Protection des animaux : agir localement

Protection des animaux : agir localement

0 a signé. Prochain objectif : 500 !


L'article 515-14 du code civil a établi depuis 2015 que les animaux sont des êtres vivants doués de sensibilité.
Sous réserve des lois qui les protègent, les animaux sont soumis au régime des biens (du latin béo : rendre heureux). La loi reconnaît qu'ils nous procurent du bien-être et qu'ils nous rendent heureux.

AUSSI

il n'est pas imaginable d'abandonner un animal, de le faire souffrir,
il est inhumain de se servir d'animaux pour tester des produits pharmaceutiques et/ou de confort,
il n'est pas concevable que les tueries soient une source de plaisir pour les hommes.

La tâche est délicate, elle est ardue. Nous partons de loin, de très loin pour assurer une cohérence entre la Loi et nos actes.

A l'échelon local, nous demandons pour que toutes les mesures soient mises en place pour que, sans délai, le statut d'être sensible soit reconnu aux animaux.

C'est un problème de responsabilité républicaine : le respect des lois.

A ce titre, pour se positionner dans l'action et non pas dans des déclarations d'intention sans lendemain,

Nous demandons fermement que la commune de Lavaur et la CCTA s'engagent, sans délai, à :

créer un emploi intercommunal de surveillance de la politique et du développement des actions en direction des animaux,


nommer d'un cadre municipal référent sur ce sujet pour Lavaur,


créer une commission spécialisée à Lavaur réunissant les acteurs locaux de la vie animale,

accompagner nos animaux « domestiques » errants en construisant un véritable chenil ainsi qu'une chatterie à Lavaur et et une autre dans l’intercommunalité,
créer un budget pour aider les adoptants dans l’insertion de leur animal dans la vie familiale,


interdire la chasse sur l'ensemble du territoire de la commune de Lavaur et de l'intercommunalité, avec un moratoire d'un an permettant de mettre en place une structure sportive de tir au sein de l’intercommunalité sous la responsabilité des polices municipales, et ainsi laisser un loisir se perpétuer sans porter grief aux animaux,


supprimer toute subvention à toute association de chasse dès les budgets 2020,
interdire toute structure d'élevage aux fins de fournir du « gibier » aux chasseurs ainsi que le lâcher de toute espèce de gibier,


interdire la venue de tout cirque abritant des animaux ou donnant en spectacle des animaux qu'ils soient sauvages ou non, sur le territoire de l'intercommunalité et particulièrement sur le territoire de la commune de Lavaur,


interdire les loisirs mettant en scène des animaux – manège notamment, avec un moratoire d'un an et mise en place d'une aide pour favoriser la reconversion de l'activité,


créer un dispensaire pour animaux au sein de l'intercommunalité afin de permettre le soin des animaux « des plus pauvres » d’entre nous et favoriser la stérilisation.

La responsabilité morale de nos élus est également engagée

Chasser c'est assassiner : il y a bien préméditation et bande organisée, tout comme en matière de corrida et de courses et combats d'animaux et d'autres activités qui ont pour finalité la mort d'animaux et notamment les chasses avec mise en place de moyens qui ne génèrent que la souffrance pour le plaisir de quelques uns.

Est inaudible, tout raisonnement tendant à justifier l'équilibre des populations animales, l'élevage d'animaux « sauvages » montre bien que c'est en créant un déséquilibre que la soif de sang d'une petite minorité peut être satisfaite.


La majorité de la population dénonce ces crimes organisés et la mise en danger des promeneurs, sportifs lors d'actions de chasse.


Monsieur le maire de Lavaur, Monsieur le Président de la CCTA – Tarn Agout, monsieur Terlier député de la troisième circonscription du Tarn, nous voulons par la pétition qui suit attirer votre attention et solliciter la mise en place de mesures fortes pour que la sensibilité des êtres vivants soient respectées afin de donner à tous les animaux le loisir de nous rendre heureux tout en l'étant eux-mêmes.Nous ne pouvons entendre qu'un loisir conduise à la mort d'un être vivant sensible ou à sa souffrance. Il en va de notre fierté, de notre dignité d'être humains responsables de protéger le monde animal. Il en va aussi de notre survie.

La transition écologique revendiquée par tous les partis politiques doit être porteuse d'une prise de conscience de la sensibilité de nos amis les bêtes.
Pendant des milliers d'années, la chasse était alimentaire et les animaux étaient respectés, voire adulés. Depuis quelques centaines d'années elle est ludique.

Effaçons de nos pratiques, ces errances criminelles.

Nous vous demandons, dès à présent, la mise en place des actions précitées et l'organisation d'un référendum citoyen local avec une seule question : êtes-vous pour l’assassinat, la torture d’animaux sauvages ou domestiques.


Enfin, nous exigeons que la CCTA et la commune de Lavaur adoptent des motions qui dénoncent toutes les actions tendant par quelque moyen que ce soit à tuer, faire souffrir les animaux, particulièrement la chasse à courre, à la glu, la corrida.

  What do you want to do ? New mailCopy  


michel compte sur vous aujourd'hui

michel POUVREAU a besoin de votre aide pour sa pétition “Maire de Lavaur: Protection des animaux : agir localement”. Rejoignez michel et 246 signataires.