Boycotte contre la privatisation des radars embarqués

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Le « sillonnage » des routes par des « voitures-radars banalisées » conduites par des chauffeurs privés  pour flasher les automobilistes, est en phase de test en région Normandie, dans l’objectif d’être étendu à tout le territoire ;

Alors que la garantie de la sécurité publique est une mission régalienne de l’Etat, la confier au privé met les citoyens à la merci d’intérêt particulier.

Depuis l'installation des premiers radars automatiques, la répression routière, au nom de la  sécurité routière (alors que le nombre de victimes NE diminue PLUS), a pris des proportions plus qu’excessives.  Remettre  ce nouvel arsenal au privé, au nom du redéploiement de quelques dizaines d’agents des forces de l’ordre sur d’autres missions de sécurité, ne va faire qu'amplifier une répression, incohérente et démesurée pour  des millions de Français qui ont  besoin de se déplacer par la route.

(Sans évoquer, le bilan carbone de ces centaines de voitures qui vont rouler 6 à 8 heures par jour, ni la transparence de l’appel d’offre liée à cette privatisation, ni les dérives consécutives à une exploitation privée)

L’un des moyens pour les  contribuables de faire reculer l’Etat est de boycotter l’achat de véhicule neuf afin que le lobby automobile exerce son pouvoir sur le gouvernement. De plus ce dernier serait privé des rentrées d’argent liées à la TVA

En signant la pétition contre le déploiement de cette nouvelle forme d’impôt -  je m’engage à boycotter tout achat de véhicule neuf - jusqu’à ce  que le gouvernement confirme l’annulation ce projet.

 



Jean compte sur vous aujourd'hui

Jean MAGNAC a besoin de votre aide pour sa pétition “Magnac Jean: Boycotte contre la privatisation des radars embarqués”. Rejoignez Jean et 88 signataires.