STOP À LA DESTRUCTION : PLATANES SACRIFIÉS, PROMENADE EN DANGER

STOP À LA DESTRUCTION : PLATANES SACRIFIÉS, PROMENADE EN DANGER

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Les citoyens EN COLÈRE a lancé cette pétition adressée à Maire d'Agde

LES CITOYENS EN COLÈRE ont lancé cette pétition adressée à Gilles D'Ettore

RÉNOVER N’EST PAS DÉTRUIRE,
RASER L’ESPLANADE, C’EST EFFACER SON HISTOIRE
 
La Promenade s’étend du Sud vers le Nord. Elle longe les anciens remparts qui ceinturaient une partie de l’ancienne ville. Edifiée à la fin du XVIIIe siècle, elle a été embellie par trois rangées d’arbres, plantés en 1820, des monuments, tels que la Belle Agathoise en 1858, la statue du corsaire Terrisse en 1872 ou la fontaine la République en 1905.
Cette artère offrait l’essence d’un lieu convivial, où toutes les classes sociales se retrouvaient pour un moment de détente, d’échanges commerciaux et culturels.
Gilles d’Ettore, le maire d’Agde, projette pourtant de détruire cet ensemble séculaire en rabotant son relief actuel dans sa partie haute, Autres dégâts à venir : l’éradication d'une grande partie des platanes bicentenaires, remplacés par des bacs à plantes. Il est également prévu d’implanter un mobilier urbain contemporain, de moderniser les façades des immeubles et de construire un parking souterrain de deux ou trois niveaux près des remparts. Là, l’emploi d’un marteau hydraulique pour creuser une fosse bétonnée risque de causer des dommages irréversibles aux vestiges antiques et médiévaux de la cité.
De plus, ce parking ne présente aucune utilité : la ville dispose d’une importante aire de stationnement à moins de 10 minutes du centre historique.
Ce projet pharaonique est chiffré actuellement à près de 14 millions d’euros, avant les habituels dépassements.
Les archives et des ouvrages historiques renferment des photographies anciennes qui permettront de redonner à la Promenade son allure originelle et son charme d’antan grâce à des travaux de rénovation.
 
Déjà bétonnée à l’extrême, notre commune n'a pas besoin d’une énième opération immobilière qui privera les habitants et les touristes d'un lieu historique pour le seul profit de groupes de BTP. Mobilisons-nous afin d’exprimer notre opposition à ce projet destructeur.
                 Tous ensemble, obtenons le retrait du projet.
 

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !