Contre les constructions dans le parc historique de Vilgénis de Massy.

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Pétition contre les constructions dans le parc de Vilgénis, parc historique du hameau de Villaine dans la commune de Massy.

Si un lycée y a été construit à la fin des années 60, c’est pour le bien commun mais immeubles de bureaux et de logements n’ont rien à faire dans ce parc historique.

Savez vous que le Parc de Sceaux n’a été conservé que grâce à la volonté d’amoureux d’histoire et de nature, alors qu’il était destiné aux promoteurs ?

Liens du projet catastrophique pour le parc :

http://www.constructioncayola.com/infrastructures/article/2017/01/11/109652/massy-focus-sur-projet-zac-vilgenis.php

http://ville-massy.fr/projet-de-vilg%C3%A9nis

 

Je suis catastrophé d'apprendre par le bulletin de la mairie de Massy »Le Quinzo des Massicois" que le Parc de Vilgénis est en grand danger,

un programme immobilier délirant, non pas en bordure du parc, mais dans le parc ne laissant qu’un quart du parc en verdure.

 Une autre partie a été apparemment vendu (?) au fabricant d’armes « Safran »  je ne comprends pas ce que fait l'entreprise d'armement Safran dans le Parc, vraiment ils n'ont rien a y faire !

Ce parc est dans un quartier de Massy, Villaine, en bord de Bievre, où il n’y a pas d’autres d’espaces verts si ce n’est ceux entre les tours et barres d’immeubles.

 Je suis particulièrement attaché a la vallée de la Bievre et au domaine de Vilgénis, pour l'anecdote une légende familiale veut que mon fils, par sa maman l’artiste  Sophie Dutertre, descende de Jérôme Bonaparte qui a vécu de nombreuse années au Châteaux de Vilgénis, et j'ai publié il y a longtemps un blog sur une autre anecdote amusante concernant le domaine et LES BIJOUX DE LA CASTAFIORE,

en voici le lien :

http://baldo.art.free.fr/castafiore-vilgenis/tintinophilies.html

 Et voici un résumé du riche historique de ce domaine

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Vilg%C3%A9nis

 Un collectif de massicois s’est constitué pour défendre le parc,

COLLECTIF MASSICOIS PROTECTION PARC DE VILGÉNIS

ils ont lancé une pétition (fermée actuellement ?) dont voici le lien

https://www.change.org/p/parc-vilgenis

 Voilà, j’espère que ce magnifique parc avec son étang en forme de chapeau de Napoléon sera préservé au maximum.

