Pour le retrait de Jean-Pierre Baro du Théâtre des quartiers d'Ivry

Victoire

Pour le retrait de Jean-Pierre Baro du Théâtre des quartiers d'Ivry

Cette pétition a abouti avec 73 signatures !
Collectif de citoyen.ne.s d'Ivry a lancé cette pétition adressée à Mairie d'Ivry-sur-Seine et à

Ici aussi, à Ivry, il faut libérer la parole…
Le directeur du Théâtre des Quartiers d’Ivry, Jean-Pierre Baro, est en poste depuis janvier 2019.
Visé par une plainte pour viol, fin 2018, il a déclaré à l’occasion de la présentation de saison en septembre dernier que « la justice avait tranché ».
 
SOYONS PRECIS : l'affaire a été classée sans suite faute d'éléments suffisants. Près de 80% des plaintes pour violences faites aux femmes sont traitées de cette manière, laissant de nombreuses femmes traumatisées à vie.
Beaucoup de victimes n’osent pas prendre la parole, notamment par peur de conséquences professionnelles ou familiales.
Pour reprendre les termes de l’autrice et metteuse en scène Carole Thibaut dans Le Monde en date du 25 novembre dernier « les tutelles jouent la carte de l’étouffement. Que le ministre salue les paroles d’Adèle Haenel tout en gardant le silence sur les plaintes de femmes anonymes reflète l’état de notre société, qui
accorde de la valeur à la parole de ceux et celles qui ont du poids et ne prend pas en compte celles des autres victimes.
 
QUE FAIRE ?
Il existe un principe de précaution : Elisabeth Chailloux, ancienne directrice du TQI, le relève dans le même article du Monde « Ce principe tel que le préconisent des collectifs féministes (…) prévoirait notamment le retrait du directeur en cas de mise en cause grave nuisant à la bonne marche d’un établissement public ».
Nous, citoyennes et citoyens d’Ivry ne fréquentons plus cet établissement culturel malgré notre attachement à son histoire : nous ne souhaitons pas participer à l’étouffement de la parole des victimes, ni taire la souffrance du personnel du TQI profondément malmené par cette situation.

 
Dans la continuité des politiques publiques portées avec vigueur par la ville d’Ivry contre les violences faites aux femmes, exprimée notamment par le départ collectif pour la marche du 23 novembre et par la programmation d'une conférence sur le consentement à la médiathèque municipale le 3 décembre,
Nous demandons aux tutelles, ville, département, ministère
- D’être cohérents
- De ne pas cautionner le maintien en poste du directeur du Théâtre des Quartiers d’Ivry,
- Et d’appliquer le principe de précaution, et NON CELUI DU SILENCE
 
Par un collectif de citoyen.ne.s Ivryen.es, avec Femmes solidaires d’Ivry

Victoire

Cette pétition a abouti avec 73 signatures !

Partagez cette pétition