Adressée à Madame le Procureur de la République de Belfort

JE NE SUIS PAS UNE ARME !

0

0 signature. Allez jusqu'à 25 000.

« Je ne suis pas une arme ! »   

Le jeudi 15 juin 2017, un témoin a contacté la police après avoir vu un homme frapper violemment un chien sur le balcon d’un immeuble du quartier des Glacis, à Belfort : « le chien hurlait de douleur, j’ai d’abord cru qu’il s’était fait renverser par une voiture ».

L’association Défense Animale Belfort  - D.A.B. alertée, a mené une enquête de voisinage  révélant que le chien de race Malinoise était bien victime de maltraitance  depuis plusieurs mois !

Les témoignages recueillis parlent d’un chien enfermé dans l’appartement ou sur le balcon, qui ne sort pas de façon quotidienne et qui serait battu régulièrement depuis qu’il est chiot : « le propriétaire rentre et on entend le chien hurler », « tous les volets de l’appartement sont fermés et le chien reste enfermé sur le balcon »... Des faits de violence en extérieur ont également été rapportés. Le propriétaire considérerait son chien comme une arme de défense, lui servant à assurer sa sécurité. De plus, il aurait déjà été suspecté pour des actes de maltraitance entraînant la mort, sur d’autres chiens, toujours des Malinois !

Ces témoignages, pour certains malheureusement anonymes, ont amené l’association à déposer plainte contre le propriétaire au commissariat le 26 juin 2017, pour sévices graves et actes de cruauté envers un animal domestique.

 

Suite à la plainte et malgré une enquête menée par les autorités, le chien n’a pas été retiré faute de preuves et ce qui devait arriver s’est produit  : ce vendredi 13 octobre 2017, le chien aurait été utilisé comme une arme par son propriétaire sur un mineur avec qui il aurait eu une altercation. Le mineur aurait été mordu à la main et à la cuisse. Le chien a été saisi et conduit à la fourrière et le propriétaire placé en garde à vue (article de presse paru ce week-end).  Selon les informations données à notre association par la conseillère municipale, déléguée à la condition animale de la mairie de Belfort,  il aurait signé un certificat d’abandon en faveur de la SPA de Belfort et l’animal a été confié au refuge.  Le malinois doit être soumis à certains tests et risque aujourd’hui l’euthanasie !

 

Nous lançons cette pétition car nous souhaitons qu’une mesure judiciaire soit prise au plus vite en direction du propriétaire du chien, que nous dénonçons depuis plusieurs mois !

Nous demandons au Procureur de la République de Belfort de poursuivre cet individu afin que justice soit faite en application des peines prévues à  l’article 521-1, soit deux ans d’emprisonnement ferme et 30 000 euros d’amende et que soit prononcée à son encontre une interdiction de détenir un chien à vie, pour qu’il ne puisse plus jamais se procurer un chiot et le transformer en une arme.

En ce qui concerne le malinois, étant donné qu'il n'est aucunement responsable de sa situation et des faits qui se sont déroulés, nous sollicitons l'indulgence de la justice et demandons sa grâce. 

 

http://www.estrepublicain.fr/edition-belfort-hericourt-montbeliard/2017/10/15/mordu-deux-fois-par-un-malinois

DEFENSE ANIMALE BELFORT - D.A.B.

 

 

 

 

 

 

 

Cette pétition sera remise à:
  • Madame le Procureur de la République de Belfort

    DEFENSE ANIMALE BELFORT - D.A.B. a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 15 774 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    Chantal compte sur vous aujourd'hui

    Chantal GIROT a besoin de votre aide pour sa pétition “Madame le Procureur de la République de Belfort: JE NE SUIS PAS UNE ARME !”. Rejoignez Chantal et 15 773 signataires.