina, kwa sababu ya maadui ambayo jina hili linakumbuka.
Jina hili linawakumbusha tabia hii ambaye alikuwa na njaa ya mbwa kula watu wa weusi huko Haïti. Mjumbe wa familia ya Rochambeau alijaribu bure kurejesha utumwa huko Haïti. Aidha, mabiliji ya boti yalitumiwa kama majengo ya gesi, ili kufuta nyeusi na nyanya. Kwa mujibu wa ushuhuda wa 1802, Rochambeau hii alikuwa na mimba mpango wa kuangamiza watu wote mweusi wa Haïti.
k. FIOKOUNA, Collectif Afrique



Collectif Afrique compte sur vous aujourd'hui

Collectif Afrique a besoin de votre aide pour sa pétition “Mairie de Bruay-la-Buissière : débaptiser la "Place Rochambeau"”. Rejoignez Collectif Afrique et 646 signataires.