Decision Maker Response

Jean-Luc Moudenc’s response

Feb 7, 2019 — Madame, Monsieur,

je souhaite vous faire part des informations suivantes :

Propriété de la Mairie de Toulouse, le Château d’Eau, première galerie municipale en France de ce type, est un haut lieu de la photographie. La Collectivité en a confié en 1986 la gestion à l’association PACE, par une convention arrivant à échéance.

Dans le même temps, il faut préciser qu’un nouveau contexte juridique oblige les collectivités à lancer désormais une consultation avant d’attribuer l’exploitation d’un lieu à vocation de service public. Il n’a jamais été question de privatiser ce lieu qui est et restera municipal, contrairement à l’accusation mensongère de cette pétition.

Après discussion, le Conseil Municipal du 7 décembre 2018 a choisi, sur ma proposition formulée en séance, d’organiser la mise en régie directe du Château d’Eau après un débat mettant en lumière l’intérêt de prendre le temps de la réflexion avant le lancement d’une consultation.

Ainsi, dans le strict respect des nouvelles dispositions, juridiques édictées en 2014 et 2018, tous les modes de gestion de la galerie du Château d’Eau seront envisagés.

Je souhaite réaffirmer l’ambition portée par la Mairie de Toulouse de développer le rayonnement de la photographie, dont le Château d’eau est l’emblème historique.

Le fonds DIEUZAIDE, acquis en 2016, a vocation à être valorisé au Château d’Eau comme juste reconnaissance de l’œuvre d’une vie.

Ce sont mes collègues Francis GRASS, Adjoint au Maire en charge de la coordination des politiques culturelles et du mécénat, et Catherine BLANC, Conseillère Déléguée, à qui j’ai confié la délégation de la photographie, qui sont chargés de ce dossier.

Cette réponse est également pour moi l’occasion de réaffirmer avec force que la culture, à Toulouse, est une priorité de nos politiques publiques : dans une période où de nombreuses collectivités abandonnent des festivals ou réduisent la voilure dans leurs équipements, Toulouse voit grand pour la création culturelle.

Le montant total des dépenses que la Mairie de Toulouse et Toulouse Métropole consacrent à la culture pour un habitant de Toulouse est de 340 €.

A Toulouse, la culture représente le second poste de dépenses budgétaires après l’éducation, notre ville dépensant le double de la moyenne nationale par habitant (170 € par an par habitant), en faveur d’actions culturelles à destination de tous les publics et de tous les territoires.

L’avenir culturel de Toulouse se dessine avec les perspectives que j’ai tracées et de nombreux projets se concrétisent, au premier rang desquels : La Piste des Géants, avec son Espace Mémoire des premiers temps de l’aéronautique, et l’installation de la Compagnie « La Machine » au sein de la Grande Halle de Montaudran, ainsi que les autres grands chantiers emblématiques du patrimoine toulousain que sont la rénovation très attendue du musée des Augustins, les travaux de la Basilique de la Daurade, qui sont engagés et qui dureront près de deux ans.

Lors de la conférence de presse du 27 novembre 2017, devant l’ensemble des acteurs du monde culturel, rassemblés au Théâtre National de Toulouse, j’avais alors présenté avec mes collègues, les grands axes de l’action résolue que nous menons pour la culture à Toulouse, mais aussi, et de plus en plus, à l’échelle de notre Métropole.

J’avais ainsi pu évoquer, à cette occasion, deux belles idées pour valoriser notre identité toulousaine avec le fond photographique DIEUZAIDE au Château d’Eau et la Maison GISCARD autour de la terre cuite et de la céramique.

Tels sont les éléments que je souhaitais porter à votre connaissance.

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

Jean-Luc MOUDENC