Démocratie locale et cadre de vie.

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Un écran publicitaire de taille non négligeable a été installé à Commercy, avenue des forges, par l’agence immobilière « Velaine Immo ». Cette rue est longue, rectiligne et dégagée, la vue de cet écran s’impose donc comme point de mire, sur plusieurs centaines de mètres, à tout passant ou automobiliste qui l’emprunte. A la mauvaise saison, quand la luminosité ambiante sera moindre, ce sera pire : le regard du passant sera capté, qu’il le veuille ou non. Or « capter » est de la même famille que « capture », l’usager aura donc à subir une capture continuelle si sa route l’incite à passer par là plusieurs fois par jour, et l’avenue des forges est l’artère principale de Commercy sur le plan du trafic automobile.

Sur le plan esthétique, sauf à être un fanatique des objets technologiques, il semble difficile de soutenir que la chose soit belle. Des images sans intérêt défilent et viennent vous solliciter sans votre consentement, vous tirent l’œil. Ce n’est pas à proprement dire laid, mais on peut sans doute parler de pollution visuelle, or la vue est le sens prépondérant chez l’humain. Quand on songe qu’il est possible d’apposer sur sa boîte aux lettres un autocollant « stop pub », ce afin de ne pas subir une sollicitation publicitaire indésirable, on ne peut que s’étonner que la D.D.T. (Direction Départementale des Territoires) et la mairie de Commercy livrent ainsi les citoyens en pâture à une nuisance qui, en outre, est au service d’intérêts privés. On s’étonne d’autant plus quand on se souvient qu’on doit, par ailleurs, respecter certaines règles pour la couleur de nos maisons et même de nos volets. Ne sommes-nous donc, pour les autorités, que des cibles qu’il faudrait stimuler d’une manière ou d’une autre ? Que ce soit l’avis d’une entreprise marchande, cela se comprend, mais que les services publics soient aussi de cet avis, voilà qui est plus inquiétant.

Car, il faut insister, le point fondamental ici est d’être sollicité malgré soi. Cela revient à considérer les gens comme un stock de consommateurs qu’on est en droit d’interpeller partout et toujours, que ça leur plaise ou non. Bien sûr, cela était déjà à l’œuvre avec le panneau publicitaire classique mais, du fait de l’image animée, l’écran est bien plus agressif que le simple panneau, il capte bien plus l’attention, car c’est pour l’humain un réflexe vital et primitif de surveiller ce qui bouge dans son champ visuel.

Enfin, dans ce cas, comme si souvent, ce que l’on constate, c’est que nous ne faisons que subir, que ce soient les politiques de nos « représentants » ou bien les décisions des actionnaires et autres puissances économiques. Selon la définition ancienne, il y a démocratie quand ces décisions, qui concernent tant le peuple, sont prises par le peuple et pour le peuple. Qui peut parler de démocratie quand nous n’avons pas même un mot à dire à propos de notre cadre de vie ?

 


C'est pourquoi l'association LQV, qui milite pour la démocratie directe et la parole rendue aux citoyens, adresse cette lettre ouverte à la mairie, à la DDT et à l'entreprise concernée, et lance une pétition en ligne contre ce panneau, première du genre dans notre belle cité.

Nous demanderons audience aux divers intéressés, notre objectif étant la suppression de cette nuisance. Il n'y a pas de petit combat, dès lors que l'avis des citoyen-nnes n'est pas demandé.

 

 

Association « Là, qu’on vive ! », Commercy.



Association "Là ! Qu'on vive !" (Commercy) compte sur vous aujourd'hui

Association "Là ! Qu'on vive !" (Commercy) a besoin de votre aide pour sa pétition “Maire de Commercy: Démocratie locale et cadre de vie.”. Rejoignez Association "Là ! Qu'on vive !" (Commercy) et 50 signataires.