Refusons l'installation des compteurs communicants Linky dans la commune de Bastia.

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


D'ici 2021, en France, seront déployés 35 millions de compteurs électriques "intelligents" Linky et autres dispositifs communicants (loi de transition énergétique qui remplaceront nos anciens compteurs).
Ce compteur injecte 24H/24H des radiofréquences CPL dans le circuit électrique de toutes les habitations.

A compter du 2 mars 2016, 29 communes françaises ont voté le refus de ce type de compteurs. Cf. liste http://refus.linky.gazpar.free.fr/
Rejoignons-les, unissons-nous !

Les problèmes:

1.Impact sanitaire. Les câbles des circuits ne sont pas prévus pour cela et rayonneront dans tous les murs y compris ceux de vos voisins. Nous songeons aux vieux immeubles de notre ville, rien n'est blindé, ni même les habitations à loyer modéré. Impossible également pour des particuliers et pour la commune d'effectuer des réfactions de circuits électriques. Les radiofréquences CPL du système Linky sont officiellement reconnues comme potentiellement cancérigènes depuis le 31 mai 2011 d'après le Centre international de la recherche sur le cancer ( qui dépend de l'OMS). La santé de chacun est en jeu.

La revue Transmissions n° 18 du CRIIREM - Centre de recherche et d'informations indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques- ( février 2015) indique ( page 4) en ce qui concerne le système CPL: " Une distance de prévention de 2 mètres sera recommandée pour des expositions non impactantes dans des lieux de vie". Il est impossible dans une habitation de se tenir à plus de deux mètres de tous les appareils et câbles électriques!

 

2. Problème de sécurité incendie et de pannes: les câbles du réseau électrique n'étant pas conçus pour transporter les radiofréquences, des incendies se déclarent.

A titre d'exemple:
Depuis le 16 janvier 2016, le responsable du Linky chez ERDF, Monsieur Bernard Lassus, a reconnu que 8 incendies ont été provoqués par des compteurs Linky pendant la phase d'expérimentation.

Un an après le début de leur installation, une région canadienne, le
Saskatchewan, a ordonné en 2014 le retrait obligatoire de 105.000
compteurs intelligents après le déclenchement de 8 incendies en deux
mois.
http://ici.radio-canada.ca/regions/saskatchewan/2014/07/30/006-remplacement-compteurs-intelligents-saskpower.shtml

Ces risques techniques sont majorés par la fragilité du matériel électronique face aux circonstances exceptionnelles, comme l'ont démontré les incendies qui se sont déclenchés, lors de la canicule en juillet 2015, là où les travaux de déploiement du Linky dans les transformateurs avaient déjà commencé ( Bretagne, Région lyonnaise, Pays de Loire, Nord). Il a fallu 12 heures pour rétablir le courant.

3. Problème de responsabilité en matière d'assurance:
Les compagnies d'assurance excluent la prise en charge en Responsabilité Civile des dommages liés aux radiofréquences. En cas d'incendie, de pannes – et conséquences en termes de coût de réparation, piratage, décès de patients équipés à domicile d'appareils électro-médicaux etc., il existe donc une vide juridique en matière de responsabilité ; les victimes seront en droit de se retourner contre la mairie – les compteurs électriques sont la propriété des communes. Nous agissons aussi afin d’éviter ce genre de situation et désirons nous unir aux nombreuses autres communes ayant fait preuve de discernement.

 

4. Problème de protection du consommateur.  Ce compteur menace nos libertés individuelles par l'évaluation continue de notre consommation, de la connaissance en temps réel des taux d'occupation des lieux par l'indication du nombre d'appareils électriques branchés. Un vrai mouchard...

 

A l'étranger, la marche arrière a commencé

Depuis 2011, la Californie a commencé la phase de démontage des "smart meters", imposée légalement devant le constat de leur impact sanitaire: augmentation des taux de cancers, de leucémies chez l'enfant

Au Québec, Hydro-Québec propose depuis décembre 2015 une option de retrait

 

L'Allemagne a rejeté en février 2015 la généralisation de l'installation de compteurs communicants. Le sénateur Charles Revet a dénoncé à son tour, en séance publique, les dangers du Linky le 9 juillet 2015: " Il n'est pas prouvé que ces compteurs soient générateurs d'économies" ; " Imposer Linky, c'est soumettre les Français à ses irradiations 24h/24h. Cette exposition est officiellement reconnue comme potentiellement cancérigène" , " Ce que l'Allemagne a décidé, la France peut le faire"

29 communes françaises à ce jour ont voté le refus de ce déploiement sur leur territoire. Rejoignons-les!

 

TOUTE PERSONNE A LE DROIT D'ACCEDER A LA PREVENTION EN MATIERE DE SANTE [...] Un niveau élevé de protection de la santé humaine est assuré dans la définition et la mise en œuvre de toutes les politiques et actions de l'Union " Charte européenne des Droits fondamentaux


Cette pétition a pour but de faire voter à nos élus, lors du prochain Conseil Municipal, le refus catégorique de l'installation du Linky sur l'intégralité du territoire de la commune de Bastia, et de signifier sans délai ce refus à la société ERDF ( sièges national et régional), en charge du déploiement du Linky.

 

 



paoli compte sur vous aujourd'hui

paoli maryline a besoin de votre aide pour sa pétition “Mairie de Bastia: Refusons l'installation des compteurs communicants Linky dans la commune de Bastia.”. Rejoignez paoli et 727 signataires.