Baldo, artiste en Hurepoix

~~~~~~~~~~~

Histoire du Parc :

 1852 - Prince Jérôme Bonaparte, Roi de Westphalie de 1807 à 1813, Gouverneur des Invalides en 1848 et Maréchal de France en 1850. Le prince Jérôme transforma le château, l'agrandit, l'embellit et en fit une élégante demeure de style Premier Empire dont les lignes subsistent actuellement.

 C'est ainsi que nous pouvons aujourd'hui admirer les deux magnifique frontons avec l'aigle impériale aux ailes déployées, tenant dans ses serres des lauriers (façade Nord) et les armes du Royaume de Wesphalie (façade Sud), dont Jérôme fut quelques années roi.

 Nous ne savons pas grand chose de la manière dont l'intérieur était disposé, sinon que le prince Jérôme créa une immense salle à manger (salle 1 et 3) agrandit les Communs (porche reliant les ailes Est et Ouest) et créa des écuries pour recevoir 36 chevaux.

 Il doubla l'étendue du parc (65 hectares) par la suppression d'un chemin communal ; c'est ainsi que la Bièvre en est devenue l'extrême limite, en échange de la construction d'une école. (Voir Délibérations entre le Conseil Municipal de Massy et le Prince Jérôme Bonaparte). Puis fit creuser un étang, sur la Bièvre, auquel il donna la forme du légendaire chapeau de Napoléon.

 La Reine Frédérique-Catherine-Sophie Dorothée, princesse royale de Wurtemberg qu'il avait épousée lui resta fidèle dans l'infortune et habita Vilgenis à ses cotés.

Le prince meurt, à Villegenis le 24 juin 1860 à l'âge de 76 ans entouré des siens. On sait que Napoléon III et l'Impératrice Eugénie lui rendirent plusieurs visites pendant sa maladie.

 Délibérations entre le Conseil Municipal de Massy et le Prince Jérôme Bonaparte

 Le château fut agrandi en 1852 par le prince Jérôme Bonaparte, frère de Napoléon 1er qui acheta le domaine et y vécut 8 ans. Jérôme Bonaparte, à la suite de conventions avec le roi Louis-Philippe pour être réintégré dans ses droits de citoyen français, fut autorisé en 1847 à habiter provisoirement Paris avec son second fils. La révolution de 1848 mit fin à l'exil de la famille Bonaparte. Rentré alors dans ses droits de Français et d'officier général en activité, il fut le 23 décembre 1848 nommé gouverneur des Invalides et maréchal de France le 1er janvier 1850. Le 28 janvier il fut choisi pour présider le Sénat, et prononça le 4 novembre un discours très remarquable en ouvrant la délibération sur le message relatif au rétablissement de l'empire.

 Réintégré quelques jours après dans ses droits de prince français, il résigna ses fonctions et fut déclaré, ainsi que son fils Napoléon, apte à succéder à l'empereur, pourvu d'une maison militaire, d'une liste civile, doté des résidences de Meudon et du Palais-Royal, et appelé plusieurs fois à présider le conseil des ministres en l'absence de l'empereur Napoléon III.

 

Attaqué une première lois, le 13 décembre d'une inflammation pulmonaire, il fut atteint plus sérieusement en 1860 et succomba le 24 juin en son château de Villegenis. Ses funérailles eurent lieu le 3 juillet et il fut inhumé dans l'église des Invalides, où M. Cœur, évêque de Troie, prononça son oraison funèbre.

 

Mrs Corey possédait une belle voix de contre alto. Elle charma un milliardaire américain, roi de je ne sais quoi, qui divorça pour l'épouser. Elle ne chanta plus, vint habiter la France où son richissime mari lui fit don du beau domaine de Vilgénis et de son château, près de Paris, où le roi Jérôme, Bonaparte, de Westphalie avait terminé sa remuante carrière. C'est mort, qu'il fut transporté au Palais-Royal, à Paris.

 

Un jour, Madame Corey, faisant visiter la royale demeure à un érudit français, lui dit : « Je vais vous montrer la chambre où Napoléon-Bonaparte est mort ». Pardon, riposta l'érudit, c'est de Jérôme qu'il s'agit et Mrs Corey de répliquer : « Oh ! Vous savez c'est toujours un Bonaparte et c'est donc la même chose. »

 Elle avait, américaine de naissance, une notion rudimentaire de l'histoire de France.

 Le château, petit mais ravissant, nimbé de poésie romanesque, était entouré de jardins très bien entretenus et d'un vaste parc boisé. Mrs Corey disparut de l'horizon, les jardins ne furent plus entretenus. Le marquis de Castellane disait : « C'est une belle culture d'orties ». Il restait cependant, à l'état sauvage, des massifs, des buissons de rhododendrons, une forêt de seringas qui embaumaient au printemps et un vieux jardin romantique avec des arcades de roses, proche de la petite chapelle en ruine et où des fleurs non cultivées s'entêtaient à fleurir et à s'épanouir, superbes, en souvenir probablement du roi Jérôme. L'endroit était idyllique, le désordre de la nature, qui permettait au caprice la liberté de sa fantaisie envahissante, dispensait un charme sentimental évocateur du passé impérial et des parcs à l'anglaise. L'intérieur était peu meublé, trois ou quatre pièces énormes ; Une petite salle à manger, au rez-de-chaussée, possédait de belles fresques peintes par Isabey et représentant des paysages.

 

La guerre et l'occupation ont, depuis, ruiné l'intérieur du château ; le parc et de beaux arbres sont les seuls témoins de l'époque impériale et des séjours de Mrs Corey.

 Heureusement Air France a établi, dans ce lieu historique, son école d'apprentissage et réparé le château de Jérôme Bonaparte. Elle permit ainsi de conserver un patrimoine et de maintenir aux deux frontons le glorieux aigle impérial et les armoiries sculptés dans la pierre.

 source :

http://aviatechno.free.fr/vilgenis/histoire.php



Baldomero compte sur vous aujourd'hui

Baldomero ORTAS a besoin de votre aide pour sa pétition “Maire de Massy (91): Contre les constructions dans le parc historique de Vilgénis de Massy.”. Rejoignez Baldomero et 427 signataires.